Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Comeback. Saison 2. Episode 3.

30 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Comeback

Critiques Séries : The Comeback. Saison 2. Episode 3.

The Comeback // Saison 2. Episode 3. Valerie is Brought to Her Knees.


Il s’agit probablement de l’un des meilleurs épisodes de The Comeback que j’ai pu voir au travers de ses deux saisons pour le moment. Mais c’est aussi un épisode qui permet de mettre Valerie dans une situation d’autant plus inconfortable lors du premier jour de tournage de Seeing Red, sa toute nouvelle série. Au départ, on nous parler d’une série assez âpre, parfaite pour HBO mais Valerie semble plutôt contente d’être dedans et quand on découvre le produit à l’écran, il y a un nombre de scènes inconfortables pour elle qui s’enchaînent à la vitesse de la lumière. Que cela soit la scène de la fellation à Seth Rogen ou encore de ces deux femmes simulant des orgasmes à côté d’elle… Cet épisode c’est probablement l’épisode qui va permettre à Paulie G d’avoir l’opportunité de remettre Valerie à sa place et grâce à la liberté que lui accorde une diffusion sur HBO, c’est encore plus dégradant que cela ne pouvait être le cas dans Room and Bored, la sitcom dans laquelle elle incarnait la mère durant la première saison de The Comeback. Les humiliations sont nombreuses dans cet épisode et j’ai même de la peine pour Valerie mais d’un point de vue purement scénaristique, il n’y a rien à redire c’est tout simplement parfait.

La scène finale de l’épisode est probablement l’un des pires moments de la série. Pas d’un point de vue scénaristique mais plutôt du fait que c’est malheureusement inconfortable et c’est une très bonne chose. The Comeback est de toute façon à son meilleur quand elle fait mal et quand elle créé une réaction émotionnellement forte de la part du téléspectateur ce qui rend impossible le décrochage de l’écran. La dégradation dans la saison 2 est beaucoup plus personnelle et beaucoup plus difficile à regarder cette année que cela ne pouvait être le cas durant la première saison. On plonge donc au coeur de la relation entre Paulie G et Valerie, une relation qui n’est pas vraiment simple. D’un côté Paulie G n’aime pas Valerie et pourtant il la retrouve mais la façon dont il la maltraite est aussi une façon de nous dire qu’il a trouvé la bonne poire, cette actrice si gentille qu’elle pourrait tout accepter de jouer, même les scènes les plus dégradantes qu’il soit. On sent cependant que Valerie n’est pas à l’aise même si elle tente de garder le sourire après le tournage de la scène des orgasmes par exemple. Le début de l’épisode met en lumière une Valerie rayonnante, excitée à l’idée de prendre à nouveau le chemin des plateaux de tournage.

Cela se voit quand elle brandit le t-shirt de la série ou encore quand elle offre des fleurs à Seth Rogen (la séquence est assez cocasse) puis, une fois arrivé sur le plateau, les choses changent car si Valerie est gentille jusqu’au bout (elle va même offrir un cadeau à Paulie G sans vraiment savoir ce qui l’attend par la suite, car elle est naïve). De par sa naïveté, je pense que Valerie est plus touchante et c’est ce qui rend le personnage réellement intéressant. La scène de la fellation est forcément la scène la plus dégradante de l’épisode mais aussi une scène intense qui prouve une fois de plus que Valerie, bien qu’elle pense s’en être sortie, ce n’est pas totalement le cas. Bien entendu que Valerie n’a pas que des ennemis ou des gens qui veulent se moquer d’elle. Elle a aussi des amis, comme par exemple Mickey qui est toujours là pour faire de son mieux afin de la mettre à l’aise. Mais Valerie ne veut pas être mauvaise à l’écran, elle veut donc toujours sourire afin d’apparaître comme une femme heureuse et comblée alors que rien ne va vraiment dans sa vie. La façon dont Paulie G exploite tout, tente aussi de montrer à tout le monde et notamment Valerie qu’il contrôle tout, etc. tout cela est parfait à l’écran et c’est aussi une façon de nous prouver que Paulie G est probablement le pire des pervers qu’il soit et Valerie une femme naïve qui tombe dans tous les pires pièges qu’il soit.

Avoir Seth Rogen dans la série est aussi une bonne chose. Cela permet d’avoir un acteur d’une certaine envergure, parfait pour le rôle de Mitch, etc. On sent aussi qu’au fond Paulie G se voit lui-même au travers de Seth Rogen, permettant d’assouvir une sorte de fantasme sexuel dans lequel il pourrait mettre Valerie dans son lit et faire ce qu’il veut avec elle (et notamment qu’elle lui pratique une fellation sans problème). Cependant, Seth Rogen est quelqu’un de bien que Valerie a également de son côté, un peu comme Juna dans la première saison étant aussi du côté de Valerie. De plus, Seeing Red nous donne souvent l’impression que c’est un vrai projet de HBO. C’est ce qui rend finalement The Comeback encore plus réaliste et surtout surprenante. Cet épisode est parfait du début à la fin, en grande partie grâce au scénario et au casting. Que demander de mieux.

Note : 10/10. En bref, l’un des meilleurs épisodes de The Comeback.

Commenter cet article