Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Daft Punk Unchained, devant le masque

25 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Daft Punk Unchained, devant le masque

Daft Punk Unchained // Documentaire de Harvé Martin-Delpierre. Avec Kanye West, Peter Franco, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo.


L’an dernier, Mia Hansen-Love nous proposait de raconter l’histoire de la musique électronique en France en mettant en scène les Daft Punk en parallèle d’un tout autre groupe (qui va être le groupe héros du film). Cette année, BBC et Canal + nous offrent un documentaire sur les Daft Punk, de leur création à aujourd’hui. Truffé d’archives inédites et de beaucoup de témoignages élogieux qui vont toujours dans le sens des deux Daft Punk, Daft Punk Unchained est une assez bonne surprise. Disons que j’ai surtout trouvé intéressant la façon dont le documentaire parvient à nous rendre complètement nostalgique des trois premiers albums du groupe. Je ne sais pas si je suis le seul à avoir trouvé Random Access Memories décevant (même si le projet reste cohérent du début à la fin). Le film veut nous raconter comment Daft Punk a cultivé son mythe au fil des années (les casques et leur fabrication, la façon dont ils ont créé un mythe à Cochella, quelques anecdotes de création que cela soit pour Human After All ou encore leur dernier album, etc.). Petit à petit, ils ont su se faire discret et rendre les fans dépendants et c’est aussi ce que cherche à retracer Daft Punk Unchained. C’est aussi un film intéressant car c’est le premier documentaire qui ait été autorisé par les deux Daft (peut-être aussi car il ne montre pas du tout leur part d’ombre).

Le parcours des Daft Punk, de leur création à aujourd’hui.

Le film cherche à nous raconter comment ce duo a réussi à toujours aller de l’avant et à être en avance sur son temps, parvenant même à donner aux critiques l’envie de revoir leur avis sur l’un de leurs albums (en l’occurrence Human After All qui n’avait pas du tout plu au départ). Mais justement, la façon dont on nous raconte cette ascension vers la gloire avec quelques problèmes de parcours, c’est ce qu’il y a de plus intéressant. Le documentaire a beau se reposer parfois un peu trop là dessus, cela fonctionne à merveille malgré tout. En l’absence physique pour Daft Punk Unchained des deux Daft, le film se devait malgré tout de les faire apparaître. C’est donc un travail de longue haleine qui a été fait pour trouver des images d’archives qui peuvent au mieux décrire leur histoire. Les témoignages sont à côté très importants qui permettent de raconter les coulisses de certaines parties de l’histoire du groupe. Je regrette que le film ne veuille pas trop égratigner l’image de ces deux musiciens car au fond, je suis certain qu’il y a aussi des choses à raconter qui ne sont pas forcément roses dans la vie de ces garçons. Du coup, on reste parfois un peu sur notre faim, avec l’envie de voir quelque chose d’un peu plus piquant, comme ce qu’avait tenté de faire Eden avec le monde de la musique électronique.

On ne nous en parlait pas comme d’un monde facile et surtout comme d’un monde où tout le monde est ami. Dans Daft Punk Unchained, on a l’impression que tous les artistes et les critiques sont de grands amis des Daft. Il y a pourtant des images qui apportent aussi un petit plus à ce film, qui rappellent certaines partie de l’histoire du groupe (notamment à ses débuts) ou encore des plans qui nous plonge dans l’éclosion de la musique électronique en France, la fameuse French Touch. Mais pour ce qui est justement de la French Touch, ce film ne fait qu’effleurer le sujet (à mon grand damne). Daft Punk Unchained est donc sympathique dans sa façon de recoller certains morceaux de l’histoire des Daft, tout en nous racontant un peu de choses sur la fabrication de leurs albums, la façon dont ils ont géré leur carrière internationale dès le début, dont One More Time a tout changé pour eux, etc. Mais il reste tellement de questions en suspend. C’est là aussi que l’on peut retrouver toutes les limites d’un documentaire qui a été autorisé par les Daft Punk. On veut nous montrer à quel point les Daft Punk ont influencé la musique électronique des années 2000 sauf que personnellement, je ne suis pas nécessairement d’accord avec cette idée. Disons que même s’il y a eu des influences, cela n’a pas toujours été d’eux non plus. Quoi qu’il en soit, on écoutera toujours leur musique dans 20 ans sans penser qu’elle a pris une ride et je crois que c’est le seul truc que l’on va retenir.

Note : 5.5/10. En bref, sympathique documentaire qui, malgré les limites qu’imposent malheureusement un documentaire autorisé, retrace avec sympathie le parcours de Thomas et Guy-Manuel.

Commenter cet article