Critiques Séries : The Blacklist. Saison 9. Episode 14.

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 9. Episode 14.

The Blacklist // Saison 9. Episode 14. Eva Mason.

 

Une fois de plus, Red et le FBI travaillent sur deux affaires totalement différentes. Herbie, le consultant médical de Red est un personnage important dans cet épisode et le petit lien entre les deux missions étant Panabaker, l’ancien producteur de la Task Force au sein du FBI. L’histoire étrange de Shiela s’est retrouvée sur le bureau du FBI de toute façon, car The Blacklist aime bien rassembler toutes les intrigues et tous les personnages d’une façon ou d’une autre. Ce n’est pas fait de la façon la plus fluide qui soit et je dirais même que c’est parfois un peu étrange mais il y a pas mal de choses à apprécier grâce au rythme de l’épisode. Il y a suffisamment de choses différentes à l’écran pour que l’on passe un agréable moment. L’aspect très médical de l’épisode n’est pas forcément ce que j’ai préféré. Si The Blacklist aime les affaires avec des fous et notamment des médecins fous, il y a tellement de séries médicales sur le petit écran que cela commence à devenir un peu ennuyeux que de se retrouver une fois de plus dans cet univers. Je vais finir par avoir les hôpitaux en horreur tant il n’y a rien de neuf dans ce genre là.

 

La vraie originalité de cet épisode tient justement dans les révélations sur l’organisation en elle-même et les personnages tous plus fous les uns que les autres. Nurse Binstock et Eva Mason forment un sacré duo. C’est ce genre de choses que je veux voir plus souvent mais intégré dans des univers différents que celui du médical. Weecha et Red doivent de leur côté retrouver Herbie afin de les aider avec un mystère médical eux aussi. On découvre que Herbie est devenu père et qu’il est stressé par sa fille Sue. Grand-père Red sait comment réconforter des enfants. Là aussi la série tente d’apporter un peu de tendresse au milieu de ce monde de brut. Herbie permet d’aider le FBI, Red aide le FBI et Herbie aide Red. Il y a donc un triangle narratif qui fonctionne assez bien grâce à la mécanique narrative. Le FBI se retrouve donc avec deux vilains : Mason et Sutton, la femme que Mason cherche.

 

Cette saison 9 de The Blacklist n’est pas toujours brillante. Elle offre des cas de la semaine sympathiques mais j’ai l’impression que les scénaristes ne cherchent même plus à être suffisamment original. Au fond cet épisode a beau avoir son rythme, il manquait un petit quelque chose, un grain de folie des débuts. Ce n’est pas de la faute du départ de Liz (qui est partie à un moment où son personnage n’avait plus rien à raconter) mais avec la saison 10 à venir, je ne vois pas trop où The Blacklist veut en venir si ce n’est gagner encore et toujours du temps.

 

Note : 5/10. En bref, un épisode assez sympathique mais qui manque un brin d’originalité.

Prochainement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article