Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 3. Episode 16.

26 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Mindy Project

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 3. Episode 16.

The Mindy Project // Saison 3. Episode 16. Lahiri Family Values.


L’épisode précédent était excellent. Il utilisait Danny à merveille en termes d’humour mais également d’émotions alors qu’il était en train de réaliser qu’il allait tout simplement devenir père. J’aime beaucoup aussi le fait que la série cherche à nous parler de la famille Castelano comme de la famille Lahiri. Il y a des choses dans ces deux familles qui ne tournent pas rond mais ce n’est jamais dans le mauvais sens du terme. Au contraire, la série a plutôt bien réussi à intégrer le fait que Mindy est enceinte. C’est un épisode qui veut permettre aussi à Mindy d’affirmer la place qu’elle occupe. Elle veut rester une femme qui a de l’ambition professionnelle et qui peut également avoir une famille. J’ai donc adoré son « a woman can have professional ambitions and still have a family. I mean, rich women ». C’est drôle, notamment car ce qu’elle dit est tellement vrai. Nous allons également revoir le frère de Mindy, Rishi (incarné par par Utkarsh Ambudkar, qui en est à sa troisième apparition dans la série). Les deux vont tellement bien ensemble mais ils n’ont pas grand chose en commun. Mindy est une médecin à succès dont le cabinet n’a de cesse de prendre de l’ampleur. Mais Rishi est lui… un dealeur de drogue. Ce n’est pas facile. Son affection pour lui est tout de même touchante.

Sauf que cet épisode nous permet surtout de nous rendre compte que finalement il n’y a aucun vrai lien entre ces deux personnages sauf le fait qu’ils sont nés dans la même famille. Je garde tout de même en tête l’apparition de John Cho (qui était encore à l’affiche de l’excellente Selfie il y a peu sur ABC) qui incarne le rôle du grand manitou, du grand dealer et patron de Rishi. Ce n’est pas le genre de personne que l’on s’attend à voir dans le rôle du grand baron de la drogue et pourtant… The Mindy Project est pleine de surprises. Ensuite nous avons Morgan, Beverly, Tamra et Jeremy qui tentent de gérer le fait que Danny est en train de mourir. Bien entendu que Danny n’est pas en train de mourir mais l’orchestration de l’histoire manquait d’un petit quelque chose. J’aurais aimé que cela soit plus drôle ou plus touchant mais ce n’est ni l’un ni l’autre. Alors certes sur la fin cela peut être drôle mais la série ne parvient pas à nuancer les rapports entre les différents personnages. C’était pourtant l’épisode en or pour mettre en scène ces 4 personnages ensemble, dans une intrigue commune. Le seul bon moment est donc l’enchaînement final qui pour le coup est plutôt réussi.

The Mindy Project nous offre donc un épisode en demi teinte. Si j’ai beaucoup aimé l’histoire de Mindy et son frère, je suis beaucoup plus réservé au sujet du reste. Par ailleurs, Tracey Wigfield qui incarne le rôle de Lauren dans la série est responsable de l’écriture de cet épisode. Je ne comprends plus le nombre d’actrices et d’acteurs de la série qui ont écrit des épisodes pour le compte de la série. Mindy Kaling a choisi un casting qui peut faire plusieurs choses, un casting multi-couteau qui rappelle là où elle a fait ses écoles, dans The Office où elle jouait un rôle et pour laquelle elle a écrit plusieurs épisodes. Mais c’est aussi l’école du Saturday Night Live, une bonne école. Finalement, je pense que cet épisode réussi à faire sur le fil ce que j’aime dans cette série mais cela aurait pu être tellement plus drôle, tellement plus touchant. Il y a deux intrigues, d’un côté celle de Mindy qui avait largement le pouvoir de faire rire et de l’autre celle de Danny qui, en laissant penser qu’il pourrait mourir, aurait pu animer quelque chose de beaucoup plus émouvant dans une série qui connaît très bien les bons sentiments et très souvent dans le bon sens du terme étant donné qu’ils sont très rarement mal exploités.

Note : 5.5/10. En bref, déçu par un épisode qui équilibre mal ses deux (bonnes) idées.

Commenter cet article