Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grey's Anatomy : C'est ce qu'on appelle un flan !

20 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

vlcsnap-2011-05-20-18h37m16s64.png


Grey's Anatomy // Saison 7. Episode 22. Unaccompanied Minor.
SEASON FINALE


Un final de Grey's Anatomy c'est intense, c'est capricieux, c'est ce déluge orageux qui tombe le couperet sur les personnages. Cette saison c'était le calme. Il faut dire que l'an dernier, ils avaient fait fort, tellement fort que j'avais passé une bonne partie du temps, non loin de me ronger les ongles jusqu'au sang avec des larmes qui coulaient à flots. Sauf que cette année, rien. C'était émouvant sur la fin mais c'était trop léger, il manquait cette ambition passée, ce côté époustouflant pour les finals de Grey's Anatomy.

Alors que la saison se consacre depuis le début sur des cas médicaux, cette fois elle fait l'impasse. Pourtant, c'est souvent dans les finaux que l'on trouve de l'action et de la tension, plutôt bien menée et extrêmement bien placée. Là c'était fouilli, très svelte sur l'envie d'en mettre plein la vue. Moi je veux être bluffé dans une fin de saison, je veux qu'on me balance des trucs que j'aurais pu cru voir un jour dans la série. C'est même tellement banal comme épisode que j'ai cru voir celui qui aurait pu clôturer une mi saison par exemple.
vlcsnap-2011-05-20-17h59m06s208.pngL'intrigue principale de l'épisode offre son lot de morale cul-cul. En effet, un avion s'est craché dans l'eau, il pourrait y avoir tout un tas de blessés et de survivants. Alors que je m'attendais à la grande ribambelle de pleure, de cris, de larmes, de crises d'hystéries des familles, des médecins à bout de bras… vous savez quoi ? Rien tout ça ne s'est passé. Finalement, il n'y aura qu'une seule survivante et ce sera une jeune fille. L'ambition de cet épisode était donc ambiguë. Le traitement psychologique de l'affaire ne fonctionne pas du tout, j'ai trouvé ça bâclé et le retour du psy ne fait qu'entacher un peu plus l'épisode.

Le principe de solidarité qui se met en place quand la petite fille est en chirurgie était pas crédible. Peut être que cela aurait pu se dérouler mais la scène où la mère qui vient de perdre son fils se soulève pour rester était grossièrement faite. Aucune véritable émotion ne transparaît. C'est faible et très mal interprété. C'est peut être ça le problème au final. Sauf que je pense que le manque de cet épisode c'est tout simplement de ne pas vouloir faire de vague et d'éviter les enjeux. J'avoue avoir peur pour la saison 8. Aucune intrigue ne retient vraiment mon attention. Je dirais même aux gens déçus par la série, d'arrêter tout simplement après cet épisode.
vlcsnap-2011-05-20-17h59m38s17.pngCôté personnage, c'est là que l'on avance un peu plus. Notamment avec le chef des résidents enfin élu et c'est April. Je veux bien qu'on nous fasses rire 5 minutes mais sérieusement là ? April ? Je sens que la prochaine saison débute à ce niveau là sur une projection sympathique. J'imagine déjà la petite April dans les allées du Seattle Grace ne pouvant faire face à ses fonctions et demandant qu'on attribut le poste à quelqu'un d'autre. C'est un peu la même chose du côté de Christina et Owen. Elle est enceinte mais ne veut garder le bébé. Owen la quitte. J'ai hâte de voir ce que la prochaine saison va développer pour eux car j'avoue être fan de Cristina Yang et sa sous-exploitation cette saison est une des raisons de mon ennui terrible.

Mais alors là où l'enjeu est graisseux c'est chez Derek et Meredith. Je ne sais pas ce qu'on va faire d'eux. Meredith avait échanger des essais cliniques pour tenter de traiter Adele, la femme de Webber, et laissant ainsi une jeune famille avec enfant (le cliché du "on veut vous faire pleurer dans vos chaumières") ainsi sans cette fameuse drogue pour traiter la maladie. Meredith risque son job sauf que l'épisode ne prend pas tellement ça au sérieux. Il laisse au tapis l'histoire en deux temps trois mouvements. Ridicule puisque cela aurait pu avoir un développement qui m'aurait plu : Meredith virée du Seattle Grace, …
vlcsnap-2011-05-20-18h03m27s5.pngNon, le plus important d'après l'épisode c'est de pouponner. On accorde à Meredith et Derek la garde temporaire cette jeune fille qu'ils voulaient depuis quelques épisodes maintenant. C'est pas tordant, c'est pas larmoyant, bref, pourquoi cette histoire alors ? C'est juste un prétexte pour mettre un peu en stand bye la relation entre Meredith et Derek car d'après ce dernier "Elle serait une mauvaise mère" (par rapport à ce qu'elle a fait avec les essais cliniques). La fin de l'épisode aurait pu être un poil plus poignante (Derek se faisait tiré dessus par exemple par la fameuse famille, ah mince, ça a déjà été fait).

