Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Complications. Saison 1. BILAN.

25 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Complications

Critiques Séries : Complications. Saison 1. BILAN.

Complications // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Après le pilote de Complications, je ne savais pas trop quoi attendre de la part de cette série. Disons qu’il y avait plusieurs chemins que la série pouvait prendre : d’un côté celui de la série médicale médiocre comme tout qui se contente de suivre un chemin prédéfini et d’un autre côté celui de la série un peu plus sombre avec un côté médical mais pas trop basé sur des relations de famille, une enquête et des affaires de gangsters. C’est cette seconde idée qui a été choisi par le créateur de Burn Notice. On retrouve d’ailleurs un peu de son envie de nous plonger dans les bas fonds d’une ville et d’explorer plusieurs terrains dont celui de la famille. Le plus gros souci de Complications que Burn Notice n’avait pas c’est le fait que cette série n’est pas aussi intelligente et excitante que la précédente pouvait l’être. Matt Nix n’a peut-être pas été suffisamment inspiré et pourtant, il y a des épisodes qui gardent un certain attrait palpitant. Le seul problème c’est que derrière l’histoire ne suit pas vraiment alors que l’on a l’impression que tout est trop confus. Ce qui est cependant assez étrange c’est le fait que Matt Nix ait dit s’être inspiré de quelque chose qui lui ait réellement arrivé il y a de ça plusieurs années.  

Il y a dix ans de ça, avant qu’il ne créé Complications, Matt Nix a surpris un criminel pénétrer chez lui. Il a fait peur au criminel et l’a par la suite stupidement suivi dans la rue en lui demandant pourquoi il était temps. C’est là que cette histoire de docteur qui a sauvé la vie d’un jeune garçon qui s’est fait tirer dessus par le membre d’un gang lui est venu à l’esprit. Complications n’est cependant pas vraiment une série médicale alors qu’elle en a presque tous les attraits : un univers hospitalier exploité correctement, un héros docteur, etc. Mais ce n’est pas que ça. John Ellison n’est donc pas seulement un docteur comme les autres, c’est aussi quelqu’un qui a d’autres choses à nous raconter, bien différentes de ce que l’on aurait pu imaginer au départ. Jason O’Mara en héros ? Ce n’est pas le casting le plus intéressant que l’on ait pu voir au monde. L’acteur n’est pas nécessairement mauvais mais il n’est pas non plus aussi charismatique que l’on ne pourrait probablement le souhaiter. Il a toujours autant de mal à se trouver une place dans une série qui fonctionne (Life on Mars, Terra Nova, Vegas, toutes annulées après une saison). Sans parler de son passage assez étrange dans The Good Wife qui n’a pas servi autant l’acteur et le récit que prévu.

Mais d’un autre côté, je pense que Complications lui a aussi offert son meilleur rôle jusqu’à présent. C’est un rôle un peu plus complexe que ses précédents, qui demande à la fois de la nuance et quelque chose d’un peu plus émotionnel. Il faut dire qu’il y a une histoire de famille aussi derrière Ellison. Ce dernier a une famille qu’il doit protéger en plus de sauver sa propre peau de cette histoire de gang. Durant les dix épisodes de la saison, Complications semble errer entre son envie d’être fidèle à l’univers de base qu’elle a dépeint (le médical) mais aussi son envie de garder le cap d’un point de vue plus polar-esque. On est très loin d’un Breaking Bad par exemple mais il y a malgré tout des idées que Matt Nix a envie d’utiliser à sa façon. Il créé alors petit à petit un certain suspense (le besoin de protéger le jeune garçon dont Ellison a sauvé la vie) entre sauver des vies et sauver l’enquête que la série cherche à mener. Le pilote en fait parfois un peu trop et reste assez confus dans son ensemble ce qui ne permet pas vraiment de prendre pleinement conscience de ce dont Complications est véritablement capable. Mais le véritable atout de Complications ce n’est pas John mais Gretchen. Jessica Szohr (Gossip Girl) prouve qu’elle a bien grandi et parvient à devenir le pilier de la série.

Je ne m’y attendais pas du tout au premier abord mais je dois avouer que je résultat est au rendez-vous, justement car les scénaristes ont su faire quelque chose d’elle qui change un peu des rôles qu’elle a pu avoir précédemment. A parfois vouloir être une série violente et même plus encore, on ne sait plus trop sur quel pied danser. Dans son dernier épisode, Complications semble aller un peu plus loin mais cela reste encore une fois une prise de risque mesurée. Dès que la série tente, on se rend compte qu’elle ne va pas non plus suffisamment loin, sans véritablement mettre la vie de qui que ce soit en danger. De plus, Atlanta n’est pas Miami. Ou en tout cas, Complications ne fait pas du tout le meilleur usage de la ville comme Burn Notice a pu faire avec Miami. Dommage. Finalement, Complications est donc une série médiocre qui avait le potentiel de devenir particulièrement palpitante mais qui ne l’est jamais véritablement devenue. Il y a du potentiel encore, un peu caché derrière certaines idées et notamment avec le personnage de Gretchen mais ce n’est pas suffisant. Le renouvellement de la série semble cependant acquis pour une saison supplémentaire, voyons donc comment cela va évoluer par la suite…

Note : 4.5/10. En bref, du potentiel mal utilisé.

Commenter cet article