Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire

1 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

069474.jpg

 

Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire // De Felix Herngren. Avec Robert Gustafsson et Iwar Wiklander.


Peut-être est-ce dû au fait que je ne passe pas suffisamment de temps dans les librairies (et encore, j’estime lire pas mal de livres par an) mais je n’avais jamais entendu parler de Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire, best-seller suédois. Felix Herngren tente alors d’adapter cette histoire rocambolesque qui tombe alors dans tous les us et coutumes de la comédie noire made in pays du Nord. La première partie du film n’est pas son point fort puisque c’est petit à petit que l’histoire se construit et surtout que les aventures folles de ce « vieux » centenaire vont réellement prendre une forme des plus intéressantes. En tout cas, j’ai passé un agréable moment même si ce n’est pas la comédie du siècle et qu’elle n’est pas parfaite. Disons que ce qui fonctionne le plus c’est cette relecture de l’histoire que tente de faire le film tout au long alors que Allan nous raconte comme il a rencontré Franco, Staline et accessoirement comment il est à l’origine de la bombe atomique. Tout cela est tellement fou que cela devient très rapidement fun à suivre et ce même si le film met pas mal de temps à démarrer. C’est même le plus gros problème du film, de ne pas parvenir à être plus rapide dans sa mise en abîme.

Le jour de son 100ème anniversaire, un homme s'échappe de sa maison de retraite pour une cavale rocambolesque, certain qu'il n'est pas trop tard pour tout recommencer à zéro. Débute alors une aventure inattendue et hilarante aux côtés d'un escroc, d'un vendeur de hot-dogs, d'une rousse et d'un éléphant...

Je pense notamment aux flashbacks. Les premiers ne sont pas suffisamment bons pour nous donner envie d’en voir plus de son passé et puis finalement dès que l’élément déclencheur arrive les choses changent et deviennent donc beaucoup plus intéressantes. Malgré quelques moments de latence on ne peut donc nier l’efficacité de l’histoire sur le film dans son ensemble. C’est aussi incongru que passionnant. On a donc quelque chose de pleinement satisfaisant qui est mis en scène avec beaucoup de finesse de la part de Felix Herngren. Ce dernier se permet donc de nous offrir quelque chose de finalement très léger alors que tout n’est pas nécessairement amusant pour ce pauvre homme qui, malgré le fait qu’il a réussi à faire de sa passion un métier, n’a jamais été vraiment heureux. Surtout quand celui-ci se retrouve constamment à boire comme un trou ou encore à nous parler de ses petits malheurs (familiaux, avec un médecin qui avait la main tremblante, etc.). Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire reste cependant toujours bon enfant malgré les morts qui vont s’accumuler. Cela ressemble donc énormément à ces comédies noires que l’on peut voir notamment chez les britanniques.

Je raffole de ce style de cinéma. C’est généralement celui qui a le plus de surprises à nous offrir. C’est aussi ce que nous prouve encore une fois Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire à merveille. Par ailleurs, je me suis aussi demandé si finalement les flashbacks étaient utiles et/ou ce qu’il y avait de plus intéressant dans le film. En effet, on se rend bien compte que tout ce qui se déroule dans le présent est encore plus fun. Notamment quand les morts s’accumulent et que le « vieux » et sa bande finissent par devenir aux yeux ce criminels (un peu branquignoles sur les bords) qu’ils ont bien plus forts qu’eux. Cela a largement de quoi rappeler Maman j’ai raté l’avion mais en version sénior. Car même s’il n’y a pas de piège tendu et que ce sont généralement des concours de circonstances (comme dans la vie du « vieux » finalement puisque ce dernier a eu beaucoup plus de chances que l’on ne pourrait le penser). C’est donc une petite comédie légère, légère comme une bonne glace en pleine chaleur d’été. Car oui, Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire se marie très bien avec la saison et son soleil brûlant.

Note : 6/10. En bref, une petite comédie amusante et pleine de charme malgré ses faiblesses notables.

Commenter cet article