Critiques Séries : Walker Independence. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Walker Independence. Saison 1. Episode 2.

Walker: Independence // Saison 1. Episode 2. Home to a Stranger.

 

Et si ce spin off presque de Walker était l’une des meilleures nouveautés de network de la saison ? C’est le second épisode et dans la lignée du précédent je suis séduit par l’univers et les personnages. On a une intrigue palpitante et des personnages hauts en couleur ce qui fait un combo réussi pour la série. Abigail, Hoyt et Calian redoublent d’efforts afin de faire en sorte que le shérif Tom Davidson soit jugé. Si le fait que cela ne sera pas facile c’est attendu et facile, la narration de l’épisode a un véritable rythme et l’on ne s’ennuie jamais. Tom Davidson est un sacré personnage, un vilain que l’on ne peut qu’adorer détester dans une série de cet univers. Il semble même comprendre que des gens veulent le faire tomber pour le meurtre de Liam Walker alors il décide de prendre les choses en main et de donner à la ville un suspect fabriqué de toute pièce. L’histoire de Griffin permet d’accélérer les choses sans pour autant oublier de prendre le temps de développer les personnages.

 

Walker: Independence trouve un bel équilibre entre l’évolution de chacun des personnages, leurs relations et l’intrigue de la saison sur Tom Davidson. Il y a de l’action, un brin d’humour et quelque chose qui nous attache facilement aux personnages. Par ailleurs, s’il y a bien quelque chose dont je suis sûr c’est que Tom Davidson connait la réelle identité d’Abigail. Ce serait étrange qu’un personnage aussi malin et intelligent ne sache pas qui il est réellement. Ils jouent tous les deux avec la vérité et c’est ce petit jeu qui rend le tout juteux. Tom va même entendre au piano une chanson qu’elle jouait quand Liam s’est fait tirer dessus. Si Tom est bête je pense que l’on ne peut plus rien faire pour lui. Mais la malice de Walker: Independence est de ne pas tout nous donner d’un coup d’un seul. L’intensité des moments entre Abigail et Tom permettent à l’épisode de gagner en pertinence.

 

Hoyt et Calian sont eux aussi de bons personnages mais c’est Abigail qui porte vraiment la série sur ses épaules. Le fait que Walker: Independence ait une héroïne est forcément à la hauteur de mes attentes. Il y a tellement de personnages différents et certains tellement douteux (notamment Augustus en qui je doute que l’on puisse avoir confiance). Walker: Independence a un bon rythme et équilibre assez bien les tons et les intrigues pour donner envie de revenir. De plus, les personnages sont pour beaucoup intéressants à mi-chemin entre le western et un soap. Comme quoi, The CW est capable de surprendre parfois, même avec le spin off d’une série mère passable.

 

Note : 6/10. En bref, dans la lignée du précédent, Walker: Independence a un bon rythme et surtout une histoire qui donne envie de revenir.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article