Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Greatest Movie Ever Sold, really !!!

2 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19695800.jpg

 

The Greatest Movie Ever Sold // De Morgan Spurlock. Avec Morgan Spurlock.


Il faut que je vous parle un peu de moi. Lundi matin j'entrerai officiellement en première année de Master en communication. Fort d'avoir des diplômes dans le domaine du marketing et du management, je me suis petit à petit dirigé vers ce monde qu'est la com. Alors pourquoi, telle est la question. Ma fascination pour le monde de la publicité est née avec la publicité elle même, et celle que j'ai ingurgitée depuis tant d'année à la télévision. Alors pour bien commencer la rentrée je me suis dit, aller, je vais vous parler de quelque chose qui se rapporte réellement à moi, et donc ce film, ou plutôt documentaire, de l'excellent Morgan Spurlock (si vous avez vu Super Size Me sur l'industrie du fast-food, vous savez de qui je parle), sur le placement de produit dans les films et comment tout cela fonctionne. Et justement, ce film est intelligent et présente sous un oeil à la fois fun et sympathique un monde qui au premier abord fait peur aux gens qui doivent se dire : mais en fait, j'achète du Coca Cola, ou du Pepsi tient parce que j'ai vu Justin Timberlake dans une publicité ou tout simplement que j'en suis accro.

Un documentaire sur les marques, la publicité et le placement de produits, qui a été financé et rendu possible grâce aux marques, à la publicité et au placement de produits.
Capture-d-ecran-2011-09-02-a-19.41.24.pngLe marketing est de nos jour présent de partout, dans tous les faits et gestes que l'on fait. Alors quand Morgan Spurlock tente de faire un film sur le placement de produit, quoi de mieux que de vendre ce film aux grandes marques pour leur proposer d'être visible et d'avoir une petite publicité faite par le réalisateur/scénariste/acteur du film et qui, ma foi, donne vraiment envie de boire du Pom (sa petite publicité interne au film était bonne au final, et ce malgré le fait de "dénigrer" Minute Maid, en le faisant de façon réaliste et c'est là que le mot documentaire apposé au film est important). Toute la mécanique pour trouver des sponsors au film, qui a coûté 1.5 millions de dollars (entièrement financés par la publicité, ce qui en fait sûrement le premier film entièrement financé par la publicité, et l'ironie veut que ce soit un film qui parle de cet univers, quand même pas mal du tout).

Ce que j'ai adoré avec ce film c'est que le filmaker n'impose pas son point de vue, il veut juste la vérité. Il nous propose donc de nous "balader" au travers de sa recherche, de ses forces de propositions et ce notamment à une marque de boisson alias Pom qui est une boisson assez haut de gamme et qui aura quand même permis au film d'être en très grande partie financer, notamment en ayant le nom de l'entreprise au dessus des autres. L'inventivité de ce film est aussi d'avoir introduit des petites publicités intéressantes et créées pour l'occasion, pour les sponsors. Le côté "je vante les mérites" était pas mal. Et ce qu'il y a de bon avec ce documentaire c'est qu'il est obligé ou presque de dire la vérité (bon, il l'exagère sur les sponsors, ce qui est presque une obligation mais peu importe en tout cas, la réussite est là).
Capture-d-ecran-2011-09-02-a-19.40.50.pngPour s'imposer un peu mieux et nous parler de son point de vue il va s'appuyer sur des ressources importantes : les intervenants. De Donald Trump à Brett Ratner en passant par Quentin Tarantino (grand défenseur des films presque sans sponsors publicitaires) et J.J Abrams ou Peter Berg. Toutes ces personnages connues vont nous expliqués en long et en large ce qui fait que l'on est obligé ou non de faire de la promotion de produit dans un film. C'est d'ailleurs quelque chose de très bien expliqué par le film et Brett Ratner ne se cache pas pour dire qu'au final, ça peut aider pour financer un film. Donc le propos de Morgan Spurlock se tient puisqu'il fait un film entièrement fait de cette façon. Après il y a aussi les intervenants du marketing, des analyses, et des gens plus pointus que l'on ne connait pas forcément à moins d'avoir un peu étudié la chose. Bref ces spécialistes nous offre un point de vue bien plus professionnel sur le pourquoi du comment qui est lui aussi très intéressant.

Et puis vient alors le cette fameuse entreprise qui fait les trailers pour des films comme Alice au Pays des Merveilles (la version Burton), etc… On nous explique comment on fait un trailer et pour qu'il touche les gens et que ce soit intéressant pour eux. Alors il y a une étude très intéressante qui est faite et notamment avec une machine IRM. C'est presque de la folie de penser que l'on peut faire des trailers de cette façon mais je trouve l'originalité vraiment pendante et ce film offre une réelle objectivité. Donc le film va aussi nous montrer comment faire de la pub pour un film et la campagne de Morgan est géniale car en plus d'avoir ses propres sponsors il va aussi acheter des espaces publicitaires et créer une sorte de buzz autour du film menée par l'indigeste façon de nous bombarder avec : on finit par abdiquer. Le petit bonus qui m'a appris quelque chose de très intéressant c'est que à Sao Paulo, la pollution dite visuelle et donc la surabondance de publicités à fait qu'ils ont fait passé une loi interdisant la publicité extérieur. On a donc une ville propre de publicités, impressionnants non ?
Capture-d-ecran-2011-09-02-a-19.41.00.pngAinsi, The Greastest Movie Ever Sold set pour moi un documentaire très passionnant sur l'univers qu'il présent. C'est pertinent de par ses intervenants mais également par son propos très juste et son autodérision (notamment à la présentation des projets de petit film pour Pom à intégrer au film. Le truc de l'érection était quand même bien trouvé, certes pas approprié mais bien trouvé). Bref, un jour j'espère pouvoir vous vendre quelque chose, que vous achèterez sans vous rendre compte que vous l'acheter car vous en avez au fond de vous, pas réellement besoin. Morgan Spurlock est un roi du documentaire américain, et celui ci est à mes yeux plus réussi que Super Size Me qui était déjà excellent dans son genre et dans ce qu'il proposait de comprendre au spectateur.

Note: 9/10. En bref, un documentaire très intéressant sur le monde du placement de produit au cinéma et comment faire un film entièrement financé par la publicité.

 

Attention ! Pensez vous que j'ai été rémunéré moi aussi pour vous parler de ce film ? Telle est la question...

Commenter cet article

delromainzika 02/09/2011 21:59







renaud 02/09/2011 21:49



On sait depuis longtemps que tu es à la solde de toutes les compagnies productrices de films et de séries pour nous rendre accros et nous faire acheter des tonnes de DVD! ;) Venduuuuuu! :)



Ewilyn 02/09/2011 19:59



bah ca donne envie de le voir toussa :p