Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Chaperon Rouge, voit rouge...

26 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19679067.jpg

 

Le Chaperon Rouge // De Catherine Hardwicke. Avec Amanda Seyfried et Shiloh Fernandez.


Une libre adaptation lorgnant sur les clichés et le barbant de scènes lourdes et sans véritable fond. La super scène, enfin, qui aurait du être super puisque géniale dans le livre avec "C'est pour mieux te manger mon enfant" était grotesque et transformée en un vilain rêve. Amanda Seyfried est convaincante mais son personnage n'offre rien de différent. Elle est pâle et presque sotte. Le film sort du lot par un jeu de lumière léché, très propre à la réalisatrice, on sent la patte Twilight. Les décors sont cheap. On ne vient pas chercher du grand spectacle, ni un grand divertissement, juste une adaptation, au final, ratée d'un conte que tout le monde aura lu tout petit.

Dans une histoire inspirée d’un célèbre conte de fées, une adolescente se retrouve en grand danger quand son village décide de chasser les loups-garous qui terrorisent la population à chaque pleine lune. Dans un endroit où tout le monde a un secret et est suspect, notre héroïne doit apprendre à suivre son coeur et trouver en qui elle peut avoir confiance.

Quand on lit le conte, l'émerveillement de l'histoire est là. Une fois plongé dans la réalité, les stéréotype sont là, et le côté fade se fait ressentir au milieu du film. Il y a des bonnes scènes d'action entre feu, flammes et loup garous. Mais l'ensemble est tellement gentil qu'il ne fera peur à personne. Si l'histoire est originale, ce film en est dépourvu. Pas forcément prévisible mais les scènes enchaînent le ridicule. Il faut dire que le découpage des scènes est très mauvais et que Catherine Hardwicke prouve une nouvelle fois qu'elle n'a pas l'étoffe pour réaliser un film de cette envergure. Elle ne lui donne aucune dimension propre, restant dans le livide film commercial à petit budget.

Là où le film fonctionne c'est sur son habileté à rendre tout le monde suspect. Certes c'est tiré par les cheveux et c'est plus d'incohérences avec l'histoire originale, mais on mène sa petite enquête à défaut de trouver intérêt dans les deux scènes de sexe du film. Une au milieu, une à la fin. De quoi mettre l'eau à la bouche aux midinettes qui passaient dans le coin. Rien de bien reluisant non plus. La scène est filmée avec tellement d'effets qu'on se croirait de partout sauf devant cette scène.

Au final, même si le film enchaîne les clins d'oeil il se perd dans un vide scénaristique qui tente d'être comblé par de belles images. Malheureusement l'effet est moindre puisque les décors s'amoncellent mais se ressemble. C'est cette impression de tourner en rond devant ce ridicule ciel modifié par ordinateur qui rend l'ensemble peu crédible. Certains y trouveront leur compte, personnellement, je me suis pas mal ennuyé. Je regarde en tête la cape rouge de Valerie et puis c'est tout.

Note : 3.5/10. En bref, un film qui aurait pu être bien s'il n'enchaînait pas les longueurs, les dialogues grandiloquents et le barbant du scénario.

Commenter cet article