Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Mafiosa, le clan. Saison 1. BILAN.

10 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

l_00019879.jpg

 

Mafiosa, le clan // Saison 1. 8 épisodes.
BILAN


Dans ma grande exploitation des fictions de Canal +, il fallait évidemment que je me penche sur le cas de Mafiosa. La série dure maintenant depuis presque cinq ans, autant dire que cela fait presque une éternité. Et pourtant, je n'ai jamais osé mettre les pieds en Corse. Mais c'est une erreur que j'ai maintenant réparée. La première originalité de Mafiosa c'est de mettre à la tête d'un clan mafieux une femme. C'est rare qu'il y ait des héroïnes en télévision, du coup, j'étais plutôt content de voir Mafiosa. Créée par Hugues Pagan (Diamant 13, Un Flic), on peut dire que c'est la seule bonne création (même si Un Flic reste correcte pour le genre policier). Mafiosa c'est donc avant tout la plongée d'une poignée de gens dans un milieu passionnant et pourtant très peu exploité depuis The Sopranos : la mafia. Pour sa première saison, la série choisie de se concentrer sur Sandra Paoli, propulsée à la tête de ce clan mafieux. Tout de suite nous sommes mis dans le bain (même si la mort de François Paoli est assez ridicule à l'écran).

Par la volonté de son oncle mort assassiné, Sandra Paoli, 30 ans, est propulsée à la tête d'un puissant clan mafieux . Une femme isolée, haïe et respectée à la fois dans un monde d'hommes, de violence, de meurtres, de racket et de mises à mort politiques. Pour se montrer à la hauteur, la jeune femme va devoir séduire, manipuler, réinventer le clan à sa manière !
18686791.jpgPetit à petit, Sandra doit asseoir son autorité, et elle va recevoir l'aide de son frère, Jean-Michel (Thierry Neuvic - Clara Sheller, Clara et Associés - ). L'association de Sandra et de Jean Michel nous offre de bons moments de complicité (même si l'on rêve en tant que téléspectateur que ce soit un peu plus protubérant). Petit à petit se construit donc une histoire, une histoire de vengeance d'un côté, et puis de rivalité entre les diverses familles de l'autre. La construction de la saison est assez bonne dans son ensemble, même si je trouve qu'il manque un petit truc : un vrai personnage fort. Car celui qui sort du lot (et je pense mettre tout le monde d'accord sur ce fait), ce n'est pas Sandra mais Rémi Andreani (incarné par Fabrizio Rongione). C'est la petite révélation de Mafiosa. Ce personnage est fascinant et nous conduit petit à petit vers la fin de la saison sans aucun problème. Il est parfait pour jouer son rôle, et surtout parfait pour ce genre de séries. Cela ne s'arrête pas à Remi, j'ai également beaucoup aimé Carmen, la fille de Jean Michel.

Même si l'actrice n'est pas parfaite, l'épisode de son kidnapping était quand même une grande partie de rire, prouvant que dans Mafiosa on peut aussi rire. Carmen était donc cet électron libre, qui débite de bonnes répliques amusantes et détend l'atmosphère. On n'en oublie pas pour autant de développer toute l'histoire familiale. Notamment le fait que sa belle mère ne sait même pas que sa belle fille pratique une activité musicale, ou encore qu'elle se moque complètement de ce qui se passe mis à part… Jean Michel (dont elle va tomber enceinte durant la saison). Mafiosa raconte également avec pas mal de panache la vie de cette communauté et cette sorte de grande amitié qui lit les personnages. Je trouve que la série a su trouver les mots pour que l'on croit à cette belle aventure. Du côté de Sandra, petit à petit on sent la monter en puissance du personnage. Elle devient de plus en plus froide et laisse tomber sa carapace d'avocate propre sur elle (enfin, propre est un bien grand mot).
18686789.jpgLe twist que renferme la saison sur ce personnage était plutôt correct (mais prévisible). Tout le monde s'attend à ce que Sandra soit effectivement la fille de François Paoli et non pas sa nièce. Mais bon, au moins, on aura eu quelque chose en guise de retournement de situation. Cela permet tout de suite de comprendre pourquoi c'est elle qui a hérité de la tête du clan. Du côté des scènes plus d'action de la saison, les attaques des concurrents du clan animent plutôt bien la saison. J'aime bien que l'on ne reste pas cloitrer et que Canal + ose mettre les moyens. Sans compter que le scénario reste d'emblée assez ambitieux. Finalement, cette première saison ne donne qu'un petit aperçu de ce que pourrait devenir Mafiosa. J'ai plutôt bien aimé même si c'est très perfectible également. Il y a un truc qui donne envie d'en savoir plus. Canal + prouve encore une fois avec Mafiosa qu'elle a la main sur les séries en France et qu'elle n'est pas prête de la lâcher.

Note : 6/10. En bref, une plongée assez intéressante dans un monde peu traité dans le monde des séries. Très sombre par moment, plus familiale à d'autres, Mafiosa jongle parfaitement entre les genres sans trop se brûler les ailes.

Commenter cet article