Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Dark Skies, extra-terrestres fantastiques

6 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20472442.jpg

 

Dark Skies // De Scott Stewart. Avec Keri Russell, Josh Hamilton et Jake Brennan.


Scott Stewart, le réalisateur de la purge Priest (2011) et accessoirement du très mauvais Legion (2009), était de retour avec Dark Skies, une histoire qui commence en film d'horreur et qui finie en film fantastique. Sauf que Dark Skies est loin des purges de Scott Stewart. Ce film est avant tout à propos de la fragilité de la famille et apporte une forme de méditation sur les relations au sein de celle ci. Le réalisateur joue énormément avec les émotions. On sent qu'il a mis à l'écran ce qu'il voulait visuellement dans son esprit. Ce que j'ai aussi apprécié c'est le fait que le twist final, et donc l'apparition finale, ne se fasse pas intégralité. On n'en voit que des bribes afin de conserver le mystère jusqu'au bout et pour faire fonctionner l'imagination des spectateurs. Scott Stewart ne voulait pas apporter une totale appropriation d'un genre déjà éculé au cinéma. On se souvient bien de Signes par exemple qui était assez réussi (et à mon sens incompris par la critique) dans un genre assez proche.

Les parents d'un enfant de 6 ans se rendent compte que celui-ci a été "marqué" par des extra-terrestres pour un futur enlèvement.

Bien que Dark Skies soit annoncé comme un film d'horreur (l'affiche insiste même sur le fait que cela est né des mains des producteurs d'Insidious et Paranormal Activity), au fond le film n'est pas très terrifiant. Mais il est plutôt bon grâce à l'association de bonnes choses venant des personnages et notamment les émotions. J'ai été particulièrement surpris par Scott Stewart car je m'attendais vraiment à voir un navet. Mais derrière sa jolie petite histoire, tentée de moments plutôt touchants, l'ensemble fonctionne grâce à un visuel accueillant et chaleureux. Cette famille, on veut nous glacer le sang avec et ce juste après nous avoir introduit les choses de façon très mystérieuses. Petit à petit les parents de l'enfant vont perdre les pieds, et surtout la tête. Ils ne savent pas ce qu'il se passe au sujet de leur fils. Mon seul regret reste les pirouettes scénaristiques qui sont uniquement là pour faire avancer les choses beaucoup plus vite. Alors qu'il y avait de quoi plonger dans l'univers de Dark Skies avec bien plus de délicatesse et de finesse.

Quelques séquences parviennent cependant à laisser le spectateur de glas. On ne sait pas à quoi s'attendre réellement tout au long de cette heure et demie de film. Pour revenir à Signes de M. Night Shyamalan, le vrai souci de Dark Skies c'est de ne pas être parvenu totalement à mettre en avant le côté thriller du film. Du côté du casting, tout le monde reconnaitra Keri Russell (The Americans, Felicity) qui s'en sort encore une fois très bien dans un rôle plus proche de sa personnalité. Touchante, cette mère de famille est l'un des personnages les plus intéressant de Dark Skies. Je suis un peu plus réservé vis à vis de Josh Hamilton (J. Edgar, Elementary) mais ce n'est pas grave ses expressions faciales lorsqu'il est contrôlé étaient énorme (je pourrais aussi citer la scène où Lacy se frappe la tête contre la vitre, un moment hilarant malgré lui). Contre toute attente, Dark Skies est donc un petit film sympathique et à voir.

Note : 6/10. En bref, je ne m'attendais pas du tout à apprécier autant ce petit film. Pourtant son réalisateur a fait naitre deux gros nanars. Comme quoi, le meilleur peut parfois côtoyer le pire.

Commenter cet article