Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 16 - Hannibal (Saison 1)

26 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2012-2013

Hannibal.S01E01.jpg


Hannibal est à mes yeux la plus belle surprise de la saison en termes de nouveautés. Elle fait partie de la petite liste de nouveautés qui ont intégré ce classement et il s'agit de la seule nouveauté de la saison à se retrouver dans les vingt premières places. Belle réussite pour la nouvelle série de Bryan Fuller. Non pas d'accéder à ce rang dans mon classement, mais belle réussite dans le sens où les treize épisodes de la série furent un pied intégral. Plus la saison avançait et plus les épisodes devenaient passionnants et fous. On avait pile poil ce que l'on venait finalement chercher. Une série qui parlera surtout de mort, de psychologie d'une façon métaphorique et puis d'une relation ambiguë entre Hannibal Lecter et Will Graham. Au premier abord, Hannibal peut énormément surprendre. En effet, si Bryan Fuller a repris le personnage d'Hannibal, il a tenté de le construire différemment sous les traits d'un Mads Mikkelsen fantastique. D'ailleurs, je trouve assez regrettable de ne pas le voir dans les nominés pour les Emmy cette année tant sa prestation est brillante.

Mais au-delà de la prestation de Mads, on peut avant tout retenir le fait que le personnage va petit à petit prendre de l'ampleur et surtout se révéler. Si dans les premiers épisodes on ne fait que suggérer le fait qu'il tue (nous allons surtout le voir cuisiner ce qu'il récolte sur des corps humains, et notamment des poumons dans le premier épisode, de quoi donner des hauts le coeur), petit à petit nous allons le découvrir sous un tout autre jour, plus sombre et plus proche de ce que l'on est en droit d'attendre d'Hannibal. Car au fond ce n'est pas qu'un cannibale, c'est aussi un tueur. Mais la saison ne s'oriente pas nécessairement sur Hannibal, et préfère alors mettre en avant Will Graham et la folie dans laquelle il va plonger petit à petit tout au long de la saison. Si Will est un flic doué d'un sens inné de la déduction (sa manière de reconstituer les scènes de crime dans sa tête en se mettant dans la peau du tueur est assez surprenant et la mise en scène de la série aide énormément j'en conviens), il s'agit aussi de quelqu'un de fragile, au bord du précipice.
hannibal-season-1-episode-2-amuse-bouche-3-710x400.jpgIl va donc avoir besoin de l'aide d'Hannibal afin d'entamer une thérapie. Ce que j'ai trouvé de fascinant dans la relation que les deux vont entretenir c'est le fait que d'un côté Hannibal tente de manipuler l'esprit de Will de façon intelligente et malicieuse, mais dans d'un autre côté, Will va se rendre compte de quelques petites choses qui ne tournent pas rond, brisant alors le tout dans les derniers épisodes de la saison. Astucieusement, le scénario donne cependant l'avantage à Hannibal alors que Will va jusqu'à être soupçonné d'être le tueur. La saison n'oublie pas le personnage emblématique de Jack Crawford incarné ici par Laurence Fishburne. Toujours sobre et classe, cet acteur fait ce que l'on attend de lui et tout cela pour le meilleur de la série. Sa relation avec sa femme n'est pas au beau fixe alors que celle ci est malade. Je me demande comment tout cela va évoluer d'ailleurs dans la saison 2. Mais Jack est aussi un ami de Will, qui sera là pour tenter de le comprendre dans ses moments les plus difficiles.

Le reste de la saison enchaine les tueurs (dont un excellent incarné par Eddie Izzard), une psy très peu expressive mais fascinante (incarnée par Gillian Anderson) et une esthétique absolument magique. En effet, la mise en scène de la série, souvent poétique et allégorique nous offre ce que l'on n'a pas l'occasion de voir dans les séries généralement et rien que pour cela je trouve que Hannibal vaut le détour. Le rythme n'est certainement pas celui qui a fait le succès de la saga avec Anthony Hopkins, mais je trouve qu'ils ont su très justement mettre en avant certains aspects des personnages et de l'univers que les films n'avaient pas réussi à faire. Bryan Fuller nous offre sa vision d'un personnage mythique avec une certaine dévotion. On sent qu'il y a mis de son coeur dans cette série et je suis ravi de voir qu'il a réussi encore une fois à surprendre tout le monde après les brillantes Pushing Daisies et Dead Like Me.

Meilleur épisode : 1.13 "Savoureux"

Pire épisode : 1.04 "Oeuf"

Place dans le classement de l'an dernier : Nouvelle entrée

Commenter cet article

robin 26/07/2013 21:06


très très bien ! mais un brin ennuyeux à certains moments à cause de trop de dialogues !