Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pitch (Saison 1, épisodes 5 à 10) : une femme dans un monde d’homme

9 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Pitch

Pitch (Saison 1, épisodes 5 à 10) : une femme dans un monde d’homme


L’ambition de Pitch était de raconter l’histoire d’une femme, qui a réussi dans un monde d’homme et surtout dans un milieu sportif. Avec un propos féministe assez fort, Pitch ne s’en sort pas trop mal d’épisodes en épisodes, notamment dans « Wear It » (1.06) qui reste l’un des meilleurs épisodes de la saison. En mixant des éléments narratifs intéressants, l’épisode fonctionne particulièrement bien. Notamment aidé par Lyndsy Fonseca. J’adore cette dernière, c’est une actrice pour laquelle j’ai pas mal d’affection alors forcément son arrivée dans Pitch était une bonne nouvelle. Alors que les audiences de la série sont plus bas que terre, je me demande si FOX va oser renouveler la série. Elle n’a pas lancé la série intelligemment et l’a rapidement envoyé au casse pipe alors qu’elle avait un certain potentiel, notamment celui de séduire les fans de baseball (même si centrer le tout sur une femme était peut-être compliqué, comme l’intégration de Ginny dans l’équipe au début de la saison). Je pense que l’une des erreurs de la saison c’est de ne pas toujours savoir comment s’y prendre pour raconter certaines histoires. Notamment avec les flashbacks qui ne sont pas très bien utilisées par la série à mon goût. Je ne dis pas que j’en attendais beaucoup de sa part de ce point de vue là, mais structurellement ce n’est pas la chose la plus intéressante que Pitch puisse faire.

Notamment dans « Alfonzo Guzman-Chavez », j’ai eu l’impression que cela cassait complètement la dynamique de l’épisode. Je me demande d’ailleurs si les flashbacks ne pourraient pas chercher à raconter autre chose que les problèmes passés de Ginny. J’ai l’impression qu’elle a l’épée de Damoclès sur la tête depuis qu’elle est née désormais. Disons que Pitch a beau être une série intéressante, je trouve qu’elle n’a pas suffisamment de bonnes idées pour apporter de la consistance constante au récit. Cela donne donc tout un tas de séquences parfois un peu ennuyeuses qui n’apportent rien de neuf. L’idée d’introduire une histoire incluant la Major League était ambitieuse et aurait pu permettre de faire le lien avec l’actualité au moment où cela a été diffusé (avec les World Series) mais Pitch n’utilise pas cela judicieusement. C’est introduit dans l’un des meilleurs épisodes de la saison et le résultat est que par la suite la série revient à certains trucs qui m’ennuient. L’histoire d’un scandale photo par exemple dans « San Francisco » (1.07) ne colle pas toujours à l’image que Pitch pouvait donner. L’épisode est bon mais à certains moments cela ressemble un peu à un épisode de Scandal ou Notorious, donc pas ce qui se fait de mieux dans le domaine.

Pitch reste une sorte de fantasme dans un sens. On le sait tous. Et pourtant, c’est parfois un peu compliqué de dire chaque semaine que Ginny est une inspiration pour les jeunes femmes du monde entier car elle est la première dans son domaine. Il y avait un vrai parallèle créé au début de la série qui est réellement en train de disparaître. Le féminisme de Pitch fonctionne assez bien mais ne brille pas vraiment. Les hommes de la série s’effacent par moment afin de laisser place aux intrigues féminines de Pitch. L’intégration masculine dans la série n’est pas une question importante puisque c’est sur la confrontation de Ginny face à ce monde d’homme qui semble être la pièce maîtresse du puzzle. Je ne suis pas toujours sûr que le bon équilibre soit trouvé même si je trouve Pitch assez fluide dans sa façon de raconter les choses et sa capacité à ne pas trop nous ennuyer. Et puis bon, après tout l’histoire du scandale de la photo nue est un peu too-much. Les femmes ont un corps comme les hommes, qui ont des relations sexuelles et elles ont le droit de se prendre en photo nues pour leurs partenaires. Qui ne fait pas ça au XXIe siècle ? On n’est pas revenu en arrière dans le temps rassurez moi… Parfois je me demande. Car d’un point de vue de Pitch, la série a bien du mal à raconter des tas de trucs sans pour autant être mauvaise.

C’est un paradoxe qui me laisse un peu sur ma faim car d’un côté Pitch fait des choses intéressantes et de l’autre elle ne sait pas toujours quoi raconter pour nous garder éveillés. Si elle avait compris que l’on n’avait pas besoin de voir des histoires un brin soap-esque mais de se concentrer un peu plus sur le sport en lui-même alors peut-être que Pitch aurait compris ce à quoi elle doit servir. Car mine de rien, les scènes de match sont parmi les meilleures scènes que je peux voir dans Pitch. C’est souvent grandiose et détonnant, comme si la série voulait réellement nous en mettre plein la vue. Et de ce point de vue là, c’est une assez belle réussite. Finalement, Pitch mérite peut-être une seconde saison, mais étant donné que les audiences ne sont pas au beau fixe, FOX n’a pas vraiment de raison de lui donner une seconde chance. Sauf quand on voit qu’ils ont renouvelé l’an dernier Scream Queens qui faisait les mêmes scores. Avec une promo intensive et un lancement plus judicieux l’année prochaine, peut-être que Pitch peut devenir un petit phénomène. Si la qualité est au rendez vous bien évidemment.

Note : 6/10. En bref, Pitch reste agréable à suivre et méritait plus d’épisodes afin de décanter certaines intrigues. Dommage…

Commenter cet article