Teddy est également un personnage inutile dans ce final. Son histoire d'amour est presque gavante au fur et à mesure qu'elle avance. L'absence de Callie et Arizona y est aussi peut être pour beaucoup dans la non réussite de cet épisode. Au final, après le grandiloquent final de la saison précédent, Grey's Anatomy réussi à faire ici le pire de toute son histoire. Aucuns enjeux, même pas de moments très émouvants, bref, une des plus grandes déceptions de cette saison en terme de final attendu au tournant.

Note : 4/10. En bref, si je devais élire la plus grande déception des season finale, je choisirais celui ci. Sans ambition que j'ai pas vu un final et donc... décevant.

Commenter cet article

Oragema 21/05/2011 18:18



WOW severe sur ce coup. 4/10 ??? J'ai mis 7/10 mais c'est peut aussi parce que j'ai regarder l'episode 21 et 22 en meme temps. Non je sais pas il est sur que l'episode est en dessous du season
final de la saison 6 meme tres en dessous mais il etait pas si nul enfin j'en ai pas l'impression. Je comprends quand meme qu'on est pas tous le meme avis. ^^ J'espere que tu viendras lire ma
critique



marion 20/05/2011 21:19



Mais on ne peut pas leur tirer dessus lors de toutes les fins de saisons :)


Personnellement, j'ai apprécié le côté subtil de cet épisode : la plupart des personnages voient leurs vies évoluer ostensiblement 


 - Cristina (bien exploitée cette saison à mon sens, j'ai adoré son passage à vide et je souligne que je suis totalement fan de son personnage) fait un choix logique au vu de ses ambitions
et de son caractère. D'ailleurs, je ne comprends toujours pas qu'Owen soit avec elle. La saison prochaine : soit elle revient sur sa décision (mais les twin sisters ce serait ennuyeux), soit elle
se relance dans la cardio en se réconciliant avec Teddy


 - Teddy donc : on la garde et c'est tant mieux !!! Son choix le plait beaucoup, la façon dont elle arrive est subtile et romantique ! Enfin elle a le prince charmant qu'elle cherchait. Là
aussi, pour la saison prochaine il y a des ouvertures : soit il guérri et elle construit quelque chose, soit il claque. La seule chose qui me dérange c'est qu'à presque toutes les saisons elle
semble vouloir quitter l'hôpital.


 - Lexie is back : charmante, attentive aux autres, impliquée et enfin casée ! Le miracle serait qu'elle le reste


 - Bailey elle aussi assure une relation à long terme et passe enfin un peu de temps à l'écran ... c'est celle qui a été le plus inexploitée cette saison 


 - Les 3 parents sont en retrait et j'apprécie : ils ont perdu toute leur saveur mais y'a du potentiel quant à la saison prochaine si on y intègre un peu d'humour.


 - Karev : promis à un bel avenir (et ce depuis 2 saisons déjà) se flingue en plein vol ... il avait bien évolué et on constate un retour à la case départ, très dommageable selon moi


- Enfin Mer : elle a bien changé, en tant que maman elle assure et cela lui va bien, elle encaisse le fait d'être seule face à ce challenge. Là aussi des ouvertures: perdre la garde de la petite,
perdre Derek, assumer son acte niveau professionnel, assumer sa maternité en parallèle ... 


Ce que je regrette le plus : le boom des bébés dans Grey : car entre Yang & Grey, soit on en aura 2 ... mais probablement 1 (reste à savoir lequel).


Bref, le final bouscule tout le monde et offre de belles perspectives : j'adore, j'adhère.


(Ah et j'ai apprécié toute l'histoire autout du crash, c'est traité avec décence)