Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Wall (2017)

20 Juin 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : The Wall (2017)

The Wall // De Doug Liman. Avec Aaron Taylor-Johnson, John Cena et Laith Nakli.


Je dois avouer que avec The Wall j’avais un peu peur. J’avais peur que le film tire un peu trop en longueur et ne parvienne pas à créer la tension nécessaire pour ce genre de films et ce genre d’histoires. The Wall me fait légèrement penser à 13 Hours et pour le coup, tout cela fonctionne correctement. Sur le papier The Wall peut donner envie, mais le rythme que le film trouve est complètement différent de celui que j’avais imaginé. The Wall est une sorte de huis clos dans le désert derrière un mur alors qu’un soldat américain tente de s’en sortir et de ne pas mourir à cause d’un tireur d’élite irakien. Ce qu’il y a de bien dans The Wall ce sont également les rebondissements. Bien que dans l’ensemble ils soient assez prévisibles, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important puisque l’on prend malgré tout un malin plaisir à suivre les aventures de tous ces personnages. Le film n’est pas là pour s’inspirer de faits réels mais pour nous raconter une histoire originale qui aurait très bien pu se dérouler à une certaine époque alors que la guerre en Irak s’était achevée.

Deux soldats américains sont la cible d’un tireur d’élite irakien. Seul un pan de mur en ruine les protège encore d’une mort certaine. Au-delà d’une lutte pour la survie, c’est une guerre de volontés qui se joue, faite de tactique, d’intelligence et d’aptitude à atteindre l’ennemi par tous les moyens…

C’est Doug Liman (La mémoire dans la peau) qui s’est collé à la mise en scène. Il n’y a pas grand chose à faire de son côté, ce qui est un peu dommage mais bon, The Wall n’avait pas besoin de beaucoup plus pour être appréciable. Le film n’a bénéficié que d’un budget de 3 millions de dollars mais avec si peu de moyens, je trouve que The Wall sait nous convaincre malgré tout. Ce n’est pas exceptionnel, on s’ennui un peu par moment et personne ne brille vraiment, mais à la fin je n’ai pas été aussi déçu que je n’aurait pu l’imaginer. Avec Aaron Taylor-Johnson en tête de ce film, The Wall n’a )pas choisi le meilleur acteur du moment mais je pense que c’était suffisant pour passer un agréable moment. Sans compter sur John Cela qui n’a pas grand chose à faire et je trouve ça légèrement dommage. The Wall est donc un film qui est plus là pour relater un combat psychologique entre deux hommes alors qu’un sniper se cache et qu’il est difficile de trouver où est-ce qu’il se cache. Ce qui est fun par ailleurs c’est le fait que dès que The Wall nous fait une révélation (comme le fait que les deux soldats ne sont pas les seuls à avoir subit le même sort), elle surprend à moitié.

Note : 5/10. En bref, huis clos à ciel ouvert sympathique en quelque sorte.

Commenter cet article