Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Coriolan, adaptation réussie d'un classique Shakespearien

26 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19798038.jpg

 

Coriolan // De Ralph Fiennes. Avec Ralph Fiennes, Gerard Butler et Jessica Chastain.


Adapter un Shakespeare au cinéma c'est toujours un exercice périlleux et à mon avis, Coriolan aurait pu être une catastrophe. Mais malgré tout le pessimisme dont je pouvais faire preuve, le verdict est sans appel : Coriolan est un bon film. L'acteur Ralph Fiennes (oui, car on ne le connaissait pas tellement sous la houlette de réalisateur finalement) livre ici un film proche de l'univers de Kings (la série américaine) mixé avec un film de guerre avec peu de budget (même si le film reste impressionnant malgré tout mais pour d'autres raisons qui lui sont propre). Coriolan c'est avant tout une aventure moderne dans un monde qui a rien de moderne finalement. Car le régime à proprement parler n'est pas le même. Le périple de Ralph Fiennes derrière la caméra c'était de donner de l'envergure aux mots du poète qu'était Shakespeare et la réussite est au rendez vous. Effectivement, j'ai été captivé du début à la fin par un récit qui raconte quelque chose de passionnant et de puissant également, tout en restant sincère. Il faut dire que le scénario était signé John Logan (Hugo Cabret, Gladiator) et qu'il y avait donc peu de risques de raté de ce côté là, mais quand même.

Un héros de Rome perd les élections locales et part en exil. Il demande l'aide de l'un de ses pires ennemis pour retourner à la ville et se venger.

L'histoire en soit vit au travers des dialogues de Shakespeare car même si je n'ai pas lu la pièce du dramaturge anglais, j'en connais les grandes lignes. On sent que le film est très Shakespearien dans le sens où l'écriture n'est pas très moderne. Le film en lui même l'est, de par les décors, mais aussi la réalisation (parfois en caméra embarquée afin de donner encore plus de peps à l'histoire, …). Même si le film en soit laisse un goût d'inachevé (ce qui peut être dramatique malgré le très bon spectacle que l'on a eu), Fiennes fait ici ses débuts de réalisateur donc on peut tenter d'invoquer l'indulgence. C'est ce que je vais faire. Il va vraiment au coeur de son sujet, sans prendre de gants. Evidemment qu'il va prendre à son avantage l'envergure et le relief des dialogues, mais ce n'est pas que ça. C'est aussi un choix très sélectif au niveau du casting. Lui même incarne Coriolan, le héros de guerre, mais il est entouré de pointure comme le très bon Gérard Butler qui s'amuse comme un fou ici, et qui est bien plus pertinent là que dans les comédies romantiques bouseuses desquelles il s'affuble depuis quelques années maintenant.

C'est aussi l'excellente Vanessa Redgrave qui incarne une Volumnia absolument exquise, en passant par la très jeune et ordonnée Jessica Chastain convaincante en Virgilia. Je n'oublie évidemment pas Brian Cox que j'ai récemment vu dans la série australienne The Straits, mais qui ici montre une nouvelle fois toute l'étendue de son talent. Le phrasé de Fiennes est brillant, et donne le ton du film, sans jamais casser les phrases et ce sens aiguisé de la plume de Shakespeare. Bien plus qu'un film, Coriolan c'est avant tout une aventure théâtrale, filmée comme une grande épopée mais avec des moyens bien plus discutables. Alors que certains réalisateurs se sont cassés les dents (je pense notamment à Hamlet qui pour moi est l'une des plus mauvaise adaptation de Shakespeare, tout simplement parce que ce film n'est que tape à l'oeil sans véritable ligne de conduite). Après Emmerich qui remettait en cause les écrits de Shakespeare dans Anonymous de façon excellente au début de l'année, nous voilà devant une bien belle adaptation, par les débuts de Mr Fiennes derrière la camera, d'une oeuvre intemporelle.

Note : 8/10. En bref, surprenant et surtout laissant une empreinte assez intéressante sur le monde des adaptations de Shakespeare. Un sens aiguisé du dialogues, un joli travail d'acteur et un bon cast.

Commenter cet article