Critiques Séries : Veronica Mars. Saison 4. Episode 4.

Critiques Séries : Veronica Mars. Saison 4. Episode 4.

Veronica Mars // Saison 4. Episode 4. Heads You Lose.


Avec seulement quatre épisodes, la saison 4 de Veronica Mars est déjà particulièrement dense. En dehors de la famille Maloof et de la fameuse bague ou encore de la carrière de Dick Casablanca, tout est fait pour servir le mystère de la saison. Cet épisode débute de façon assez étonnante et l’on sent que la série n’a pas froid aux yeux. Le coup de la bombe autour du coup donnerait presque l’impression que Veronica Mars est en train de devenir un spin off de la franchise Saw/Jigsaw. Et j’adore ça. La mission de cette saison est claire car avec seulement 8 épisodes, il faut aller de l’avant et il n’y a pas de place pour des intrigues qui remplissent un peu la saison pour mieux nous conduire par la suite à l’issue de celle-ci. La saison 4 de Veronica Mars a clairement été construite pour du binge-watching.

« Heads You Lose » (en référence au cold open de l’épisode), n’a donc pas le temps de respirer après la bombe de la fin de « Keep Calm and Party On » (qui a fait un mort et 12 blessés dont deux graves) et en prenant en considération ce qui s’est passé à la fin du précédent, je dirais que le mort de cet épisode est assez léger finalement. Mais le scénario est original et créatif encore une fois. Plus les épisodes passent et plus le spring break de Neptune tourne au fiasco et Veronica Mars compte bien gérer les conséquences de ces bombes sur l’économie de la ville. J’aime bien la façon dont l’on voit le Comrade Quacks se vider au fil des épisodes, alors qu’il s’agit normalement du club le plus populaire du boardwalk.

L’autre chance de cet épisode est de faire revivre des personnages que l’on a oublié (ou que la série n’avait pas encore ressorti). Les ex de Veronica ont toujours été des personnages importants dans l’univers de Veronica Mars et la série compte bien jouer là dessus. C’est là que l’on a droit au retour de personnages qui font mouches comme faire revenir les vilains de la saison 3 de Veronica Mars a du sense. Surtout que ce sont les seuls qu’ils pouvaient faire revenir. Après tout, Cassidy Casablanca est morte et Aaron Echolls aussi. Bien qu’il y ait Cobb du film, ce n’est pas suffisamment intéressant. En tout cas, pas pour cet épisode ni même cette saison. Tim et Mercer sont donc parfait pour un retour dans le passé de Veronica. Ce sont des caméos qui font leur petit effet (comme Liam Fitzpatrick dans l’épisode 2). Côté caméo, l’épisode nous offre également Max durant quelques secondes (qui a été le petit ami de Mac - qui ne viendra pas dans la saison car elle est soi-disant à Istanbul -).

Mais les retours les plus intéressants sont probablement ceux de Leo (toujours incarné par Max Greenfield) qui est maintenant agent du FBI et qui forme un duo sympathique avec Veronica sans empiéter pour autant sur son enquête. Ou encore Vinnie, le détective opportuniste qui continue d’apporter une bonne dose d’humour dans la série et bien entendu Weevil dont les petits business pourraient bien avoir des conséquences intéressantes sur la suite de la saison.

Note : 9/10. En bref, la pression ne tombe pas, ce qui permet à Veronica Mars de continuer sa folle route.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article