Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Touch. Saison 1. Episode 10. Tessellations.

18 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-18-19h39m26s188.png

 

Touch // Saison 1. Episode 10. Tessellations.


Voilà que Touch me déçoit vraiment pour la première fois. Je me suis tout simplement ennuyé devant l'épisode et les deux intrigues (celle de Martin et celle qui se retrouve au fin fond de la Palestine). Le seul truc intéressant de cet épisode et qui le sauve brièvement de la noyade c'est tout ce qui se déroule autour d'Aster Corp. On ne sait pas vraiment ce que veut réellement cette société avec Jake. Mais cela ne sent pas très bon pour Jake de toute façon. Le season finale (qui arrive avec les deux prochains épisodes) devrait répondre en partie à nos questionnements. En tout cas, j'espère que les scénaristes ne nous décevront pas. Martin se retrouve pris pour Mike, un escroc à la petite semaine, sur les docks et se retrouve donc embarqué dans une histoire invraisemblable. Je n'ai pas spécialement aimé cette partie de l'épisode parce qu'il ne se passe rien de captivant et l'action est très peu présence. Pas de quoi éveiller un cheval. Touch m'a donc endormi, et c'est un exploit parce que Kiefer Sutherland est un acteur que j'admire tellement.

Petit à petit, les facilités se font bien trop ressentir et j'ai donc vu les réelles faiblesses de la série tout d'un coup. Quand une intrigue est plus faible, on voit tout de suite qu'il n'y a plus grand chose à raconter. Mais l'intrigue est tout aussi paresseuse avec la partie en Palestine. En effet, on s'y ennui terriblement avec cette histoire d'amour impossible entre une palestinienne et un israélien. C'est un cliché et surtout bien trop mal amené pour que l'on se sente réellement concerné. Je trouve que Tim Kring fond un peu trop dans les intrigues faciles avec tout ce qui se passe dans l'autres épisodes. Effectivement il ne se casse pas la tête et nous sert une soupe assez redondante. Trop du plat le même jour rend trop fou nous disaient Flunch. Il faudrait donc que cela change et drastiquement. Le season finale devrait à mon avis nous apporter quelque chose de plus fun et fantastique. C'est vraiment dommage, l'épisode avait sûrement plus de potentiel si seulement on s'était concentrer sur Aster Corp…
vlcsnap-2012-05-18-19h39m22s146.pngMartin demande à Abigail de l'aider à garder la garde de son fils grâce aux connexions de la société d'Abigail (Aster Corp). Catherine Dent est donc de retour dans la série. Outre le fait que j'adore l'actrice depuis The Shield, j'aime bien son personnage. Elle est mystérieuse et elle permet à l'épisode de ne pas sombrer dans le grand ennui le plus total. Pendant ce temps, Clea découvre que Sheri pousse Jake à faire des séries de test qui sont regardées via une webcam par un autre interlocuteur. Mais qui, telle est la question. En tout cas, ce n'est pas bon pour la santé de Jake. En tout cas, l'épisode gère assez bien cette histoire et j'ai vraiment hâte de voir la suite. Au final, Touch livre un épisode assez moyen voire mauvais dans son ensemble sauvé par sa mythologie. Le reste n'a rien de bien intéressant à livrer. Le côté procédural que j'aime bien s'essouffle avec le manque de créativité dans les intrigues hors du périmètre de Martin et cie.

Note : 3.5/10. En bref, les scénaristes manquent de créativité et donne un épisode ras les pâquerette. Seule la mythologie (très faiblement intégrée) est intéressante.

Commenter cet article