Critiques Séries : The Wheel of Time / La Roue du Temps. Saison 2. Episode 6.

Critiques Séries : The Wheel of Time / La Roue du Temps. Saison 2. Episode 6.

The Wheel of Time / La Roue du Temps // Saison 2. Episode 6. Eyes Without Pity.

 

La saison 2 de The Wheel of Time continue son évolution et par chance, la série continue d’impressionner. Cet épisode était celui d’Egwene et elle a réussi à être à la hauteur des attentes. J’aime bien la façon dont les scénaristes donnent aux personnages un épisode afin de mettre en avant leurs intrigues respectives. Et également de les voir à l’oeuvre. Cela permet de rendre chaque épisode un peu plus original que le précédent et d’éviter d’être répétitif. On voit Mat dans cet épisode et j’espère aussi qu’on le verra plus souvent. Après une saison 1 parfois médiocre, cette saison 2 est vraiment de haut vol. On sent que les scénaristes se sont surpassés afin d’offrir un spectacle digne de ce nom. Egwene est vraiment un sacré personnage et les développements fait dans cet épisode permettent d’avoir un peu plus une vision intéressante de ce que The Wheel of Time peut proposer d’autre. Cette saison aime aussi les choses obscènes : profaner ce qui est sacré, désacraliser ce qui est saint, salir ce qui est pur. 

 

Ce n’est pas forcément simple à mettre en scène mais The Wheel of Time démontre qu’elle a une vraie idée et ambition de ce point de vue là. On ne peut pas pour autant dire que la saison a fait énormément bougé les choses mais le résultat est là malgré tout. L’histoire d’Egwene avec Seanchan est intéressante car elle fait quelque chose que The Wheel of Time aurait pu faire auparavant. Elle est trainée par une chaîne et laissée dans une cellule avec Renna qui cherche à briser le personnage. Tout ce qui se passe dans la cellule est fascinant d’un point de vue narratif et colle aussi avec l’esprit assez sombre de la saison. Depuis le premier épisode, The Wheel of Time a réussi à évoluer vers quelque chose de plus sombre pour mon plus grand plaisir et cet épisode vient le démontrer intelligemment. Il se trouve aussi que le collier d’Egwene peut lire ses pensées, ses intentions et doit oublier qui elle est et devenir une damane. 

 

Il y a une intrigue assez proche dans Game of Thrones mais contrairement à la série de HBO, The Wheel of Time laisse le temps aux choses d’éclore. Le fait que l’épisode soit concentré sur Egwene permet justement de ressentir tout ce que ressent le personnage sans devoir jongler entre tout un tas d’intrigues aux quatre coins du monde. L’histoire de l’eau est terrifiante mais permet aussi d’utiliser un élément narratif à l’avantage du scénario et de l’évolution du récit. A côté de ça, quelques intrigues continuent d’avancer comme Lan qui décide enfin de tout dire à Alanna au sujet de Rand. Nous avons aussi Logain (tout en reliant l’histoire à Rand) ce qui permet de retrouver Mat (qui manquait à la saison jusqu’à présent). Il est enfin de retour (ce qui ne peut que me faire plaisir dans cet épisode). Cette façon que l’épisode a d’utiliser un simple verre d’eau comme arme permet de créer une ambiance flippante et fascinante. The Wheel of Time est en train de grandir encore plus, ce qui ne peut que me faire encore plus plaisir à voir. 

 

Note : 9/10. En bref, un épisode fascinant. 

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article