Critique Ciné : The Lovebirds (2020, Netflix)

Critique Ciné : The Lovebirds (2020, Netflix)

The Lovebirds // De Michael Showalter. Avec Issa Rae, Kumail Nanjiani et Paul Sparks.

 

Le film devait sortir au cinéma avant qu’il n’y ait cette maudite pandémie. C’est donc Netflix qui l’a récupéré. Je m’attendais tout de même à beaucoup mieux de la part de ce duo de comiques qui fonctionne plutôt bien à l’écran. D’un point de vue narratif, je dois avouer que le film manque cruellement d’originalité. On retrouve alors tout ce que l’on pouvait attendre et qui s’inscrit parfaitement dans la lignée de comédies comme Date Night, Game Night et autres films du genre. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus original mais disons qu’un dimanche soir pluvieux, cela peut faire l’affaire. L’idée de retrouver un couple qui se retrouve dans une affaire de meurtre est donc quelque chose qui a déjà été usé ces dernières années au cinéma mais The Lovebirds a l’avantage d’avoir un duo original. Issa Rae (Insecure) et Kumail Nanjiani font partie de ces duos de comiques qui dès leurs premières scènes ensemble sont réellement faire pour travailler ensemble. C’est alors l’une des rares vraies forces de The Lovebirds pendant que tout le reste n’est que vu et revu.

 

Un couple au bord de la rupture se retrouve impliqué dans un meurtre mystérieux. Les anciens tourtereaux doivent tout mettre en oeuvre pour effacer leurs noms sur la liste des suspects sans que leur conflit personnel prenne le pas sur leur objectif premier ; être disculpés.

 

La mise en scène n’est pas très inspirée et reste dans la lignée des propositions précédentes du genre. Cela ne veut pas dire que c’est laid, mais juste que ce n’est pas très original non plus. Je m’attendais tout de même à quelque chose de plus indépendant, de moins formaté pour une comédie avec un duo aussi original que celui-ci. Les deux héros peuvent parfois devenir un peu irritants à cause de dialogues qui manquent de panache et d’idées narratives qui ne font pas avancer le schmilblick de façon intelligente. Et alors que l’histoire évolue, elle perd rapidement de son grain de folie pour laisser place à une ribambelle de séquences prévisibles qui ne sortent pas des sentiers battus. Pourtant, le point de départ de The Lovebirds était le bon, même si sur le papier cela ressemblait à d’autres comédies. L’exécution est quant à elle fainéante et ne permet donc pas de rendre The Lovebirds mémorable. En concluant aussi une partie de son mystère trop tôt, le film parvient à ennuyer légèrement. Tout était une question de scénario pour servir deux comédiens aussi bons dans ce qu’ils font habituellement mais il manque un scénariste dans l’avion.

 

Note : 5/10. En bref, agréable comédie de dimanche soir pluvieux, rien de plus. Dommage. 

Date de sortie : 22 mai 2020 - Directement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Steph draperi 01/07/2020 15:40

Oui c'était pas mauvais, mais les deux jouaient comme ils pouvaient pour boucher le scénario qui prenait l'eau de partout !