Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Red Sky, turbulences en cascade

16 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

002948.jpg

 

Red Sky // De Mario Van Peebles. Avec Cam Gigandet, Bill Pullman, Shane West et Rachael Leigh Cook.


Pour un film nous racontant l’histoire de pilotes de Red Sky, il y a très peu de scènes dans les airs. C’est dommage car c’est plus ou moins ce que j’attendais. Du coup, le film se concentre sur une histoire de conspiration et de trahison sans réellement parvenir à creuser quoi que ce soit. Il faut même attendre la fin du film pour avoir quelques scènes d’avion sans que celles-ci ne soient réellement surprenantes. On sent le manque cruel de budget et pour ce genre de films c’est la pire chose qu’il puisse arriver. Pourtant, la promesse du synopsis n’était pas de nous délivrer de la scène d’avions en l’air au kilomètre mais plutôt de nous raconter le destin de ces pilotes au travers d’une histoire qui prend ses sources sept ans auparavant. Le problème c’est que le scénario de Randy Arrington et Adam Prince manque cruellement de fluidité. On a donc l’impression de passer du coq à l’âne, de scènes de sexe avec Cam Gigandet dans la carlingue d’un avion à des scènes plus sérieuses où les pilotes doivent agir sur le terrain. Red Sky est pour ce dernier point beaucoup trop bavarde et se prend trop au sérieux. Le propos devient donc particulièrement lourd et le spectateur s’ennui.

Le destin de plusieurs pilotes d'exception.

Ce petit Direct to DVD met en scène des personnages pas toujours très bien développés. Leur destin n’est donc pas toujours très palpitant. On a donc d’un côté les relations amoureuses des uns et puis les problèmes plus philosophiques des autres. Si le scénario reste classique et bourré de simplicité, ce n’est pas nécessairement le plus gros défaut. Je dirais que le plus gros problème c’est la mise en scène de Mario Van Peebles (également au casting de ce film et accessoirement réalisateur d’épisodes de séries comme Boss ou Damages). Cette accumulation de gros plans, empruntée au monde des séries, ne nous permet pas de réellement comprendre l’envergure de la chose. Sans parler des scènes de nuit qui sont particulièrement laides visuellement. C’est ce qui peut se faire de plus médiocre d’un point de vue des Direct to DVD. Avec 35 millions de dollars c’est tout de même se moquer du monde. On se retrouve donc dans un film assez pauvre dans son ensemble sur pas mal de point de vue. Il n’est pas aussi efficace qu’un In the Blood (pour comparer avec un autre Direct to DVD récent mettant en scène Cam Gigandet).

Au casting on retrouve Cam Gigandet (In the Blood, Newport Beach) que j’aime beaucoup pour plusieurs raisons. Il sait aussi tomber le t-shirt afin de séduire les ménagères qui sont la principale cible de ce film qui ne sera jamais le nouveau Top Gun. Il a tout à fait sa place dans son rôle de pilote un peu nonchalant mais terriblement compétent. On a également Bill Pullman (Casper) qui cabotine tout au long du film et pourtant il n’est pas très présent. On préfère donc largement Shane West (Nikita) dans un rôle à sa mesure. Red Sky ne rend pas vraiment justice au genre. Il faut dire que cela fait un bon bout de temps qu’il n’y a pas eu un bon film sur des histoires de pilotes d’avion. Il n’y avait donc rien de vraiment surprenant ou bon dans Red Sky. C’est du Direct to DVD directement à donner à votre mère si elle est une grande fan des histoires de pilotes d’avion qui peuvent se mettre torse nu par moment (et encore, Red Sky est très radin de ce point de vue là). Sans compter que cela manque aussi d’histoire. Le tout est confus et sans grande cohérence.

Note : 2/10. En bref, on s’ennuie la plupart du temps malgré le potentiel.

Date de sortie : Directement en DVD - 25 avril 2014

Commenter cet article