Sex Education (Saison 4, 8 épisodes) : Un dernier acte généreux et toujours aussi débridé

Sex Education (Saison 4, 8 épisodes) :  Un dernier acte généreux et toujours aussi débridé

Après quatre saisons, la série Sex Education tire sa révérence. Quoi de mieux que de finir en beauté ? Nous retrouvons nos personnages phares, toujours prêts à proposer des séquences incroyables et à parler de sexualité sans tabou. Cette saison les plongera tous face à des réels questions existentielles. La plupart de nos protagonistes se retrouvent désormais dans le lycée Cavendish, autogéré par les étudiants. L’établissement est très progressiste, et possède d’ailleurs son propre écosystème. Avec cette dernière saison, les messages clés de la série sont plus que jamais : respect, bienveillance et communication. Tout comme il pouvait le faire dans les saisons précédentes, Otis a de nouveau l’ambition d’ouvrir un cabinet de sexologie dans ce lycée. Problème, “O”, une étudiante, a déjà eu cette idée. Les deux élèves vont se livrer une bataille sans merci pour devenir le sexologue attitré de l’établissement. En parallèle, nous suivons l’évolution de la relation à distance du duo Otis et de Maeve.

 

Cette dernière se trouvant tiraillée entre ses sentiments et son épanouissement personnel. Les personnages vieillissent, tout comme les spectateurs, ce qui permet d’entrevoir de nouvelles possibilités et poser de nouveaux questionnements. Par ailleurs, même si la série ciblait principalement un public jeune lors de son lancement, elle s’ouvre de plus en plus au fil des saison afin de toucher n’importe quel spectateur : adolescent, jeune adulte, adulte, tous les âges sont touchés. Cette saison 4 permet également de répondre à certaines intrigues de la saison 3, notamment si l’on se penche d’un peu plus près sur Jean et tous les chamboulements dans sa vie de femme et mère. Pour rappel, celle-ci donne naissance à une petite fille, et un test de paternité vient complètement chambouler ses plans. Nous avons également remarqué que le thème de la sexualité, à défaut d’être plus présent, est encore plus ouvert que dans les premiers chapitres.

 

Le but n’est pas de mettre davantage de sexe à l’écran, mais de s’ouvrir encore plus sur le sujet en y intégrant de nouveaux horizons, dont la transsexualité ou encore l’asexualité. Il y est également présenté de nombreux types d’handicap physiques. En bref, le maïtre mot est tolérance. Le but des réalisateurs est de toucher tous les spectateurs en y représentant des profils toujours plus diversifiés et représentatifs de la réalité. Cette dernière saison aborde des nouvelles thématiques moins légères que les précédentes. Elle sensibilise sur la dépression post-partum, le rapport à la religion, le dépistage du cancer des testicules, mais également les types d’abus et de violence au sein d’une relation de couple. On y fait notamment référence avec le personnage d’Aimee et sa quête pour se libérer de son traumatisme suite à son agression (cf. saison 2). Tout au long de la saison, nous pouvons suivre les étapes de sa guérison. Une mise en avant très importante pour sensibiliser mais également pour apporter réconfort.

 

Nous avons trouvé que l’aspect “too much” est encore plus développé dans cette saison 4. En revanche, on retrouve tout ce qui fait cette série. Le pep’s et la fraicheur, la bande-son de la série aux petits oignons. L’humour piquant british est toujours au rendez-vous, qui permet de s’attacher d’autant plus aux différents personnages. Heureusement d’ailleurs, car ce dernier chapitre perd parfois le spectateur, passant d’un drame à un autre un peu trop rapidement, sans laisser le temps de digérer quoi que ce soit. Étant la conclusion du show, la saison 4 de Sex Education se devait de clôturer de manière logique les intrigues autour des personnages. C'est chose faite, et cette ultime saison devrait même arracher les larmes aux plus grands fans.

 

Note : 8/10.

Disponible depuis le 21 septembre avec un abonnement Netflix.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article