Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Bored to Death. Saison 3. Episode 1. SEASON PREMIERE

11 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-11-23h28m55s23.png

 

Bored to Death // Saison 3. Episode 1. The Blonde in the Woods.
SEASON PREMIERE


Le retour de Bored to Death ne pouvais pas mieux se déroulé. En effet, la série nous livre ici un excellente exemple de ce qu'elle sait faire de mieux, et au meilleur rapport qualité / prix. Jonathan Ames a donc écrit un épisode à la hauteur du talent même de sa propre série, sur sa propre vie (enfin, librement inspirée, bien sûr). Jonathan (Jason Schwartzman) apprend quelque chose qui va le bouleversé : son père n'est pas son père biologique puisqu'il était stérile, ses parents ont donc fait appel à un donneur. On sent venir durant cette saison la quête pour ce vrai père, et si mes soupçons sont bons, je vois bien Bernard, je nouveau petit ami de Emily, la fille de George. Tout ceci n'est que pure spéculation forcément, mais il faut dire que la série a l'impression d'aimer les boucles qui se boucle. Alors je ne serais pas contre ce genre de révélation, qui irait de paire avec le genre qu'elle se donne : le film noir.

 

D'ailleurs, ce genre est toujours aussi bien respecté, et notamment au travers du personnage de Jonathan qui est là, a en faire des tonnes, ce que j'apprécie tout particulièrement. Mais ce n'est pas tout, ce dernier fête aussi la sortie de son nouveau livre, s'inspirant de ses exploits durant les deux premières saisons de la série, il a aussi un nouveau bureau dans les derniers étages de l'Empire State Building (je veux le même, avec cette vue imprenable sur New York, c'est magique, mais je veux pas jouer avec l'horloge cependant, ce serait vraiment me tuer d'une crise cardiaque). Ah oui, et il va aussi être accusé d'un meurtre. C'est t'y pas bien tout ça. En tout cas, on en saura plus dans le prochain épisode uniquement mais les scènes avec le personnage sont toujours aussi WTF. Et c'est ça qui est trop bon. Pendant ce temps, George reprend contact avec sa fille Emily qui a un nouveau petit ami, Bernard, beaucoup plus vieux qu'elle.

vlcsnap-2011-10-11-23h27m38s27.png

L'intérêt n'est pas de faire David Rasche dans le rôle de ce "creepy" petit ami (bien qu'il est fun tout de même), mais c'est bien George. Ce personnage est parfaitement écrit et à chaque fois que je le vois, je suis mort de rire. Ted Danson est parfaite ici alors qu'il cabotine dans CSI… Enfin, Ray va passer du temps avec son fils biologique, Spencer. L'histoire est fun mais ce que j'ai regretté au tout long de l'épisode c'est qu'elle ne soit pas vraiment liée aux autres personnages. Mais je retiens tout de même le coup du whisky pour assommer son bébé. Bref, au final, ce nouvel épisode était parfaitement orchestré. J'adore cette série et ce retour me permet de me remettre dans le bain d'une série sur l'amitié et ses tracas. Petit problème de l'épisode à mon sens : le manque de scènes entre les trois amis, alors que c'est tout de même eux qui font le lien de la série, et qui vont devoir être là (par obligation d'amitié) pour sauver Jonathan de cette horrible histoire de meurtre qui se profile autour de lui. Mais cela ne peut être que bon.

Note : 8/10. En bref, un épisode excellent tant sur le fond que sur la forme.

Commenter cet article