Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amazon et le business de la production participative

18 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Série Express

Amazon et le business de la production participative

A l’occasion de la sortie de la nouvelle salve de pilotes d’Amazon, je me suis demandé si finalement Amazon s’intéressait réellement à ce que l’on pense de ses pilotes pour les commander par la suite en série. L’idée de base d’Amazon, celle de nous demander de noter les pilotes et de dire ceux qui nous plaisent le plus c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Cela permet de sélectionner des pilotes en fonction des goûts des téléspectateurs. C’est un peu ce que fait Netflix en sélectionnant des projets de séries en fonction de ce qui fonctionne dans son catalogue et des goûts de ses utilisateurs. C’est comme ça qu’est née House of Cards par exemple (pour les autres, on ne sait pas forcément mais l’idée est là aussi). Lors des derniers Golden Globes, Amazon a remporté deux statuettes : celle de la meilleure comédie pour Transparent et celle du meilleur acteur pour Jeffrey Tambor dans Transparent. Transparent est l’une des plus belles surprises de cette saison et le moins que l’on puisse dire c’est qu’Amazon est entrée dans un terrain que beaucoup de chaînes de télévision convoitent déjà avec leurs séries. Que Amazon ait eu ces deux récompenses prouve qu’ils ont aussi une force de frappe.

Deux jours plus tard, ils annonçaient la commande d’une première saison (sans passer par la case pilote) d’une série de Woody Allen. Amazon a t-elle déjà oublié comment elle voulait faire des séries ? Je ne sais pas mais en tout cas, la commander de cette série sans passer par la case pilote et jugement des téléspectateurs prouve que leur modèle n’est finalement peut-être pas du tout celui que l’on aurait pu penser au premier abord. Car Amazon se moque complètement de ce que l’on peut penser des pilotes qu’elle nous propose (ou en tout cas, cela n’a pas l’air d’être ce qui les intéresse le plus). Dans le cas de Transparent, il s’agissait lors de la seconde salve de pilote de la plateforme, du pilote le moins apprécié des téléspectateurs. Et pourtant, il a été commandé en série. Préférée à The Rebels (avec Natalie Zea) qui avait finalement de meilleures notes. C’est là que l’on est en droit de se demander si finalement Amazon a réellement pris en compte ce que pensent les téléspectateurs. Elle a bien commandé The After après les critiques assassines (avant il y a quelques jours de ça de revenir sur ce qu’elle avait commandé et de purement et simplement annuler sa commande de nouveaux épisodes).

Le but d’Amazon est donc de nous dire que l’on est impliqués dans le processus de production des séries sans que l’on ne sache réellement comment on influe sur le jugement final. Car la commande de la série de Woody Allen permet justement de remettre en cause toute leur mécanique. Ils doivent certainement penser que Woody Allen ne peut pas faire de pilote car de toute façon on ne peut qu’aimer ce qu’il va faire et puis c’est tout. Sauf que non. Transparent quant à elle était donc celle qui était la moins apprécié des membres d’Amazon Marketplace et pourtant c’est à mes yeux la meilleure série de la plateforme. Elle fait partie des séries préférées des critiques pour l’année 2014 et vient maintenant de gagner deux grosses récompenses. Avec ces Golden Globes, l’annulation de The After et la commande d’une série de Woody Allen, on est en droit de se demander si finalement le but d’Amazon n’est pas maintenant de devenir une sorte de petite chaîne du câble indépendante avec son lot de séries que les critiques et seuls les critiques vont apprécier. Car finalement à côté de ça, The After, malgré le fait que le pilote était ridicule et raté, c’était une série de Chris Carter, le créateur de The X-Files.

