Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episodes 3 et 4.

30 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episodes 3 et 4.

Blue Bloods // Saison 6. Episodes 3 et 4. All the News That’s Fit to Click / With Friends Like These.


Blue Bloods continue de poser des questions intéressantes sur la place de Frank dans la série. Notamment du point de vue de Garrett. La tension qui s’est créée entre lui et Frank est quelque chose que la série propre depuis l’an dernier. Ils n’ont de cesse de se rentrer dedans et ces deux épisodes sont là pour créer le face à face que tout le monde attendait probablement. Les deux personnages se retrouvent constamment l’un face à l’autre à cause de points de vue complètement différents. Généralement, j’aime bien la façon dont ces deux personnages s’opposent mais je crois que c’est la première fois de toute l’historie de la série, que j’ai véritablement l’impression que cette histoire est en train d’aller quelque part. Il va alors parler de ses problèmes avec Frank de façon intéressante et surtout ouvertement. C’est la première fois que ces deux là commencent enfin à parler des problèmes qui touchent leur relation et c’est une très bonne idée. Ce que je ne m’attendais pas à voir c’est la façon dont cette histoire semble évoluer car même si à la fin du premier des deux épisodes ils vont plus ou moins se retrouver sur la même longueur d’ondes, j’ai surtout apprécié la façon dont le tout va réellement évoluer en parallèle pour Jamie et Eddie.

La série n’avait pas donné suffisamment de place à ces deux personnages depuis le début de la saison. Les deux premiers épisodes étaient d’ailleurs très centrés sur le personnage de Danny et personne d’autre. Du coup, j’aime bien la façon dont Jamie et Eddie reprenne de droit leur place dans l’univers de Blue Bloods. Surtout que la série avait besoin d’un tel personnage. Accessoirement, « All the News That’s Fit to Click » est aussi un épisode plus ou moins engagé sur le devoir de journaliste et la place que ces derniers peuvent avoir par moment dans les enquêtes policières. C’est ce que Colt va apprendre à ses dépends. Colt est clairement le genre de journaliste dont il est difficile de cerner le point de vue au premier abord mais j’apprécie aussi le fait que Blue Bloods parle des journalistes. Colt est presque un cliché à lui tout seul mais cela reste un journaliste que la série utilise à bon escient. Il sert l’intrigue de la semaine à sa façon et permet aussi à Blue Bloods de sortir un peu des carcans. Colt brise donc la dynamique que la série a pu développer au fil des années afin de créer un peu d’originalité au milieu des relations entre les personnages.

Je me demande si sans Colt nous aurions eu tout cela entre Garrett et Frank par exemple. L’épisode tente de nous parler aussi des conséquences de la balle qu’a pris Linda par le passé. Linda est là aussi un personnage dont j’ai envie de voir un peu plus des aventures. Au fil des années je pense qu’elle a été plus ou moins mise de côté et pas forcément à bon escient. Disons que l’on aurait pu en attendre autre chose. La construction du dîner de la semaine était quant à elle là aussi intéressante alors que c’est la première fois depuis un bout de temps que la série parle de ces dîners de famille au sein de ces dîners de famille. « There is something wrong. There is something very wrong with the fact that every time that this family sits down for dinner we have to talk about crime and criminals. Couldn't we just for once just, you know, sit together and have a normal family dinner. » Merci Linda.

Avec « With Friends Like These », la série continue de donner à chacun des membres de la famille Reagan son moment pour briller. Cette semaine c’est au tour d’Erin de démontrer qu’elle a elle aussi des choses à dire. C’est une femme forte, une femme de justice qui se retrouve avec une sacrée histoire sur les bras. Il y a un twist bien évidemment mais ce n’est pas ce twist qui m’a le plus passionné. J’ai largement préféré la façon dont personnellement le personnage d’Erin évolue tout au long de l’épisode. Une vieille affaire que Erin vient de réouvrir semble frapper à sa porte ? C’est tout de même sacrément facile mais le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne à la perfection. Frank a quant à lui ses propres problèmes à gérer avec la NYPD et la FDNY. La testostérone, il n’y a rien de mieux parfois. En tout cas, la rivalité qu’il y a entre les deux groupes permet de mettre en scène d’autres problèmes que Frank se doit de gérer à son poste. Cela permet également de remettre d’autres personnages sur le devant de la scène et notamment remettre en cause la place de Frank. Frank doit faire en sorte de ne mettre en danger personne au milieu de cette crise et c’est là que sa place a toute son importance.

Cela m’a fait tout de même rire de voir Blue Bloods aller dans cette direction, encore plus car la relation qu’il y a entre les commissaires est finalement très étrange. Ce n’est pas la relation cordiale qu’il devrait y avoir. Nous avons aussi droit à une petite histoire entre Jamie et Eddie. C’est d’ailleurs ce qu’il y avait de plus attachant dans cet épisode. Finalement, avec ces deux épisodes s’allégeant des aventures de Danny nous avons deux épisodes qui permettent de donner une place à d’autres personnages de la série. Si ce n’est pas neuf, c’est une opportunité que la série embrasse. Je ne sais pas si je vais revenir chaque semaine vous parler de Blue Bloods ou bien si je vais poursuivre l’aventure par lot de deux épisodes comme je le fais depuis déjà deux années. Quoi qu’il en soit, je ne vais pas arrêter de voir parler d’une série qui semble avoir trouvé un moyen d’injecter un peu de nouveauté dans son monde et dans les relations entre ses personnages.

Note : 6.5/10. En bref, en s’éloignant de Danny, Blue Bloods donne une place aux autres personnages. Bienvenue.

Commenter cet article