Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Drunk History (UK). Saison 1. Pilot (UK).

8 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Critiques Séries : Drunk History (UK). Saison 1. Pilot (UK).

Drunk History (UK) // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Comedy Central UK nous propose alors un remake de la série américaine Drunk History de Comedy Central. Alors que l’on attend toujours la seconde saison de la version américaine (enfin, moi pas vraiment), j’étais curieux de voir ce qu’ils pouvaient faire de ce remake avec les aventures de l’histoire du Royaume Uni. En effet, l’histoire américaine reprise dans Drink History ne m’a pas donné envie d’aller au delà du premier épisode. Sauf que j’aime beaucoup l’humour anglais et Comedy Central UK a déjà proposé une comédie que j’avais beaucoup aimé (Threesome). Je ne savais pas du tout quoi attendre de ce remake si ce n’est la même structure et la même façon de raconter les histoires les plus folles qu’il soit. Le premier épisode était plus réussi que la version américaine mais étrangement, je n’ai pas réussi à accrocher non plus. La façon dont l’histoire est racontée est probablement le problème. J’aurais apprécié que Drunk History ne soit pas une comédie narrée, qu’il n’y ait pas ce narrateur qui cherche à donner l’impression qu’il raconte l’histoire de son pays complètement bourré. Car dans ces moments là, il manque toujours le grain de folie qu’il peut y avoir dans les diverses racontars de chacun.

Des comédiens racontent l’histoire de leur pays… bourrés.

Cela aurait probablement pu donner une bonne comédie sauf que cela ne fonctionne pas du tout comme prévu. Il y a quelque chose que je ne comprends pas forcément dans cette série et qui m’embête. J’aurais probablement apprécier que la façon dont les histoires sont racontées fonctionne un peu mieux que sur le papier. Car sur le papier cette comédie a largement de quoi me séduire, notamment car j’aime les univers barrés et les intrigues qui se moquent un peu des conventions. Drunk History est la parfaite série pour se moquer des conventions. Sauf que voilà, ce n’est pas du tout le cas. Il y a quelque chose là dedans qui ne me plaît pas autant que j’aurais pu l’apprécier. C’est en grande partie la faute aux scénaristes qui n’ont pas su mettre en avant le talent de chacun au travers des histoires de Richard III. L’histoire d’Angleterre est riche, très riche. Il y a énormément de choses à raconter et dont on peut carrément se moquer. Sauf que voilà, Drunk History n’en fait pas forcément quelque chose d’aussi brillant que l’on aurait probablement pu le souhaiter.

Jimmy Carr (8 Out of 10 Cats) s’est chargé de la narration du premier épisode. Comédien connu au Royaume Uni, il n’était être pas aussi intéressant que les comédiens américains qui étaient là pour narrer les diverses histoires (je pense par exemple à Will Ferrell). Pour ce qui est des acteurs qui vont incarner les histoires on retrouve Dustin Demri-Burns (Cardinal Burns), Tom Rosenthal (Plebs, Friday Night Dinner), Matthew Horne (Bad Education) et Rob Beckett (8 Out of 10 Cats) qui ont déjà fait leurs preuves ailleurs. Justement, c’est là que Drunk History pourrait me donner envie de revenir sauf que cela ne fonctionne peut-être pas aussi bien que j’aurais pu le souhaiter. Finalement, je ne vais donc pas aller au delà du premier épisode de cette autre version de Drunk History. Ce n’est pas par non envie mais surtout par question de priorité. Je n’ai pas le temps d’aller plus loin tout simplement à moins que l’on ne m’annonce (et je vous fais confiance pour le coup) un épisode brillant à venir. Sinon, je ne vais malheureusement pas réussi à m’enfiler les 5 épisodes restant.

Note : 4/10. En bref, la structure de Drunk History manque finalement d’un quelque chose.

Commenter cet article