Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au revoir The Good Wife, tu nous manqueras

8 Mai 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Série Express

Au revoir The Good Wife, tu nous manqueras

Cette année nous allons dire au revoir à Alicia Florrick. Plus jamais nous verrons de nouveaux épisodes de The Good Wife et de l’influence que cette série a eu dans le monde des séries. Multi-récompensée (dont 5 Emmy Award), la série a marqué le monde des séries de son empreinte, à la fois pour la qualité de ses scénarios mais aussi pour les scandales qui ont animé les coulisses de la série. Mais maintenant que l’on dit au revoir à The Good Wife après sept ans, on peut parler de la fin d’un chapitre dans l’histoire des séries sur le networks américains. C’était une belle tentative cette série et CBS a fait un pari risqué. Le lancement n’a pas forcément été tonitruant mais les critiques ont cru en la série et CBS a suivi un public qui a su rester fidèle au fil des années. Les créateurs, Michelle et Robert King ont su nous remercier et nous récompenser pour notre attente, délivrant bien souvent des épisodes détonnants et des surprises qui ont toujours su rester dans une certaine forme de constance. Alors que The Good Wife est en train de préparer ses cartons, cela signifie aussi la fin d’une certaine notion de qualité sur les networks américains qui va maintenant être freiné par la frénésie des uns et des autres de revenir à la formule classique.

The Good Wife est une série hybride, qui a embrassé le procédurier pour en faire par la suite quelque chose de totalement différent, plus soap-esque dans les relations entre les personnages. La narration a toujours su être au poil, même dans les épisodes les plus décevants. Notamment dans les deux derniers saisons en date de la série où à certains moments on a eu l’impression que la série ramait un peu pour être à la hauteur des attentes et à la hauteur de ce qu’elle a toujours été dans un sens. C’est l’une des rares séries de network capable de pouvoir faire des têtes à têtes avec les séries du câble aux Emmys. Il faut dire que The Good Wife s’appuie sur un excellent casting, porté par Julianna Margulies, aidé par des guests toujours plus surprenants les uns que les autres. Notamment quand The Good Wife a décidé de faire confiance à Michael J. Fox, créant ainsi l’un des avocats les plus emblématique de la série que l’on est toujours plus heureux que jamais de retrouver. Mais au delà de Louis Canning, ce que j’ai adoré dans cette série c’est sa capacité à ne jamais se reposer sur les uns et les autres en créant toujours de nouvelles personnalités toutes plus excentriques les unes que les autres.

Mais cela s’est fait pour le bien de The Good Wife. Cela a toujours permis de renouveler l’air de la série en ne nous donnant jamais l’impression de voir toujours les mêmes personnages avec les mêmes personnalités. Les avocats et les juges sont un peu fous, mais c’est aussi ce qui faisait le charme d’une série dramatique qui savait tirer par moment sur la comédie. The Good Wife est aussi une série qui a su bousculer certaines idées reçues et certains idéaux américains. En touchant à la politique notamment, The Good Wife a su faire évoluer certaines mentalités à sa façon, toujours de façon soignée. C’est aussi une série féministe, qui a su faire passer les actions et les envies de son héroïne comme celles d’une femme forte, capable de tout et surtout de camper sur ses positions. Elle était dans le premier épisode derrière Peter comme une femme qui accepte tout ce qui lui tombe sur le coin de la figure. Puis tout d’un coup, au fil des épisodes, The Good Wife va construire un personnage féminin caractériel, capable de faire entendre sa voix et de prouver qu’elle n’est pas la bonne femme derrière son mari, mais qu’elle est une femme capable de faire des choix.

The Good Wife a alors créé une certaine forme de mode pour les séries aux personnages féminins forts. Si le féminisme dans les séries n’est peut-être pas dû qu’à The Good Wife, je pense qu’elle a en grande partie participé à faire évoluer les mentalités sur la place de la femme dans la société américaine. Je me demande donc s’il y aura eu Scandal s’il n’y avait pas eu The Good Wife, s’il y aurait eu How to Get Away with Murder s’il n’y avait pas eu The Good Wife, s’il y aurait eu toutes ces séries avec des femmes héroïnes qui incarnent une certaine forme de puissance sur les hommes qu’elles dirigent d’une façon ou d’une autre. Enfin, The Good Wife s’est toujours rapprochée de l’actualité. Elle a su faire de ce qui se passe dans les journaux quelque chose de véritablement intéressant afin de créer des intrigues. Il y a eu le scandale Snowden utilisé au travers d’une histoire impliquant la NSA. C’est probablement l’un des arcs narratifs (qui court toujours) les plus intéressants que la série nous ait offert. Mais The Good Wife s’est aussi occasionnellement impliquée dans des affaires connues des médias. Elle se rapprochant de l’actualité, The Good Wife a su rester moderne.

La série ne s’est donc jamais endormie même si tout ce qu’elle a entrepris n’a pas forcément été une grande réussite. Il y a eu des épisodes mauvais, comme dans toutes séries, et on va lui pardonner aujourd’hui ses écarts de conduite par rapport à tout ce qu’elle a apporté dans le monde des séries. The Good Wife est aussi encore connue pour les scandales qu’elle a animé sur les coulisses et la relation entre Julianna Margulies et Archie Panjabi alors que toutes les scènes entre les deux femmes auraient été tournées séparément ces dernières années, jusqu’aux adieux de Kalinda qui n’ont pas été tournées au même moment avec les deux actrices l’une en face de l’autre. Cette rivalité féminine a alors entretenu le sentiment que la série était en train de partir en sucette sous la houlette d’une Julianna Margulies incontrôlable et à l’égo surdimensionné. On ne saura peut-être jamais ce qui s’est réellement passé dans les coulisses de The Good Wife jusqu’à ce que peut-être un membre de la production décide d’en faire un livre. Maintenant, après sept saisons, 5 Emmy et une tonne de twists divers et variés, des morts, etc. l’histoire d’Alicia arrive à sa fin. Comment la série va t-elle se terminer ? On l’espère tous sur une belle fin.

Commenter cet article