Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 8. Episode 8.

22 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2012-11-22-00h15m44s81.png

 

Esprits Criminels // Saison 8. Episode 8. The Wheels on the Bus.


Ce que je retiens avant tout de cet épisode c'est bien évidemment la scène finale entre Rossi et Garcia. Un très joli moment prouvant encore une fois que le virage de Criminal Minds cette année c'est bien évidemment les personnages au centre de l'histoire. C'est très bien mené et j'ai hâte de voir où tout cela sera sensé nous mener dans les prochains épisodes. Pour le moment je suis curieux car plusieurs duos s'installent et de nouvelles dynamiques aussi. C'est notamment permis par le retour de Kevin Lynch, toujours incarné par le très transpirant Nicholas Brendon (je crois qu'il doit toujours se droguer ce n'est pas possible autrement). J'aime bien son couple avec Garcia dans la série. C'est mignon et cela permet d'offrir encore un fois quelques très bonnes scènes. Par ailleurs, l'épisode invitait David Gallagher (7 à la Maison) que l'on avait déjà pu voir récemment dans un épisode de Vegas ou encore de CSI, dans le rôle de Matt Moore, l'un des deux frères cinglés qui vont kidnapper des lycéens afin de les faire jouer à un jeu vidéo grandeur nature. Autant dire que tout ce qui se déroule dans le jeu, se déroule dans la réalité.

Un parallèle amusant est donc fait entre le monde des jeux vidéos et la réalité. J'ai trouvé que l'inspiration était là, et très proche de l'univers de Saw mais bien moins torture porn. On sent que Criminal Minds a voulu à tout prix éviter cette ressemblance et ce n'est pas plus mal. En effet, les personnages sont donc tout de suite bien plus intéressants et surtout on est moins dans la démonstration de scènes dégueulasses et ce n'est pas plus mal. Ce que j'aime bien dans Criminal Minds c'est toute la psychologique que la série développe. Et ce sera de nouveau le cas cette semaine. Si tout n'est pas parfait, l'ensemble restait plutôt correct grâce à l'intervention des divers personnages de la série. Accompagné de Andrew James Allen (The Lovely Bones, Make it or Break it) dans le rôle de son frère Josh, Matt était la tête pensante de cet épisode malgré le fait que l'on ne le voit pas plus que cela. L'épisode pose également la question du fait que les jeux vidéos ne rendent-ils pas violent les jeunes ? C'est une question sociologique qui est très souvent posée mais il n'y a pas encore eu de preuve avérée que cela puisse possible (même si cela doit pouvoir réveiller un instinct chez certains).
vlcsnap-2012-11-21-23h55m00s186.pngLa fluidité de l'épisode aide à passer un bon moment. Les personnages sont très bien cadrés et menés jusqu'au bout. Je regrette uniquement le fait que l'on n'ait pas été un peu plus loin dans le parallèle. Disons que par moment j'ai eu cette impression que c'était très grossièrement tiré au niveau des traits de la série. Il faudra donc maintenant attendre la suite de la saison pour en découvrir un peu plus sur les personnages et notamment Rossi et Garcia (comme le suggère la scène finale de l'épisode) et pour ce qui est des intrigues de la semaine, elles sont pour le moment tout à fait correctes. Celle ci n'était pas la meilleure de la saison, loin de là, mais elle aura su satisfaire mon envie de Criminal Minds hebdomadaire et je pense que c'est amplement suffisant vous ne trouvez pas ? En espérant maintenant que la suite soit un peu mieux, notamment dans la manière d'explorer le profil de ces tueurs complètement cinglés que nous amène chaque semaine Criminal Minds.

Note : 5/10. En bref, un épisode sympathique explorant le problème des jeux vidéos dans notre société et leur influence.

Commenter cet article