Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 2. Episode 15. Corpse du Ballet.

9 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

vlcsnap-2014-02-09-15h37m04s160.jpg

 

Elementary // Saison 2. Episode 15. Corpse du Ballet.


Il est dommage de voir en ce creux de saison que Elementary ne veuille pas chercher à développer un peu plus ses personnages. Je peux comprendre que cela ne soit pas forcément le meilleur moment, notamment car il y a encore 9 épisodes avant la fin de cette seconde saison mais il y avait de quoi faire encore une fois beaucoup plus que le cas de la semaine. Disons que c’est ce qui rend cette série originale et différente des autres qui vient parfois à manquer dans ce petit « Corpse du Ballet ». Car mine de rien, cet épisode, d’un point de vue purement policier, n’était pas mauvais. Il y a une enquête intelligente et approfondie, des confrontations réussies et des personnages au rendez-vous. Mais j’en voulais beaucoup plus. Là Elementary nous a donné uniquement de quoi gratter la surface mais pas aller beaucoup plus loin que celle-ci. Mais l’épisode cherche malgré tout à donner un peu de substance au téléspectateur et je parle bien entendu de l’histoire de Joan. Cette dernière est un personnage que j’aime beaucoup dont je suis toujours content de voir des épisodes plus centré sur elle que les autres.

La révélation sur le fait que le père biologique de Joan est un SDF qui souffre de schizophrénie. C’est terrible mais cela permet de faire un parallèle intéressant. Pour autant, l’épisode ne creuse pas suffisamment et du coup semble laisser plus ou moins tomber l’histoire et le personnage dans l’épisode. J’aurais peut-être aimé que cela nous amène à en apprendre un peu plus sur plusieurs épisodes mais ici la logique était apparemment de faire un épisode avec une histoire dont je suis persuadé on ne reparlera pas plus tard. A mon grand damne. Cela ne veut pas pour autant dire que Elementary ne prépare pas cela depuis un bout de temps. Joan a toujours été quelqu’un de très concernée par les problèmes psychologiques des gens et l’on retrouve ça aussi bien dans sa relation avec Sherlock qu’avec les gens qu’elle peut rencontrer lors des enquêtes. Dommage cependant que la révélation ne donne pas l’occasion à Joan d’exploser à l’écran comme cela avait pu être le cas avec d’autres épisodes centrés sur sa petite personne. Le but était apparemment de se concentrer sur la famille de Joan mais sans trop le faire.
vlcsnap-2014-02-09-15h37m08s206.jpgL’histoire du meurtre de cette ballerine était assez sympathique. Notamment d’un point de vue esthétique. J’aime beaucoup le rapport qu’il y a entre Elementary et l’esthétique. L’ouverture de l’épisode était magnifique jusqu’au twist qui vient se présenter comme quelque chose d’assez classique et finalement déjà vu. C’est dommage car je suis persuadé que cela aurait très bien pu faire un épisode plus efficace si la scène de crime était faite différemment. Pour en revenir au cas, l’enquête fonctionne donc bien d’un point de vue esthétique car il y a une vraie recherche derrière pour nous parler du terrible monde de la danse. Impossible de ne pas penser à Black Swan, surtout quand l’on évoque les rivalités. Finalement, cet épisode semble permettre aux deux héros de perdre quelques vacances avant de nous replonger à nouveau dans leurs petites histoires. L’épisode n’était pas mauvais, juste trop classique et pas assez développé du point de vue de Joan. Maintenant la dynamique entre Joan et Sherlock n’est pas morte et Elementary s’en sert toujours de façon suffisamment astucieuse pour que l’on n’ait pas l’impression de s’ennuyer.

Note : 4.5/10. En bref, dommage que l’épisode ne creuse pas plus.

Commenter cet article

Faris 10/02/2014 14:35


Il est clair que les deux derniers épisodes (celui ci et le précédent) manquaient un peu d'approfondissement, mais j'ai grandement apprécié d'avoir des enquêtes un peu différentes. Déjà le
dinosaure et maintenant le ballet, ça nous permet de sortir un peu des sentiers battus et j'aime toujours autant l'esthétique des épisodes d'Elementary. (Les plans extérieurs notamment pour la
partie où Sherlock rencontre sa correspondante dans l'épisode précédent ou le théatre de cet épisode.) J'attends cela dit la réapparition du fil rouge qui nous manque tant pour l'instant.