Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : 7 Psychopathes, déconstruction explosive...

17 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20399991.jpg

 

7 Psychopathes // De Martin McDonagh. Avec Colin Farrell, Christopher Walken et Woody Harrelson.


Ce qu'il y a d'ingénieux dans le scénario de 7 Psychopathes c'est qu'il donne l'impression qu'il a été écrit autour des réflexions de son auteur comme celles de son personnage principal. Car finalement au fur et à mesure que le film avance, des changements sont faits, des personnages changent de vision et d'angle de vue. Le film de Martin McDonagh a même un petit esprit proche de ce que peut faire l'excellent Quentin Tarantino. Un rythme complètement décousu et barré. Le film s'amuse du début à la fin sans jamais relâcher la pression. J'ai beaucoup aimé comment tous les choses se mettent en place et le casting est clairement à la hauteur des attentes. Entre un Woody Harrelson (récemment vu dans le  film Hunger Games) complètement déjanté mais excellent et un Christopher Walken amusant et parfois même touchant. Je ne m'attendais pas du tout à voir un film aussi dérangé et finalement, je ne suis pas déçu du voyage même si le tout aurait pu être encore plus fantastique.

Marty est un scénariste hollywoodien en panne d’inspiration. Confronté à l’angoisse de la page blanche, il peine à écrire son nouveau projet de film au titre prometteur : 7 PSYCHOPATHES. Son meilleur ami Billy, comédien raté et kidnappeur de chiens à ses heures, décide de l’aider en mettant sur sa route de véritables criminels. Un gangster obsédé par l’idée de retrouver son Shih Tzu adoré, un mystérieux tueur masqué, un serial-killer à la retraite et d’autres psychopathes du même acabit vont alors très vite prouver à Marty que la réalité peut largement dépasser la fiction…

Le metteur en scène de Bons Baisers de Bruges retrouvait donc Colin Farrell dans son tout nouveau film et j'en viens finalement à trouver que ce dernier est l'acteur le moins bon de tout le casting. Ce qui et dommage dans le sens où il reste le héros. Et finalement, 7 Psychopathes n'est pas aussi réussi que son précédent film. Notamment car il ne tente pas d'inclure l'histoire de Marty de façon suffisamment bonne. J'aimais bien ce personnage de scénariste, il reste le seul humain de l'histoire, celui qui n'est pas cinglé dans sa tête, et pourtant… La fin du film permet de voir à quel point l'esprit des scénaristes de 7 Psychopathes est tordu. Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'on en revienne à cela. Dans l'esprit de Tarantino, 7 Psychopathes aurait pu être grandiose. Une sorte de retour aux sources pour le metteur en scène et créateur de Pulp Fiction ou encore Reservoir Dogs (qui s'est maintenant recyclé dans le film référence - horreur, guerre, western, … -).

Une comédie assez noire et facile qui se laisse déguster scènes par scènes lorsque les sept fameux psychopathes sont mis en scène. On ne peut pas reprocher à Martin McDonagh d'avoir tenté cela car c'est fameux et rappelle complètement ce que j'aime bien du cinéma des années 80/90. On ne se prend pas la tête devant une histoire à la mord moi le noeud. Le but ici est clairement de s'amuser et de passer un agréable moment. Reste peut être que les quelques défauts et notamment Colin Farrell, font tomber le soufflé. Fort heureusement, le rythme s'accélère et ne s'arrête pas. Et puis rien que la petite pique au cinéma français et le fait que dans notre cinéma il n'y aurait pas de séquence d'action finale où les méchants se tirent dessus m'a beaucoup fait rire. J'attends donc le prochain film du réalisateur afin de voir s'il peut combiner l'intelligence de Bons Baisers de Bruges à la folie de 7 Psychopathes.

Note : 7/10. En bref, un film fun et sans prise de tête qui vous tiendra au fond de votre fauteuil sans jamais que vous n'aillez envie d'en décamper.

Commenter cet article

cha 17/02/2013 21:19


J'ai trouvé le film assez moyen, la première scène est excellente, mais la suite... Les acteurs sont en roue libre et s'auto-parodient, notamment Woody Harrelson et Sam Rockwell, même s'ils
restent très bons. L'image est bonne, mais le scénario est moyen. Le film avait un vrai potentiel qui a été gaché pour ma part, et c'est vraiment dommage.