Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Shark / Bait, quand la série B se fait tsunami...

14 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

117.jpg

 

Shark - Bait // De Kimble Rendall. Avec Phoebe Tonkin, Xavier Samuel et Julian McMahon.


Très souvent, les films d'horreur aux effets spéciaux douteux me rebutent. Notamment parce que je ne suppose pas vraiment les images dégueulasses. Cependant, à défaut d'avoir les meilleurs effets spéciaux du monde, Bait ne démérite pas trop et arrive à s'accrocher notamment parce qu'il n'y a pas une exploitation trop forte de ces effets. Sans compter que les requins restent assez corrects quand ils sont dans l'eau. Film d'horreur australien, Bait réserve donc son lot de choses et d'autres, dont de suspense même si au fond, le cast n'est pas réellement le meilleur élément de ce film. La première fois qui m'a frappé ce sont les couleurs. J'ai trouvé ça anti naturel mais joli. Ce côté ultra coloré m'a rappelé les épisodes des Experts : Miami. Tout de suite, j'étais donc dans une ambiance intéressante et familière. De plus, Bait sait tout de suite nous mettre en condition ce n'est pas négligeable non plus malgré la scène assez débile du début du film (tout ça parce que le deuil est très mal joué évidemment).

Alors qu'un Tsunami vient de frapper, un groupe d'individus se retrouve piégé dans un supermarché inondé...et rempli de requins blancs !

Peut être assez proche de ce que l'on peut voir le samedi après midi sur TF1, Bait reste malgré tout une production un peu meilleure. Notamment parce qu'il y a quelques têtes sympathiques pour incarner les rôles principaux. Je pense par exemple à Xavier Samuel, l'une des coqueluches du cinéma australienne (et américain depuis qu'il est apparu dans Twilight) ou encore la jeune et sexy Phoebe Tonkin (qui s'est faite remarquée la saison dernière dans The Secret Circle mais que l'on connaissait déjà pour un tout autre film : Tomorrow When The War Began dont un second volet est en cours de préparation). Enfin, pour compléter le tout nous avons Julian McMahon (Nip/Tuck) très en forme et bien mieux portant que dans Faces où il arborait une bedaine protubérante. Bref, même si le scénario de Bait n'est pas parfait, Russell Mulcahy (producteur actuel de l'excellente Teen Wolf) s'est associé au jeune John Kim pour nous pondre à script où la part belle est faite à l'action et au divertissement.

Entre les classiques du film d'horreur comme la blonde écervelée et son petit chien miniature, le terrible voleur qui va sauver tout le monde, le jeune homme amoureux de sa belle qui dans un élan de bon coeur (et malgré sa blessure) va nous faire des pirouettes digne d'un Jason Bourne, ou encore le méchant qui est toujours là dans le coin et qui veut s'en sortir, … Bait tente donc de nous montrer les bas instincts humains tout en créant une synergie de groupe entre des personnages qui n'ont absolument rien à voir ensemble. Je peux cependant regretter le ridicule de la rencontre entre le geek et la belle. C'était assez ridicule, il faut le signaler. Finalement, Bait n'était pas trop mauvais, je dirais même que c'est un assez bon divertissement. Quiconque aime bien les films de requins sera servi. Cela n'offre rien de nouveau au genre mais c'est suffisamment sympathique pour passer le temps lors d'une soirée DVD.

Note : 5/10. En bref, à côté de Shark 3D, la production assez similaire des américains, Bait apparait comme bien plus digeste et divertissant. Une bonne petite série B pour s'amuser.

Commenter cet article