Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey’s Anatomy : Zurich (en fonds verts)

2 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

vlcsnap-2014-05-02-14h49m15s243.jpg


Grey’s Anatomy // Saison 10. Episode 22. We Are Never Getting Back Together.


Avec tant d’années dans les pattes et une série particulièrement rentable, je trouve dommage de voir disparaitre de vraies scènes en extérieur. En effet, il est très rare de voir la série utiliser autre chose que des fonds verts dégueulasses pour nous sortir de l’hôpital. Vous n’allez pas me dire que tourner quelques scènes dans le vrai Zurich avec Isaiah Washington et Sandra Oh allait coûter une fortune. Mais les producteurs de Grey’s Anatomy sont fainéants et nous propose des fonds verts aussi beaux que ceux de Once Upon a Time sauf que pour le coup, Grey’s Anatomy n’est pas une série fantastique mais bien une série sensée être réaliste. Cet épisode c’est donc celui du grand retour de Preston Burke. Je pense que depuis qu’il a été annoncé que le personnage allait revenir, tout le monde savait qu’il devait jouer un rôle dans le départ de Cristina. Et c’est plus ou moins ce qu’il va réussi à faire. J’ai trouvé le retour de Burke intéressant, notamment car cela faisait tellement longtemps que l’on n’avait pas vu ce personnage que de le retrouver était une très bonne idée. Cela fonctionne très bien grâce à une vraie opportunité.

Burke va présenter à Cristina un hôpital où elle pourrait faire tout ce qu’elle veut et même gagner un Award. Si Burke l’a fait venir dans son hôpital ce n’est pas pour qu’ils se remettent ensemble et où bien qu’ils ravivent la vieille flamme mais bien pour qu’elle prenne sa place. La scène finale de l’épisode sur cette belle reprise de « Like a Virgin » était parfaite pour symboliser cela. En tout cas, je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela se déroule de la sorte. Zurich était une bonne opportunité pour que Grey’s Anatomy tente de faire évoluer Cristina (dommage que cela se fasse dans une ribambelle de fonds verts particulièrement horribles). De plus, on sent que la relation entre les deux personnages fonctionne comme par le passé. Peut-être est-ce par esprit de pure nostalgie (ce qui ne serait pas étonnant) mais en tout cas, j’aurais bien aimé en voir plus de choses de ce genre là, de retour de vieux personnages de la série (même si Burke fait partie des rares qui ne sont pas morts par le passé).
vlcsnap-2014-05-02-14h49m23s67.jpgL’univers qui nous est présenté est très sommaire tout de même. On sent que Grey’s Anatomy se concentre avant tout sur les retrouvailles entre Cristina et Burke. D’un point de vue purement professionnel c’est donc une sorte de vidéo que l’on aurait pu voir sur un site internet de l’hôpital et je trouve ça logiquement un peu dommage, surtout que la série peut faire tellement de bonnes choses de ce point de vue là. Cet épisode c’est aussi l’occasion de remettre plus ou moins en cause la place de Cristina à Seattle. On lui offre ici l’opportunité de sa vie. Elle ne peut pas avoir envie de revenir dans le passé, ce serait tout de même dommage qu’elle reste coincée à Seattle à traiter des cas qui ne l’excitent plus tant que ça. Et puis comme elle le dit si bien ce n’est pas une question de Meredith non plus. Leur amitié est de toute façon certes fusionnelle mais pleine de problèmes malgré tout. Je me souviens encore de ces épisodes où elles parlaient par Skype il y a deux ans de ça si mes souvenirs sont bons. C’est bien la preuve qu’au fond Cristina et Meredith peuvent vivre l’une sans l’autre.

Et puis ce n’est pas comme si Cristina partait complètement. Elle pourrait très bien faire de brèves apparitions dans le futur. Dans un registre différent, Amelia est donc présente. Finalement, ce n’était pas qu’un caméo dans l’épisode précédent mais une histoire à suivre sur plusieurs épisodes qu’elle est venue nous offrir. Elle va donc travailler avec son frère Derek sur une histoire de jumelles siamoises. C’est un cas d’autant plus difficile que le lien est au cerveau et qu’il faut faire attention à les détacher correctement. D’un point de vue médical ce n’est pas terriblement excitant. Dr House ou des séries de ce genre là savaient faire ce genre de choses d’une bien meilleure façon. Notamment car le Larousse médical était plus ou moins cité en long et en large. C’est un peu comme Jo. Mais pour cette dernière, j’ai trouvé amusant de la voir prendre trop de cas à la fois et ne plus trop savoir comment les gérer. Jo est tout de même quelqu’un que j’ai tendance à trouver un peu ennuyeuse par moment, notamment à cause de sa relation avec Alex. Ce dernier l’a rendu complètement fade. Finalement, ce nouvel épisode de Grey’s Anatomy était globalement sympathique si l’on met de côté les horreurs que l’on a pu voir (aka le faux Zurich)…

Note : 7/10. En bref, des retrouvailles mignonnes sur fonds verts.

Commenter cet article