Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Major Lazer. Saison 1. Pilot.

18 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Major Lazer

Critiques Séries : Major Lazer. Saison 1. Pilot.

Major Lazer // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Major Lazer n’est pas la première série animée de FXX. En effet, ils ont déjà lancé Stone Quackers en octobre 2014 et ils ont repris Lucas Bros. Moving Co. à FOX (qui la diffusait dans son duo animé du samedi soir, sans succès) pour une saison 2. Major Lazer est alors lancée en grandes pompes derrière Axe Cop (autre série récupérée à FOX de son Animation Domination HD) et s’inspire des tribulations d’un super-héros jamaïcain qui se bat contre des forces dystopiques qui ont ruiné la société telle qu’on la connait. Pour vous parler de l’histoire de Major Lazer, c’était avant tout une comédie animée prévue pour Adult Swim et le projet date tout de même de 2011. Mais finalement c’est FXX qui a récupéré le projet et qui l’a commandé en série. C’est une bonne nouvelle pour Major Lazer qui est aussi un groupe de musique électronique que vous connaissez probablement. Au casting vocal, on retrouve tout de même Adewale Akinnuoye-Agbaje (M. Eko dans Lost ou encore Malko dans Game of Thrones). Si j’avais des doutes sur la possibilité de mettre en images animées la musique tout en racontant une histoire, mes doutes se sont confirmés avec ce premier épisode.

Les aventures d’un super-héros jamaïcain qui se bat contre des forces dystopiques qui ont ruiné la société.

La musique se veut très présente dans ce premier épisode. C’est un choix éditorial qui se défend mais qui ne tient pas forcément à l’écran. Le temps que la série passe avec la musique (sur un épisode de 9 minutes) ne permet pas vraiment de se plonger dans l’univers des personnages. Tout ce que l’on découvre là dedans et notamment le personnage de Major Lazer (dont la voix est incarnée par l’acteur cité plus haut) qui ne sert presque à rien. Le plus important là dedans c’est donc la musique, comme si Major Lazer avait simplement voulu un véhicule pour promouvoir leur musique. Sauf que Major Lazer n’est pas Gorillaz qui avait su par exemple faire de très jolis clips vidéos avec une vraie histoire. La musique était là mais le scénario également et c’est ce qui manque un peu à cette série. Tout part souvent dans tous les sens. Par ailleurs, côté graphismes et palette de couleurs, Major Lazer est une réussite. Elle se base sur ce que FOX a pu produit de bon dans le domaine de l’animation, tout en gardant à l’esprit qu’il faut aussi que cela colle avec l’envie des téléspectateurs. Il y a un grain un peu suranné sur l’animation qui ne m’a pas gêné et qui au contraire participe un peu plus au plaisir que l’on peut prendre face aux images.

Les images sont bien plus importantes que tout le reste. Les dialogues n’ont pas vraiment de sens, la musique étouffe souvent les dialogues et les personnages, sans compter l’histoire, et puis les personnages n’ont rien d’attachant étant donné que l’on ne peut pas vraiment s’y attacher. Quoi qu’il en soit, je suis ravi de voir que je ne m’étais pas trompé sur cette série. Elle n’a rien de brillante, rien d’exceptionnelle, juste une série qui veut un peu trop faire la promotion d’une certaine musique. La musique est bonne d’ailleurs et je ne vais pas critiquer Major Lazer (même s’ils auraient pu choisir d’autres titres pour un premier épisode) car globalement ils savent ce qu’ils font de ce point de vue là. Mais la série créée par Diplo, Ferry Gouw et Kevin Kusatsu, développée pour la télévision par Nick Weidenfeld (créateur de la série en duo avec Major Lazer : Axe Cop). Après, le format permet également de voir passer le temps un peu plus rapidement (ce qui est déjà une bonne chose étant donné que je ne me voyais pas passer 30 minutes devant un délire aussi irritant que ce que l’on peut voir ici à certains moments).

Note : 4.5/10. En bref, belle tentative en termes d’images. Le reste vient cruellement à manquer.

Commenter cet article