Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Neighbors. Saison 1. Episode 7.

8 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-11-08-22h51m18s143.png

 

The Neighbors // Saison 1. Episode 7. 50 Shades of Green.


S'il y avait bien un sujet que The Neighbors n'avait pas encore évoqué c'était la sexualité des Zabvronians. Ce n'est pas dénué d'humour mais malheureusement, l'effet tombe à plat. Le problème n'est pas tant les histoires, qui sont globalement drôles (et je pense notamment à la petite vidéo d'éducation sexualité que Larry Bird ressemble à Marty au beau milieu de l'épisode), mais plutôt la manière dont tout est orchestré. La série veut trop faire dans les bons sentiments c'est alors que les Weaver commencent à rappeler aux téléspectateurs que l'amour entre deux êtres humains c'est très différent de l'amour entre deux Zabvronians. Sauf que pour ces derniers on peut le montrer en télévision. Effectivement, le porno alien n'est pas interdit aux moins de 18 ans. Vous pouvez donc vous ruer dessus mais je vous préviens que cela n'a rien d'excitant, c'est même tout le contraire. La population alienne fête donc la reproduction de leur race car c'est le moment pour eux. Au fond, ils sont un peu comme des animaux mais un peu plus avancés dans le sens où ils ont une technologie bien plus développée que celle des humains.

Si "50 Shades of Green" aurait très bien pu s'inspirer (comme le titre le laissait entendre) du livre érotique à succès, malheureusement il n'y avait rien, et même pas une référence drôle et accrocheur. Car l'autre problème de The Neighbors ce sont les dialogues. On ne peut pas dire que ce soit la meilleure chose qu'il y ait dans cette série. Je préfère largement les scènes dans leur entièreté plutôt que ce qui est réellement dit. Car tout de suite, dès que les personnages commencent à parler, c'est soit on tente de compliquer le trucs pour rien, ou alors la série fait dans le sentimentalisme assez embêtant. The Neighbors peut faire tellement de choses que je suis déçu du résultat. Encore une fois elle reste également très prévisible. Je vous l'avais dit la semaine dernière que Amber et Joe allaient commencer à plus que s'apprécier. Si la partie lycée est toujours aussi niaise et ennuyeuse (notamment parce que l'on nous colle une histoire d'amour complètement ras les pâquerettes pour Amber et le beau gosse du lycée), elle trouve son intérêt dans la fin.
vlcsnap-2012-11-08-22h50m46s84.pngJe pense qu'Amber et Jo peuvent faire un couple intéressant car ce serait alors l'accouplement de deux êtres totalement opposés et qui ne sont pas sensé se reproduire. Je regrette donc que Jackie n'était pas assez présente. C'est elle qui est la pierre angulaire de l'humour de la série. Sans elle ce n'est pas aussi intéressant (déjà que la série n'est pas des plus passionnante). Marty continue de me faire penser à ce mauvais ersatz de Tim Allen du pauvre. L'acteur n'est pas très bon mais il est à l'aise. On sent qu'il adore être père de famille et vivre au milieu d'une banlieue d'aliens. Je suis d'accord sur le fait que The Neighbors peut parfois être sympathique et même drôle, mais au fond, ce n'est pas parfois qui est suffisant. Je sais que c'est la même sérénade que je chante constamment une fois que je vous parle des épisodes de cette série, mais il n'y a rien d'autre à dire sur ce sujet. Peut être que je vais faire une pause, à l'instar de Suburgatory l'an dernier et revenir dans quelques temps histoire de voir tout d'un coup. Mais je n'ai pas encore pris ma décision…

Note : 4/10. En bref, toujours aussi médiocre, The Neighbors ne surprend pas vraiment malheureusement.

Commenter cet article