Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Devil Inside, diaboliquement mauvais...

23 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20002502.jpg

 

Devil Inside // De William Brent Bell. Avec Fernanda Andrade et Simon Quarterman.


Vous aussi vous avez reçu le petit mail du Vatican, plein d'humour, disant de boycotter Devil Inside parce qu'il ne dépeint pas la réalité de la religion, de l'église et des esprits malsains ? Vous avez donc sûrement ri autant que moi et finalement, ils ont raisons : ne vous infligez pas ce navet. Mais Devil Inside est une fiction, je ne comprends pas le problème de l'église avec ce genre de débilité. Surtout que Devil Inside est un très mauvais film. Un navet, qui tente de raconter son histoire sur le principe des found-foutage, un vrai foutage de gueule pour faire un jeu de mots. Cette mode est une horreur sur pattes. Le procédé est utilité à tire-larigot. Quand je pense que si Paranormal Activity n'avait pas été un succès au cinéma, tout ça n'existerait certainement pas. En se faisant passer pour un documentaire (documents à l'appui), ce film de possession n'offre rien de bien excitant. Je me suis tour à tour ennuyé et j'ai également ri.

Un soir de 1989, la police reçoit un appel d'une certaine Maria Rossi qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes. Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella cherche à comprendre ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là. Elle se rend en Italie, à l'hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion. Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d'une puissance redoutable…

… Délivrez la du mal.

Le slogan du film c'est "Délivrez la du mal", mais je pense qu'il aurait mérité de s'appelez "Délivrez les spectateurs du mal". L'histoire est classique et n'offre rien de bien palpitant. Contrairement à un film comme Paranormal Activity qui raconte une histoire de possession sous forme de huis clos assez efficace (pour le premier et encore plus pour le second volet), globalement il n'y a rien à ressortir de bon de Devil Inside. Incarné par une actrice de série Z, le film manque tout de suite de charme, plongeant petit à petit dans le néant d'une histoire qu'il n'arrive pas à raconter et dont il vient difficilement à bout. L'actrice est tellement mauvaise qu'elle pourrait être parfaite pour incarner la brune de service dans un navet de Syfy du samedi soir. Globalement, le film n'est pas mieux et surtout, il se prend bien trop en sérieux. Ce genre d'histoire ne peut pas être prise au sérieux de nos jours alors que l'exorcisme a été ridiculisé par bon nombre de parodie et autres très mauvais films.

Reste alors les décors italiens qui sont très mal utilisés mais bien présent. J'adore la ville de Rome, alors forcément j'étais content d'en retrouver certains aspects. Devil Inside manque le coup, tentant d'être percutant mais réussissant uniquement à nos décevoir. Il y a peut être une scène sympathique parce que c'est surprenant (quand on est pris dans le film, et j'ai réussi à rester captivé par l'histoire), mais ce faux documentaire n'arrive jamais à atteindre ce qu'il aurait du atteindre. Forcément, c'est une grosse déception, et même si je n'en attendais rien du tout, je ne peux m'empêcher d'être stupéfait par tant d'âneries débités par la seconde. Un scénario qui ne sait pas comment s'y prendre, un montage anarchique et pas spécialement intéressant. Allez, oubliez comme moi que ce film existe et n'osez même pas vous plonger dans cette histoire abracadabrantesque.

Note : 0/10. En bref, un bon navet, mal exploité et incarné sans saveur. Et pour une fois que le Vatican vous conseilles de ne pas perdre votre temps avec un aussi mauvais film...

Commenter cet article