Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 4. Episode 5.

26 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-24-21h15m14s70.png

 

Rizzoli and Isles // Saison 4. Episode 5. Dance with the Devil.


Cette série policière me surprend. Quand je vois la tenue de route de la saison 4 pour le moment, je me demande où étaient parti les scénaristes de la série durant les deux saisons précédentes. La relation qu'il y a entre Maura et Hope est plutôt bien traitée dans cet épisode. D'une part car l'on a droit à des scènes assez émouvantes. Cependant, ce que je n'attendais pas vraiment c'est le fait que la saison 4 prenne un tournant aussi noir vis à vis de ces deux personnages, et surtout de Maura finalement. Cette semaine nous avons donc eu droit au grand retour de Patty Doyle. Incarné par John Doman (Rodrigo Borgia dans les Borgia de Tom Fontana), ce personnage est assez intéressant et parvient en tout cas à trouver tout son intérêt grâce à son implication dans l'histoire de cet épisode. Développé efficacement, le tout jongle entre belles émotions (Sasha Alexander était très bonne dans le registre) et révélations. La scène de confessions de Hope face à Maura était terrible mais efficace. C'est ce genre de moments que je veux voir quand Rizzoli and Isles est plus sentimentale…

Je n'ai pas vraiment aimé les petites histoires légères sans grand intérêt des deux saisons précédentes. Cette fois ci, la série est parvenue à utiliser ses actrices de manière intelligente. Sans trop en faire, tout en gardant le côté un peu léger de la série, on se retrouve donc avec quelque chose d'assez efficace en soi. Alors que le témoin principal de l'affaire de Patty Doyle est retrouvé mort, il va donc pouvoir sortir de prison. Tout cela va ramener de vieux cadavres dans le placard familial de Maura. En effet, c'est celui qui est à l'origine d'une fuite de gaz chez le Lieutenant Cavanaugh il y a maintenant vingt ans de cela. Il voulait tuer Cavanaugh mais a fini par finalement tuer sa femme et son fils de deux ans. C'était quelque chose de terrible et tout cela est plutôt bien raconté comme je le disais plus haut. Rizzoli and Isles nous offre ici un épisode plus intimiste également. Cela se ressent dans la réalisation, dans les dialogues, et dans le ton pris par l'épisode.
vlcsnap-2013-07-24-20h57m29s168.pngLe but n'est clairement pas de nous ennuyer avec quoi que ce soit. Le tout est donc de nous donner également quelques bons frissons. La série réussie ce tour de force assez efficacement afin de nous offrir un dénouement surprise.
Jane - "Do you think if I tracked him down In Florida and forced myself to watch him snuggle with his slutty blonde girlfriend I wouldn't miss him so much ?"
Maura - "No. What make you think she's blonde ?"
Jane - "There's always blonde"
Fort heureusement, Rizzoli and Isles détend l'atmosphère pesante de l'épisode avec une certaine efficacité. Il faut bien avouer que le personnage de Jane est toujours là au bon moment. Rizzoli and Isles fait par ailleurs évoluer ses divers personnages grâce à cette intrigue et c'était largement mérité. On sent que la série en avait besoin.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode qui malgré ses facilités s'en sort royalement bien grâce à la prestation de Sasha Alexander et le ton qu'il adopte.

Commenter cet article