Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ray Donovan - Saison 1 (DVD)

19 Novembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #DVD

Ray Donovan - Saison 1 (DVD)

Ray Donovan est une série assez étonnante qui sait maintenir du début à la fin un haut degré de qualité. Une première saison réussie grâce au talent de son casting mais également de Ann Biderman à qui l'on doit déjà la brillante SouthLAnd. A l'occasion de la sortie en DVD de la première saison, l'occasion est en or pour moi de revenir sur cette série :

Ca parle de quoi ?
Ray Donovan c'est tout d’abord l'histoire d'un clan. Mickey et ses trois fils : Ray, Terry, Bunchy. Mais Ray a également son propre clan, sa femme Abby (Paula Malcolmson) et ses deux enfants Bridget et Conor. Découvrez la noirceur de ces personnages inquiétants chez qui une tension familiale se fait ressentir en permanence. Mensonges, trahisons, secrets, rancœurs du passé…une chose est certaine : on ne s’ennuie pas avec les Donovan ! Faites plus ample connaissance avec ces personnages torturés mais pour qui la protection de leur famille passe avant tout, quitte à risquer leur propre vie…

Ca vaut quoi ?
En re-regardant la première saison de Ray Donovan, la première chose que je me suis demandé c'est si j'allais réussir à autant apprécier la série que la première fois. En effet, ce n'est pas forcément simple d'apprécier autant une série lors de son premier visionnage que du second mais j'ai été ravi de voir que mon avis n'a pas changé. Ray Donovan est une série tordue, sombre et jouissive qui ne laisse jamais de place à trop de réponses pour que l'on se pose des questions sur chacun des personnages. Il y a bien évidemment Ray que l'on apprend à connaître mais aussi Mickey dont les motivations, maintenant hors de prison, sont forcément très étranges. On ne sait pas du tout ce que Mickey pense pendant que l'on découvre de fond en comble la personnalité et le travail de Ray. Côté travail, j'aime bien ce que fait Ray, sa façon de gérer des problèmes (notamment dans le premier épisode quand il décide de coupler une histoire avec une autre afin de faire en sorte que l'homosexualité de l'un de ses clients ne soit pas dévoilée). Ann Biederman développe au travers de Ray Donovan une série dynastique.

Car au fond le bonus n'est pas forcément de nous plonger dans l'industrie Hollywoodienne (même si c'est ce que l'on peut avoir comme impression au premier abord). Non, le but de la série c'est de nous raconter une histoire de famille, que cela soit du point de vue de Ray et Abby la femme de ce dernier ou encore Ray et son père (et ses frères) Mickey. Les faces à faces sont différents, la façon de gérer les problèmes également, etc. La série parvient à construire quelque chose d'assez jouissif quand elle confronte les idées de chacun. L'autre atout charme de Ray Donovan c'est la composition de son casting. Jon Voight est quelqu'un que j'aime beaucoup et qui a tout ce qu'il faut pour incarner le rôle du méchant père mais celui qui m'a le plus surpris finalement c'est Liev Schreiber. J'avais déjà eu l'occasion de le voir ailleurs (notamment dans Les Experts, 666 La Malédiction et d'autres films encore) mais ici il est au diapason. Il fusionne réellement avec son personnage et l'on n'a plus l'impression de voir l'acteur mais quelqu'un d'étrange : Ray Donovan.

Car oui, Ray est quelqu'un d'étrange dont on ne sait pas toujours grand chose. C'est petit à petit que l'on apprend à connaître le personnage. Ensuite nous avons le personnage de Sully incarné par James Wood (Shark). J'adore cet acteur depuis des années maintenant mais il se fait si rare à la fois au cinéma qu'à la télévision que forcément, de le retrouver ici je ne pouvais qu'être ravi. Surtout que son personnage colle parfaitement à sa personnalité et à l'idée que je me fais de l'acteur. Le tout fonctionne terriblement bien une fois de plus car toutes les intrigues développées au fil des épisodes sont d'une fluidité étonnante. On passe d'un épisode à l'autre sans que l'on ait l'impression de nous ennuyer. Aucun personnage n'est oublié dans la famille de Ray, que cela soit sa femme ou encore ses enfants (même si j'aurais bien aimé que l'on développe un peu plus l'histoire de son fils avec cet acteur par exemple, cela aurait été plus judicieux). Quoi qu'il en soit, la première saison de Ray Donovan est une petite réussite. Ce coffret DVD est quant à lui divin.

