Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Banana. Saison 1. Episode 4.

18 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Banana

Critiques Séries : Banana. Saison 1. Episode 4.

Banana // Saison 1. Episode 4. Helen.


Voilà un épisode ambitieux et surtout très réussi. Si l’épisode précédent faisait à mon sens un peu trop écho à l’épisode 1.02, celui-ci est une véritable proposition différente écrite par Charlie Covell dont c’est le tout premier script. C’est Bethany Black (que l’on a vu dans le 1.04 de Cucumber) qui incarne le rôle d’Helen. Il s’agit de son premier rôle notable dans une fiction (après avoir joué dans un petit court métrage passé inaperçu en 2009). En tout cas, sa prestation est resplendissante dans le rôle de cette femme qui du jour au lendemain décide de quitter son petit ami et qui, pour se venger, va mettre une vidéo pornographique d’elle sur les réseaux sociaux, tout cela va forcément déclencher tout un tas de commentaires haineux et le moins que l’on puisse dire c’est que Charlie Covell a réellement mis en avant l’impact des réseaux sociaux sur la vie des gens. Sur les réseaux sociaux on peut mettre n’importe quelle partie de notre vie, même la plus intime, sauf que ce dont on ne se rend pas toujours compte c’est que l’on peut faire du mal aux autres rien qu’avec un petit commentaire sur une vidéo ou une photo qui pourrait nous sembler anodine. Des personnages se sont d’ailleurs déjà suicidé pour moins que ça.

Ce que vit Helen c’est le bullying des temps modernes, celui de l’ère d’Internet et de tout ce que cela peut impliquer de terrible. Banana dévie donc du concept que je pensais être le sien au départ afin de se concentrer sur une histoire différente. Le but ici n’est pas de nous parler de personnages LGBT mais simplement de nous parler d’une jeune femme qui est moquée pour ses problèmes de poids. C’est en tout cas surtout ça que l’on remarque dans cet épisode de Banana. Mais au delà de tout ce que cela implique pour elle c’est aussi ce que cela peut impliquer pour les autres et notamment sa famille et ses ami(e)s. « Helen » aurait pu être un épisode raté, notamment car il aurait pu foncer tout droit dans le ridicule. Sauf que ce n’est pas du tout le cas. L’épisode parvient à faire quelque chose d’assez touchant autour d’elle sans pour autant tomber dans le mélodrame qui veut en faire des caisses. Non, cet épisode fait des choses complètement différentes et surtout bien plus intéressantes à mon goût : notamment la tendresse dont cette femme peut faire preuve et le fait qu’elle ne mérite donc pas d’être traitée de la sorte.

Mais c’est aussi un épisode avec l’une des séquences les plus stressantes : celle de la découverte du problème sur les réseaux sociaux. A ce moment là, Banana se transforme en un film d’action à sa mesure. Helen est quelqu’un de tellement touchante et surtout d’adorable que ce qui lui arrive est encore plus horrible. On a envie qu’il se passe de belles et bonnes choses dans sa vie et finalement c’est tout le contraire. J’avais envie que Eddie arrête de la harceler, que son petit rendez-vous galant avec Ross se passe pour le mieux, etc. et j’ai finalement été assez déçu de voir que tout cela ne se passe pas dans le bon sens. Tout le monde qui a déjà quelques relations dans les pattes connaît l’expérience de l’ex un peu collant qui ne veut pas vous lâcher les basques. C’est ce qui est arrivé à Helen sauf que cela a été poussé à l’extrême. Finalement, ce nouvel épisode de Banana était une excellente surprise qui change de tout ce que l’on avait pour habitude de voir dans Banana ou encore dans Cucumber. La fin de cet épisode est même intelligente car elle ne permet pas de terminer comme on aurait probablement pu l’imaginer et la surprise fonctionne très bien.

Note : 10/10. En bref, un épisode brillant.

Commenter cet article

Quentin 23/03/2015 21:10

Pareil j'ai beaucoup aimé l'épisode bien que j'ai moins accroché par rapport au 2ème avec Scotty que j'ai trouvé juste excellent (Dommage d'ailleurs qu'on la voit pas plus souvent comparée à Dean qui est juste un p'tit ado gâté et insupportable selon moi). Par contre, Banana reste bien dans le thème LGBT car Helen est une transexuelle. Elle n'est pas moquée sur son poids mais sur son changement de sexe. Par exemple, sa collègue au restaurant (qui est un p'tit peu la caricature de la peste crétine...) lui dit qu'elle a été surprise en regardant la vidéo de ne pas voir des cicatrices et autres. Pareil, sa mère lors du repas de famille disait qu'elle voyait son petit garçon mal dans sa peau et Helen dit alors que sa famille l'a toujours soutenu en tant que garçon et que maintenant ils la soutiennent en tant que fille. Mais j'avoue que c'était discret et c'est ça justement qui est beau. ;)