Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Pacte, bien sûr il ne fallait pas accepter...

21 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19853128.jpg

 

Le Pacte // De Roger Donaldson. Avec Nicolas Cage, Guy Pearce et January Jones.


Je crois que je ne compte plus les changements de look de Nicolas Cage au fil des films dans lesquels il joue. C'est ahurissant car je crois qu'au ne doit se ressembler à aucun de ses personnages dans chacun de ses films. Bref, Le Pacte était donc le nouveau film de Nicolas Cage, et sans aucune surprise c'était un bon petit navet mais bien sympathique. En tout cas, je n'ai pas boudé mon plaisir. Disons que le seul soucis de ce film est de se prendre trop au sérieux. Evidemment, un peu de fun n'aurait pas fait de mal, et surtout cette fin en nouille chinoise m'a déçue. Je m'attendais pas vraiment à ce que le film appelle à cette phrase que l'on avait entendu au début. Et je m'attendais pas du tout à ce que l'on aille jusqu'à cette fin là. Mais malgré la réalisation fatiguée de Roger Donaldson qui nous enchaine les nanars à vitesse grand V (et son prochain promet déjà du grand cinéma dans le genre). Mais bon, après cela reste un divertissement correct, disons qu'il y a pas mal de moments de tensions sympathiques et je n'ai pas boudé mon plaisir devant la scène d'action de l'autoroute (qui m'a un tout petit peux rappelé Angles d'Attaque mais vraiment un tout petit peu car au fond, rien n'est vraiment pareil dans les deux films).

Il y a des pactes qu’on ne peut renier. Après que sa femme se soit fait violemment agresser, Will Gerard est contacté par une mystérieuse organisation. Face à une police inefficace et incompétente, un groupe de citoyens s’est réuni pour faire respecter la justice. Ils proposent à Will de venger sa femme en éliminant le coupable en échange d’un petit service qu’il devra leur rendre plus tard. Lorsqu’il comprend que pour effacer sa dette il devra lui aussi tuer un homme, il va réaliser qu’il est pris au piège et que les membres de cette organisation sont implantés à tous les niveaux de la société.

Alors Le Pacte c'est une histoire de conspiration, un pitch tout droit sorti d'une série B mais ici avec un cast sympathique. Je pense notamment à Nicolas Cage toujours au top de sa forme. Le problème avec l'acteur c'est que j'ai l'impression qu'il ne lit pas les scénarios avant d'accepter et qu'il dit amen à tout. Si on regarde bien la filmographie de ce dernier, et que l'on compare avec la proportion de nanars qu'elle renferme, je pense que l'on tient le bon bout. Par ailleurs, Nicolas Cage est connu pour être quelqu'un qui s'amuse comme un petit fou et ici, le soucis c'est que le sujet se prend bien trop au sérieux. Alors que Cage peut devenir excellent voire même magistral dans des Bad Lieutenant ou encore Hell Driver, ici il a du mal à trouver comment se laisser aller quand le scénario l'en empêche. Mais l'acteur l'amuse quand même et ça se voit. A se demander comment il fait des fois. Donc l'intérêt de Le Pacte c'est effectivement son acteur principal et même le personnage de Will, qui n'est pas trop mauvais. Bien que le scénario se laisse aller dans les clichés, au fond, c'est divertissant et j'en demande pas plus.

La caméra du réalisateur n'est pas tellement ce qui nous importe dans ce film, il donne aucune réelle envergure à son histoire et l'ensemble résonne comme un téléfilm de l'après midi mais quelques bons moments de tension sauvent le film de son discours parfois lourd. La première partie du film et la mise en place de cette conspiration n'étaient pas mauvais même si le mystère joue dans les grosses ficelles (je n'avais cependant pas vu venir Harold Penniteau en méchant et surtout arriver Jennifer Carpenter en personnage pour quelques minutes de film. Cette actrice accepte vraiment de n'apparaître que dans quelques minutes ? Mais bon, c'est sûrement suivant ce qu'on lui propose). La scène d'action finale et donc le face à face entre Will et Simon manquait de bonne tenue. C'est trop vite expédié et puis la pauvre January Jones qui tue Simon c'était digne d'un gros navet. Elle a jouée cette scène comme un pied. Je l'adore dans Mad Men mais je dois dire que ce n'est pas trop son truc ce genre de films…

Note : 4/10. En bref, un film divertissant certes trop sérieux cependant. Et un peu déjà vu.

Commenter cet article