Critiques Séries : Chucky. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Chucky. Saison 1. Episode 1.

Chucky // Saison 1. Episode 1. Death by Misadventure.

 

Si Chucky n’a jamais été un immense succès cinématographique, elle a connu huit films dont le dernier, reboot de la saga, est sorti en 2019. Pour moi Chucky est l’une des franchises d’horreur les plus fascinante. Pas seulement pour la personnification du mal au sein d’une poupée pour enfants mais aussi pour la violence et le cynisme de Chucky. Depuis le premier film de Tom Holland (1988), Chucky a beaucoup évolué et Don Mancini (responsable de trois films sur les huit) avait créé tout un univers autour de la poupée. Il était donc assez logique de retrouver Don Mancini derrière cette version série de Chucky. Il fait même revenir Kyle (toujours incarnée par Christine Elise) dont le personnage était apparu pour la première fois dans le second volet de Chucky avant de revenir en 2017 dans Le retour de Chucky sous la houlette de Don Mancini. Elle permet de faire le lien avec tous les films (en dehors du reboot raté de 2019).

 

Lorsqu'une vieille poupée Chucky fait son apparition dans un vide-greniers de quartier, une paisible petite ville américaine se retrouve plongée en plein chaos, et une série de terribles meurtres commence à dévoiler les secrets des habitants.

 

On retrouve rapidement tout le cynisme de la franchise dans ce premier épisode, d’autant plus avec Brad Dourif qui revient faire la voix de Chucky. Cette série mélange donc la nostalgie à des thématiques de notre époque (le harcèlement scolaire ou les LGBTQI+ notamment) et cela apporte un peu plus de nuances aux personnages mais pas sans humour noir. J’avais peur que l’on perde un peu de ce qui faisait le charme des films Chucky mais je dois avouer que c’est plus que divertissant. Il y a tout ce que l’on a envie de voir quand on regarde un Chucky. C’est gore et fun, le ton s’installe rapidement et la série dévoile pas mal de messages intéressants sans oublier l’humour. Quelques blagues sont même assez drôle pour donner cette envie frénétique d’en voir beaucoup plus. La façon dont la série cherche un équilibre entre l’univers horrifique et quelque chose de plus délirant ne fonctionne pas parfaitement à chaque fois mais je suis plus que curieux de voir la suite.

 

Chucky est la très bonne surprise de cette fin d’année. Les clin d’oeil sont tous les bienvenus et la nuance apportée aux personnages (permise par la durée d’une série contrairement à un film) fonctionnent eux aussi bien plus efficacement que je n’aurais pu l’imaginer. Je pense que Chucky mérite bien cette passation en série, rendant le tout encore plus intéressant qu’un énième reboot au cinéma.

 

Note : 8/10. En bref, en apportant de la nuance aux personnages, Chucky trouve un bel équilibre entre horreur gore et humour cynique.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

M
Merci pour cette critique ! ???? hâte de regarder ça !
Répondre