Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Spiral. Saison 1. Episode 4. Four.

24 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

ARTE-2012-09-24-23-05-50.jpg

 

The Spiral // Saison 1. Episode 4. Four.


Ce que j'aime beaucoup dans ce petit thriller européen c'est qu'il est parvenu en très peu d'épisodes à nous plonger dans un univers passionnant et beaucoup trop court. Il se passe encore une fois pas mal de choses dans cet épisode mais j'ai aussi cette mauvaise impression qu'il pourrait s'en passe encore plus des choses. On ne nous dit pas tout et je ne suis pas sûr que le dernier épisode qui sera diffusé la semaine prochaine saura répondre à toutes les questions que l'on se pose. Je peux me tromper (et j'espère que ce sera le cas) mais malgré le fait que tout se recoupe plus ou moins bien ne permet pas d'en savoir plus sur les personnages. Durant ce nouvel épisode, Sigrid est kidnappée et ne sera libérée qu'en échange de la restitution des six oeuvres volées d'ici minuit. Evidemment, cela permet de donner un sacré coup de fouet aux personnages qui s'activent et surtout de donner le "la" à la suite des aventures des personnages. Francis, Max, Ella et Oskar forment un quatuor assez efficace qui fonctionne particulièrement bien en terme normal. Dans l'épisode précédent nous avions déjà eu un assez bon aperçu de leurs capacités.

C'est donc un quatuor amusant qui pourrait presque ressembler à une sorte de Leverage des pays froids (et européens). Car oui, il y a la même dose d'humour, la même dose d'action et de côté cabriole de voleurs. The Spiral reste donc fidèle à elle même et construit donc une nouvelle histoire autour de cette bonne brochette de personnages. Encore une fois j'ai beaucoup aimé Ella, même si l'épisode fait la part belle à Francis, celui à cause de qui ils vont se faire repérer par Europol évidemment. Europol continue ses recherches et veulent mettre la main sur Aldo Berg. Pendant ce temps, Juha Virtanen, qui était jusque là en duo avec Roos dans tous les épisodes de la série se retrouve quant à lui à Bruxelles afin de faire chanter le père de Francis afin de savoir où est caché son fils. Cette partie de l'épisode n'était pas la plus importante ni même la plus intéressante mais elle permet aussi au scénario de rester cohérent et de ne pas flancher dans le grand n'importe quoi et les facilités. On prouve au moins que Europol est aller chercher ses informations sur Francis et que tout n'est pas tombé du ciel.
ARTE-2012-09-24-23-04-41.jpgDe même que les inspecteurs voyagent et ne restent jamais au même endroit (ce qui aide là aussi la série à être un peu plus structurée). Par ailleurs, Aldo Berg commence à avoir son intérêt dans la saison. Notamment au détour de flashbacks (dont un qui nous révèle comment et par qui est mort Arturo au début de la saison). Il y a donc toujours une certaine ambition derrière The Spiral que j'apprécie tout particulièrement. Cette série est réellement bien menée et ne démérite pas à un épisode de son dénouement. Je ne suis pas sûr qu'une seconde saison sera un jour proposée (même si je ne suis pas contre et que Arte ne doit surement pas être contre elle non plus), mais il serait intéressant que ce soit le cas car The Spiral a de grands jours devant elle. Ce genre de production est tellement novateur (se retrouve dans pleins de pays avec un cast multi culturel et multi nationalité). Franchement, je pense que les américains jalousent déjà cette série qu'ils tenteront de copier dans quelques années.

Note : 6.5/10. En bref, efficace et léger, toujours très bien mené.

Commenter cet article