Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 1. Episode 10. Marco.

7 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Better Call Saul

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 1. Episode 10. Marco.

Better Call Saul // Saison 1. Episode 10. Marco.
SEASON FINALE


Est-ce une bonne dire de conclure la saison 1 de Better Call Saul de la sorte, avec un Jimmy qui n’a plus envie qu’on vienne lui dire ce qu’il a à faire ? Dans un sens c’est la suite logique de l’histoire. Le truc avec Better Call Saul c’est qu’il ne devrait pas y avoir de surprises étant donné que l’on connaît déjà la suite de l’histoire et la façon dont celle-ci compte se terminer : Jimmy McGill va se transformer en Saul Goodman, il va devenir l’avocat de toutes les causes perdues et surtout les pires causes perdues. J’ai beaucoup aimé la relation entre Jimmy et Marco même si ce dernier n’a pas forcément eu une grande place dans l’histoire de Better Call Saul. Le but de la série n’était pas d’en faire des tonnes au sujet de Marco, surtout que ce dernier meurt un peu bêtement mais en faisant ce qu’il préférait le plus au monde : escroquer des gens avec des fausses Rolex. Leur petite escroquerie, on ne l’avait pas vu depuis le pilote de la série si mes souvenirs sont bons mais ce n’est pas une mauvaise chose. Je trouve que cette saison se conclue donc comme elle a commencé, comme un chapitre qui a un début, un milieu et une fin. Tout nous ramène au même endroit. Le but de cette saison était en grande partie de conclure l’histoire de la première saison de Better Call Saul afin, dans la saison 2, de pouvoir nous embarquer enfin dans les avenirs de Saul Goodman.

Car Saul Goodman n’existe pas encore à la fin de la saison 1 mais il est en bonne voie de création. Jimmy se rend compte dans cet épisode avant tout qu’il ne peut pas se passer de faire l’avocat, c’est une adrénaline qu’il ne trouve pas ailleurs et il ressent de l’engagement envers ses clients (et en l’occurence ceux de l’affaire développée au milieu de la saison qu’il a ensuite partagé avec son frère Chuck avant de se rendre compte que ce dernier lui a fait faux bond). Jimmy n’a plus envie d’être pris pour un con. Il n’a plus envie de passer pour le frère gentil qui va prendre soin de son frère (on peut donc se douter que Jimmy a rendu une dernière fois visite à Chuck en douce afin de savoir s’il allait bien) et il n’a plus envie de se faire balader car les gens savent qu’il a du talent, qu’ils ont besoin de lui mais ne viennent pas vraiment le démontrer comme il se doit. J’aime bien la fin ouverte de cette saison. C’est une fin mais pas une fin en soi. Disons que Better Call Saul aurait très bien pu s’arrêter avec ce dernier épisode (car après l’on se doute de ce qui va se passer, on sait très bien qui va devenir Jimmy et ce qu’il va faire par la suite). Mais ce n’est pas une fin en soi car cela ouvre de nouvelles portes pour la saison prochaine. Cet épisode est donc là pour conclure l’histoire de Jimmy. D’une part Jimmy l’escroc avec la mort de Marco. Je trouve que Better Call Saul parvient à faire des choses très intelligentes avec ces deux là.

La façon dont Marco parvient à convaincre son meilleur ami (et seul ami ?) de l’aider à goûter à nouveau au bonheur d’escroquer les gens est quelque chose de merveilleux car cela reste drôle malgré tout le côté ultra dramatique du moment. Better Call Saul ne cherche pas à s’attarder non plus là dessus et donc à nous montrer les funérailles de Marco, tout simplement car il n’y en a pas besoin. Par ailleurs, je trouve aussi intéressant d’autre part la façon dont Better Call Saul tente de conclure l’histoire de Jimmy l’avocat. Car certes, Jimmy va rester un avocat par la suite mais il va changer de nom. Jimmy va être tenter de quitter, de reprendre du service (en se rendant compte que les gens l’apprécie pour ses talents et sa façon de faire) sauf qu’il en a marre d’être couillonné, il en a marre de se faire avoir et il décide donc de tout balancer. La façon dont il dit au revoir à une partie de sa vie dans les dernières minutes de l’épisode est quelque chose de merveilleux car c’est mis en scène de façon tellement intelligente. Finalement, cette première saison de Better Call Saul était très intéressante. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’un spin off prequel comme celui-ci soit aussi réussi. Disons que j’avais peur comme beaucoup de gens que cela ne soit qu’une façon de gagner de l’argent sur le dos d’une série terminée (et c’est en grande partie le cas) mais Vince Gilligan semblait avoir cette idée derrière la tête depuis un petite bout de temps. Excellent.

Note : 10/10. En bref, fin de saison parfaitement orchestrée.

Commenter cet article