Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hysteria. Saison 1. Pilot.

31 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hysteria

Critiques Séries : Hysteria. Saison 1. Pilot.

Hysteria // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Shaun Cassidy (Ruby & the Rockits, Invasion) revient aux séries avec Hysteria, un thriller de contagion plutôt efficace. En tout cas, c’est ce que ce premier épisode parvient à faire. Sans avoir été complètement bluffé par l’épisode, je dois avouer que j’ai trouvé ça assez efficace en son genre. Surtout qu’il y a tout un tas de questions que l’on peut se poser sur les personnages et la façon dont le tout peut clairement évoluer. Il y a donc des tas de mystères à la fois sur notre héroïne, Logan Harlen (incarnée par Mena Suvari - Chicago Fire, American Pie -). Ce qui peut rendre le tout encore plus intéressant c’est que c’est inspiré d’une vraie affaire. Du coup, on a tout de suite envie d’en savoir plus (en espérant que cela soit tout aussi prenant que ce premier épisode). Tout l’épisode (ou en tout cas en grande partie) se concentre donc sur le personnage de Logan. Elle a un passé tragique (sa meilleure amie d’enfance a été assassinée) et bien que l’épisode flirte parfois avec la série B, c’est justement ce qui nous donne envie de revenir pour de nouveaux épisodes. Je ne sais pas si Amazon aura envie d’en commander plus mais ce serait tout de même dommage de ne pas avoir envie de nous faire profiter de ce fait divers qui a l’air bien plus sombre qu’il n’y paraît.

Une psychiatre et neurologue de talent enquête sur une mystérieuse épidémie.

La mise en scène d’Otto Bathurst (Peaky Blinders, Criminal Justice) est plutôt efficace en son genre. Je dois avouer que j’ai trouvé que l’ambiance de ce premier épisode collait bien avec ce que l’on peut attendre d’une série de ce genre là. Le but n’est pas de faire de Hysteria une série grand public mais plutôt de nous parler d’une histoire avec tout un tas de ramifications. Il y a donc énormément de personnages qui ont tous quelque chose à raconter. Des mystères (ces discussions étranges, ces relations complexes qu’il est difficile de déchiffrer). Je suis certain que la réponse est plus ou moins sous notre nez mais ce n’est pas grave car au fond ce n’est pas le plus important. Le plus important avec ce premier épisode c’est qu’il nous présente l’univers et nous permette de cerner comment celui-ci fonctionne. Dans le reste du casting on retrouve également Josh Stewart (Dirt, Esprits Criminels) que j’aime beaucoup. Son personnage de Ray Ratajeck n’est peut-être pas encore totalement dans le jeu. On sent qu’il y a quelque chose qui se dessine, c’est assez bien, mais l’on a envie d’en savoir beaucoup plus. Il y a aussi James McDaniel (Detroit 187) ou encore Ella Rae Peck (Gossip Girl, Deception).

D’un point de vue purement médical et donc contagion, Hysteria a encore des efforts à faire pour nous permettre de comprendre qu’au fond tout ça n’est pas très clair. Mais mon envie de connaître le dénouement reste présent. Cela me rappelle un peu ce que Amazon avait pu tenter avec Chris Carter (The After) mais en version réussie. Les deux séries ne racontent pas vraiment la même chose mais disons qu’il y a quelque chose qui se rapproche malgré tout. Et j’espère sincèrement voir une suite surtout que l’on ne peut clairement pas passer à côté de Mena Suvari dans le rôle de cette femme qui n’a pas une vie facile et qui tente de mettre ses sentiments et ses émotions de côté (difficilement) afin de pouvoir enquêter dans les meilleures conditions. Sans compter que tout un tas de protagonistes viennent alors l’entourer, soit d’un point de vue purement professionnel soit d’un point de vue plus personnel. J’espère aussi en apprendre plus sur son passé qui semble chaotique, tout comme le personnage de façon générale. Les personnages qui ont le plus de potentiel ce sont certainement Logan, Ray mais également les Young. Il y a quelque chose ici qui pourrait clairement devenir jouissif au fil des épisodes. Surtout car j’adore Ella Rae Peck.

Note : 6/10. En bref, on a envie d’en voir plus de cette mystérieuse épidémie et de ses personnages qui semblent au pleine dépression.

Critiques Séries : Hysteria. Saison 1. Pilot.

Commenter cet article