Critiques Séries : Chucky. Saison 2. Episode 5.

Critiques Séries : Chucky. Saison 2. Episode 5.

Chucky // Saison 2. Episode 5. Doll on Doll.

 

Don Mancini est un vrai malade avec sa poupée Chucky et je ne peux pas lui en vouloir. Même avec Jennifer Tilly il est implacable. Dans ce nouvel épisode, dans l’antre de Jennifer Tilly, on découvre un poster de Chucky. Le film, « Chucky Goes Psycho » (qui a droit à une scène dans Le Fils de Chucky est sorti dans la franchise mais pas en réalité. Je me demande si l’on aura un jour des faux extraits supplémentaires de ce film qui n’existe pas car en dehors des séquences de Menteur, Menteur que Jennifer Tilly/Tiff se rediffuse en boucle. Pour autant, cet épisode réalise malgré tout une référence bien sentie à Psychose lorsque Tiff (dans le corps de Jennifer) tue sa soeur Meg pendant que la vraie Jennifer, toujours piégée dans la poupée Tiff, doit assister au moment. La mise en scène de cette séquence n’est pas sans faire écho à Psychose. Chucky continue d’être une série relativement maligne avec ses personnages et ses aventures, toutes plus folles les unes que les autres. Après le fun de l’épisode précédent, un brin « hors-série » par rapport aux autres, « Doll on Doll » revient à la mécanique de l’épisode 2.03 alors que les deux grandes intrigues de la saison se rencontrent.

 

Le chapitre Jennifer Tilly est implacable et surtout presque plus réussi que tout le reste de cette saison. Il y a une ambiance rétro-fun et des visuels détonnants qui changent de ce que l’on a pu voir avec l’histoire de Chucky à l’école de redressement pour enfants perdus dans leur vie. Visuellement, Chucky est une série aussi inspirée et c’est aussi pour ça que j’aime beaucoup Don Mancini. Derrière son univers ultra pop de la saison 1, que l’on conserve avec les intrigues de Jennifer/Tiff cette année, Chucky veut nous raconter quelque chose de beaucoup plus sombre. Jake, Lexy et Devon se retrouvent une fois de plus dans une situation compliquée mais ils ont un atout : un « good » Chucky avec eux. Ce petit twist amené cette année change un peu de ce que l’on voit habituellement dans les Chucky.

 

Mais Chucky ne s’arrête pas là sur les révélations car un nouveau Chucky apparaît à la fin de l’épisode. Bold Chucky promet d’être un sacré cinglé, encore plus que le Muscled Chucky que l’on a vu dans l’épisode précédent et qui se bat contre Good Chucky dans cet épisode. Avec la multiplication des Chucky cette année, la série parvient à garder ses idées fraîches et originales. Ce qui se passe dans l’école est un brin longuet par moment, donnant l’impression que les scénaristes attendent que quelque chose se passe enfin pour aller de l’avant mais cela reste un long fleuve qui avance avec de belles références. La mythologie de Chucky continue d’être explorée à son paroxysme et il n’y a rien de mieux que de faire revenir Glen, la poupée du Fils de Chucky et celle de La Fiancée de Chucky. D’autres problèmes attendent forcément nos pensionnaires à la fois par la découverte à la fin de cet épisode mais aussi le cadavre dans la chambre des filles et Lexy qui a de plus en plus de mal à se sevrer de la drogue qu’elle aimait tant prendre chaque jour (même si elle fait l’effort de jeter la drogue dans les toilettes). Je ne serais pas surpris par contre que Nadine devienne vilaine par la suite.

 

Tout ce que Chucky fait cette semaine est excitant pour la suite. Les pions avancent sur l’échiquier et rendent le tout un brin plus mystérieux et palpitant. Le fait que Andy ne soit pas mort n’est pas une surprise mais cela permet encore une fois de relancer la machine dans une nouvelle direction. Je me demande bien ce que la série réserve à l’un de ses personnages les plus emblématiques et le premier gosse qui a fait face à la poupée de sang !

 

Note : 8/10. En bref, la richesse de l’univers de Chucky n’a aucune limite, rendant ce nouvel épisode d’autant plus percutant et savoureux.

Disponible sur Salto US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

W
pas sur de supporter encore longtemps Jennifer Tilly de mon coté :'(
Répondre