En effet, grâce à la présence de seulement trois épisodes par DVD, nous avons donc un niveau de qualité vidéo supérieur à beaucoup de coffrets qui cherchent à mettre des tas d'épisodes sur des DVD. L'image est donc nette et claire et c'est très important pour une série aussi sombre que celle-ci avec beaucoup de noirs différents. Rien à redire, on est face à une belle édition qui plus est truffée de bonus divers et variés.

Et les bonus ?
- Episode 1 : Dissection d'une scène (DVD 1) : En choisissant de parler de la scène de la rencontre entre Ray et son père, Liev Schreiber et Jon Voight se livrent et parlent de l'expérience qu'ils ont eu de travailler ensemble et comment ils ont pu appréhender cette fameuse séquence.

- Ray dirige une réunion (DVD 1) et Casser contre Ray (DVD 1) : Bonus étrange mais assez cocasse fonctionnant comme des films informationnelles d'une certaine époque. Ils ont plutôt bien reproduit l'ambiance avec la musique et les descriptions.

- Sur le plateau avec Pooch Hall : Partie 1 et 2 (DVD 1) : Pooch Hall est assez drôle pour que l'on puisse visiter avec lui les plateaux de la série sans trop se prendre la tête. Ce que je regrette c'est qu'il n'y en ait pas un peu plus de ces petites vidéos. Je pense que cela aurait pu devenir un bonus récurrent sur tous les DVD.

- Jon Voight et moi (DVD 2) : Encore un bon bonus qui aurait mérité de durer un peu plus longtemps. On n'a pas forcément le temps de s'imprégner de Jon Voight et de sa prestation ce que je trouve assez dommage dans son ensemble.

- Kate Moenning de Ray Donovan répond aux questions des fans (DVD 2) : On apprend quelques petites choses de la série, sur la façon dont les scénaristes travaillent sur le script et sur l'univers. Kate Moenning n'a pas le personnage le plus intéressant dans Ray Donovan mais personnellement je trouve qu'elle est terriblement bad-ass.

- Main à main, poing à poing (DVD 3) : Les faces à faces dans Ray Donovan sont importants et notamment quand il s'agit de se faire face sur un ring (ou non). Ce bonus nous permet de comprendre comment les acteurs ont été préparés pour ces scènes afin qu'elles soient les plus réalistes possibles

- Habiller Ray Donovan (DVD 3) : Il est vrai qu'en apprendre sur les costumes et la façon dont ils ont été choisi, cela n'a pas de grand intérêt au premier abord sauf qu'ici c'est une façon de nous dire que le travail a été fait minutieusement dans le but de participer encore un peu plus à la création de ces personnages.

 - Où est Ray ? (DVD 4) : Un bonus interactif où l'on va pouvoir cliquer sur plusieurs coins de Los Angeles afin de découvrir les divers éléments de la série et d'où elle est tournée. C'est une façon de confronter par exemple la maison de Ray dans le pilote et celle qui a été choisie par la suite.

Un extrait vidéo :
 

Caractéristiques techniques du coffret DVD et Blu-Ray :
COFFRET 4 DVD
Langues : Anglais Dolby Digital 5.1 Surround , français, allemand, espagnol
Sous-titres : danois, néerlandais, anglais, finlandais, français, allemand, norvégien, espagnol, suédois
COFFRET 6 BLU-RAY
Langues : Anglais Dolby TrueHD 5.1 Surround, français, allemand, espagnol, portugais
Sous-titres : anglais, français, allemand, espagnol, portugais, néerlandais

Maintenant disponible chez Amazon en DVD au prix de 29.99€ et en Blu-Ray au prix de 34.99€

Commenter cet article