Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parents. Saison 1. BILAN.

5 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-04-22h26m14s255.png

 

Parents // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Petite comédie de Sky One, Parents avait du potentiel. Le pilote n'était pas trop mauvais, ni même le second épisode. Et puis, ce que j'ai toujours adoré dans cette petite chronique familiale c'est l'emploi de la musique. Le colle toujours très bien avec les personnages et l'ambiance de la série. Rien à dire donc. Cependant, tout n'est pas parfait. Malheureusement. Jenny Pope, notre héroïne, est bien le seul élément qui évolue durant la saison. Entre galères pour trouver un nouvel emploi, un nouveau logement ou encore l'épisode où elle va se retrouver à racheter son ancienne maison aux enchères. Pendant ce temps, son mari n'est pas très supporter. Il s'amuse plus qu'autre chose et laisse sa femme faire tout le boulot. Il préfère largement s'amuser et passer ses journées à ne rien faire. On peut le comprendre, il a toujours été comme ça. Mais avec un poil aussi gros dans la main. On le comprend encore mieux dans le dernier épisode de la saison lorsqu'il dit que finalement ils ne peuvent que vivre sur le salaire de Jenny et pas sur sur le sien.

Parents tente aussi de raconter la crise à visage découvert. Ce n'est pas facile comme sujet et c'est surtout très facile de tomber dans les mauvaises idées. Parents ne va pas totalement réussir son entrée en matière. Le propos manque de fond, et surtout, manque d'un supplément d'âme. On n'arrive pas à s'attacher à cette famille. Les Pope n'ont clairement pas le charme d'une famille de série classique que l'on connait depuis des années. Durant ces six épisodes, nous allons tenter d'exposer la relation entre Jenny et ses parents. Elle n'est pas toujours facile. Surtout que vivre sous le même toit que ses parents à son âge est très clivant. Alors que Parents aurait pu jouer la carte de l'humour potache et innovant, finalement elle se contente de jouer la carte plus émotionnelle et forcément un peu moins inspirée. J'aurais tellement apprécié que Parents invite les téléspectateurs à rire de nouvelles choses, à voir des situations comiques. Sauf que non, il n'y a pas grand chose de cela, si ce n'est l'emploi de la musique. Je retiens l'épisode 4 notamment pour ça.
vlcsnap-2012-08-04-22h26m21s72.pngModerne ou non, Parents aura su utiliser la musique à son avantage. Des musiques amoureuses aux musiques plus pops. Le tout en accord avec les diverses scènes que l'on nous propose à l'écran. Finalement, rien ne nous empêche d'apprécier Parents si ce n'est que la série n'est pas super innovante et qu'elle aurait pu être un poil plus intéressante. Après 6 épisodes je reste donc sur ma faim et je n'ai pas spécialement envie d'en voir plus (même si je me laisserais tenter). Car il y a une nouvelle barrière : Jenny est enceinte. Alors comment gérer cette nouvelle alors qu'ils n'ont pas d'argent et que Jenny ne va pas pouvoir travailler. Son mari peut il prendre le relai. Et les enfants dans tout cela, et même les parents. Ces derniers étaient de vrais boulets durant cette première saison. Malheureusement, ils ne sont pas très drôles et manquent aussi d'une certain sens de l'auto-dérision (ce dont Jenny ne manque pas totalement).

Note : 3.5/10. En bref, une comédie familiale pas forcément mauvaise mais désespérante.

Commenter cet article