Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Quantico. Saison 1. Episode 12.

10 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Quantico

Critiques Séries : Quantico. Saison 1. Episode 12.

Quantico // Saison 1. Episode 12. Alex.


On aurait pu croire qu’une petite pause pour Quantico ne lui aurait pas fait de mal mais la série est toujours la même (et ce n’est pas un compliment). Cet épisode jongle avec l’ennui pour tenter de faire évoluer l’histoire de la saison. Si seulement c’était de bonne facture, j’aurais accepté mais de voir Alex se morfondre dans un bar au milieu des coquilles de pistache c’est vraiment désolant. Car cette image d’Alex dans un bar, c’est l’image que j’ai de cette série. Une série qui aurait pris une gueule de bois monstrueuse sans trop savoir ce qu’elle devait faire pour surprendre. De plus, on revient aussi à l’académie du FBI (car Quantico aime toujours autant cette trouvaille qui lui permet de trouver inspiration chez Shonda Rhimes). Sauf que c’est toujours les mêmes problèmes que la série tente de développer là aussi. J’ai toujours apprécié les histoires de conspirations et quand l’on passe d’un attentat à Grand Central à quelque chose d’aussi ennuyeux que ça… c’est à se demander si les scénaristes avaient vraiment une ligne directrice ou bien si ABC a laissé la série en roue libre. Et quand on voit que Quantico est renouvelée pour une saison 2 (ce qui n’est pas si illogique que ça compte tenu des audiences) et qu’elle va suivre un schéma « a la » 24 alors là je ne répond plus de rien car Quantico ne ressemble en rien à 24 et elle ne lui ressemblera probablement jamais.

Après tout, Alex Parrish n’est pas Jack Bauer. Loin de là. Alex aime bien les cause perdue. Du coup, quand elle prend la défense d’Elias sur le fait qu’il aurait été manipulé, alors tout le monde la déteste encore une fois. Ce que l’on ne sait pas non plus c’est si Caleb a survécu. Je suis sûr et certain qu’il est encore en vie et je ne serais même pas surpris qu’il est un lien avec tout ça. Alex a donc droit à un épisode à son nom, ce qui est d’autant plus problématique car Alex Parrish est loin d’être ce que je préfère dans Quantico (enfin, je me demande même s’il y a quelque chose que j’aime bien dans cette série mais c’est une autre question). Ce nouvel épisode n’offre pas suffisamment de perspective par rapport au futur. Le point de départ de Quantico était bon, mais rapidement à vouloir se transformer en Shonda Rhimes-like, la série a perdu tout sens des priorités. Et surtout, elle a perdu petit à petit l’oeil des téléspectateurs qui cherchaient autre chose. Pour une série sur des histoires de terroristes c’est toujours ultra léger. Le danger est mal mis en avant et Alex semble être la seule personne logique et sensée de l’univers de Quantico. N’y a t-il qu’elle qui est compétente dans le monde de cette série ou bien l’on joue avec nos nerfs ?

Note : 4/10. En bref, en jouant avec nos nerfs, Quantico ennuie.

Commenter cet article