Je pense que Amazon Studios devait tout simplement commencer à nous dire que ce que l’on pense de ses pilotes n’est pas important. Je leur fais également confiance pour savoir à l’avance ce qui pourrait séduire les téléspectateurs (là aussi par rapport à ce que les gens peuvent déjà consommer sur sa plateforme de streaming en termes de films et de séries). Ils vont donc maintenant se mettre à faire des séries qui ne vont qu’aider Amazon Studios à se développer auprès des critiques et à devenir une sorte de must-see-TV. Quid de The After ? Probablement une série trop large public avec un côté DTV rebutant pour les critiques, donc on passe à la trappe ce qui aurait pu être une série assez amusante à suivre sur la longueur. Le fait que Amazon Studios engrange des récompenses va probablement aussi donner envie à des téléspectateurs de prendre un abonnement Amazon Prime afin de pouvoir suivre les épisodes suivants de séries qui ont séduit ces grandes cérémonies. Au delà d’une The After qui finalement n’aurait probablement pas réussi à faire autant de bruit qu’une série comme Transparent.

Mais il fallait être devin pour voir en Transparent un futur succès (en tout cas, de cette ampleur) car à la base cette série n’était pas du tout la plus appréciée sur Amazon. Amazon n’a probablement pas d’égard non plus vis-à-vis du nombre de gens qui vont bien pouvoir regarder leurs séries car ils ne sont probablement pas là pour juger des audiences mais plutôt de l’impact que chacun de leurs projets peut avoir dans le monde des séries et de la télévision. On ne veut pas nous faire choisir les pilotes mais simplement prendre une certaine température. C’est en tout cas comme ça que j’imagine Amazon Studios. Ils pensent derrière aux critiques non pas des téléspectateurs mais d’autres choses. Les networks quant à eux testent aussi leurs pilotes auprès d’un panel sensé représenter leurs téléspectateurs et forcément, 80% de ces séries qui ont séduit des téléspectateurs du panel vont être des échecs cuisants. C’est comme ça et puis c’est tout. On ne sait pas comment Amazon mesure réellement le jugement de ses téléspectateurs. On ne sait finalement que très peu de chose sur Amazon. Un peu comme Netflix qui cache là aussi les données de ses utilisateurs.

Lors du lancement de House of Cards par exemple tout le monde s’était demandé si c’était réellement une série à succès ou simplement une série qui fait du bruit à droite et à gauche mais qui n’est pas regardée par le plus grand nombre. On peut donc dire la même chose d’Amazon qui a probablement calqué son modèle sur celui de son concurrent. Je pense que Amazon devrait être plus honnête sur sa façon de sélectionner les séries qu’elle va commencer. Ce que je me demande donc c’est pourquoi ils prétendent que notre voix a de l’importance ?

Et c’est là qu’une nouvelle question se pose. Est-il réellement important de regarder les pilotes d’Amazon ? Alors que la nouvelle salve de pilotes de la chaîne (la 4ème depuis la création de leur modèle) vient d’apparaître sur Amazon Prime, on est en droit de se demander s’il est réellement intéressant d’aller voir ces pilotes pour ensuite les juger et finalement se rendre compte que la série que l’on a pu apprécier en pilote va être commandée ou non. Telle est la question.

Natalie Zea, héroïne du malheureux pilote The Rebels avait dit que finalement Amazon « ne fabrique pas ses pilotes différemment » par rapport aux autres chaînes. Pour elle c’était « comme avec une série du câble, laissés seuls dans le processus de production comme si l’on avait été engagés pour faire un boulot et qu’ils nous faisaient confiance ». Elle disait également que le fait que les pilotes soient jugés par des téléspectateurs avant d’engager la commande d’une saison était une idée « à la fois terrifiante et excellente ». La pauvre, elle ne doit plus penser ça maintenant que sa série n’a pas été commandée.

Commenter cet article

Bob 18/01/2015 13:42

J'me suis fais la même réflexion ce matin. Surtout quand on voit les votes et les séries annulés. Paradoxale... mais dans le fond, ça me va... Très content si Amazon continu comme ça, c'est à dire de s'occupe uniquement des critiques et de "snober" les votants. Il y a assez de chaîne/série grand public.