Critiques Séries : Irma Vep. Mini-series. Episode 7.

Critiques Séries : Irma Vep. Mini-series. Episode 7.

Irma Vep // Saison 1. Episode 7. The Spectre.

 

Avant dernier épisode d’Irma Vep et la série reprend quelques couleurs. Après ce qui s’est passé dans l’épisode précédent, le destin de la série de René est en danger. La façon dont Irma Vep s’amuse des problèmes de production et le fait que les producteurs font plus ou moins ce qu’ils veulent de ce qu’ils produisent est intéressant. Les producteurs veulent emmener Les Vampires dans une nouvelle direction au grand damne de ce que René a fait jusqu’à présent. L’idée est aussi de développer un peu plus le personnage de Mira qui reste l’héroïne d’Irma Vep. La façon dont elle fait corps avec son personnage d’Irma Vep me plaît. La série joue intelligemment sur la limite entre les deux et la façon dont cela peut conduire à tout un tas de mauvaises surprises. Herman dans cet épisode a du mal à incarner le côté dangereux et prédateur de son personnage et dont la série a grandement besoin. Le fait d’avoir éliminé René est intéressant car cela prouve aussi la façon dont Hollywood gère ses productions. Elle peut remplacer des réalisateurs ou créateurs à sa guise sans vergogne.

 

« The Spectre » gère alors tout cela de façon terriblement intelligente, bien plus que j’aurais pu l’imaginer. Dès le début cet épisode démontre très bien ce qui se passe sur le tournage et notamment Gottfried qui dit que la série est devenue ennuyeuse et bête depuis le départ de René. On sent qu’Olivier Assayas critique ici la façon dont la main mise sur les productions n’aide pas toujours le résultat. Mira et Jade vont d’ailleurs rendre une petite visite à René afin de le convaincre de revenir sur le tournage et ainsi de terminer sa série. En mélangeant toujours des images de la série originale avec les images de cette nouvelle version, Irma Vep démontre qu’elle a énormément de choses à faire aussi. La grande question à l’issue de cet épisode reste donc René. L’une des plus belles choses dans Irma Vep reste Vincent Macaigne. L’acteur a su donner corps au personnage de René de façon réellement soignée. Je ne m’y attendais pas du tout mais je suis content du résultat.

 

Cet épisode permet donc de nous amener vers la fin de la saison de façon intelligente, sans prendre de pincettes et simplement en donnant à tous les personnages quelque chose à faire et à incarner. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela évolue dans cette direction mais plus la saison a grandi, plus les personnages ont eux aussi grandi. Au delà de René et Mira, tout le monde a l’occasion de montrer ce dont il est capable dans cet épisode. Cela rend le spectacle encore plus percutant. La série regagne ici ses lettres de noblesse avec un état des lieux qui permet de préparer aussi le terrain pour la conclusion.

 

Note : 8.5/10. En bref, un épisode intelligent et soigné qui donne envie de voir la fin de la série.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article