Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 1. Episode 19. Dream On.

21 Mai 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-10566929.png

 

Glee // Saison 1. Episode 19. Dream On.

 

Il était temps que Neil Patrick Harris vienne faire sa guest dans la série car l'épisode précédent était très maigre en histoire. Ici, on reprend le chemin avec une Rachel presque inexistante dans l'épisode, ce qui n'est pas pour me déplaire. Pour une fois on utilise un épisode pour mettre en avant des personnages comme Tina et Artie, qu'on n'entend pas beaucoup dans la série et notamment le tableau sur Proud Mary. Et puis l'histoire avec Finn et Bryan Ryan (j'adore le nom, énorme), c'était bien sympathique.

Pour Tina / Artie. Tout d'abord, cette partie avec Safety Dance j'ai cru à un moment qu'il était vraiment guéri et puis au fur et à mesure, je me suis dit, c'est pas possible, c'est rêve. Cette idée de "flash mob" dans un centre commerciale, en tout cas reprennant le concept, j'ai bien aimé et surtout... c'était la première fois que l'on voyait Artie danser et je dois l'avouer, c'était bluffant. Le concept du flash mob fait son effet pendant quelques minutes, cependant, la mayonnaise ne permet pas de nous intégrer à l'histoire qui, malgré le fait qu'elle est émouvante, n'est pas si accrocheuse que ça. Malgré tout, la partie sur Dream a little dream j'ai adoré. C'était posé, sweet, greevy, intéressant, j'ai bien aimé.

Pour Will / Bryan Ryan. Neil Patrick Harris, je l'adore. Et là, de plus on avait Josh Whedon à la réalisation et à l'écriture de cet épisode. Que demander de mieux, et bien ce duo époustouflant sur Dream On qui est l'une de mes chansons favorites "of all time". Ce duo crève l'écran et m'a donner des frissons franchement. Même si l'histoire des deux rivales était classique, elle a le mérite de m'avoir complètement accrocher jusqu'à la fin malgré le fait que l'épisode est été long à se mettre en place. Ce n'est pas tout car le Sue vs Bryan où il va lui couper une partie de son budget pour ses cheerios, j'ai tout simplement trouvé ça énorme. Ces deux là était fait pour se rencontrer : "I've got a room out there, like Letterman". J'étais hilare pendant quelques minutes car Sue l'a dit tellement sérieusement qu'on ne peut que rire. Jane Lynch est l'une des meilleures et décroche les étoiles dans cette série : le personnage était fait pour lui et personne d'autre. J'espère que Neil Patrick Harris reviendra dans la série pour un rôle un peu plus important dans la série.

Pour Rachel et sa mère. Tout d'abord je dois l'avouer, la ressemblance entre Lea Michele et Idina Menzel est frapante. Elles pourraient être mère / fille que cela ne me choquerait pas. Enfin bref, la storyline de Rachel qui recherche sa mère biologique (car elle a été adoptée par ses deux pères) qui n'a pas le droit de la contacter avant ses 18 ans. J'étais tout simplement hilare car c'était ridicule. Et puis alors Jessie St James sert de plus en plus en rien dans la série, mon dieu. Alors que je croyais qu'il devait la séduire soit afin qu'elle rejoigne Vocal Adrenalines (ce que je pense sera le cas à la fin de la saison et ruinera les chances de New Direction aux Regionals) et bien non, c'est pour qu'elle découvre qui est sa vraie mère. Le seul effort d'avoir trouver des actrices qui se ressemble est la bonne idée, le reste, on repassera. Le big point positif c'est ce duo Lea / Idina sur I Dreamed a Dream (from Les Miserables).

 

Note : 8/10. En bref, Glee revient en forme avec des New Directions. Oh que je suis fort pour faire ce genre de phrase (non, je plaisantes).

 

 

Commenter cet article