Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 3. Episode 9.

21 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Dallas

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 3. Episode 9.

Dallas (2012) // Saison 3. Episode 9. Denial, Anger, Acceptance.


Avec un titre comme celui-ci, il fallait s’attendre à ce que quelqu’un meurt dans ce nouvel épisode de Dallas. Et c’est ce qui va se passer, ce qui va permettre aussi de plus ou moins faire le ménage dans la série des personnages qui étaient un peu encombrant. Mais pour le coup, après l’épisode précédent, l’incendie à Southfork et l’overdose de Pamela, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre pour la suite. Mais le résultat est assez étonnant. Cet épisode gère très bien à la fois l’aspect émotionnel des conséquences mais aussi l’aspect rythmé de l’enquête afin de savoir ce qui s’est réellement passé ou encore du danger qui guète certains personnages. Je pense par exemple à Pamela qui, bien que saine et sauve, va maintenant vouloir faire payer à John Ross sa trahison. Je me demande comment cela va se concrétiser dans le sens où Pamela reste la fille de Barnes et peut donc retrouver son père afin de devenir à nouveau la méchante qu’elle était prédestinée à devenir au départ. La relation entre John Ross et Emma ne peut plus continuer ainsi, surtout maintenant John Ross se rend enfin compte qu’il est fou amoureux de Pamela et qu’il ne veut donc qu’elle et puis c’est tout. Sauf que la solution n’est pas aussi simple. John Ross se retrouve forcément seule.

Elena de son côté va se rendre compte que la vidéo a donc été envoyée et que c’est Nicolas qui a dû l’envoyer à sa place. Ce que j’ai peut-être un peu de mal à comprendre c’est ce qui va réellement avoir Nicolas. Ce dernier est quelqu’un de terrifiant finalement, surtout quand on voit à quel point cet épisode se termine dans le sang et non pas dans le bonheur. Mais Nicolas qui fait assassiner Drew c’est quelque chose d’assez perspicace tout de même. Cela va permettre donc de faire évoluer la série dans une toute nouvelle direction sans Drew. Drew était un bon personnage fût un temps mais je dois avouer qu’il a commencé à se tasser au fil des épisodes. Sa mort, sans être logique, permet d’aller au bout des choses et donc de satisfaire pleinement le téléspectateur. De son côté, Sue Ellen est toujours sous le choc de l’incendie de Southfork. Elle va alors se souvenir que, complètement bourrée, c’est elle qui a mis le feu à la maison. Je suppose qu’il y aura un beau procès par la suite mais je n’ai pas envie que Sue Ellen aille en prison. Ce serait dommage qu’elle soit complètement enfermée dans l’impossibilité d’être elle même. Surtout qu’elle est encore l’un des rares vestiges de la série originale.

Ann va de son côté mentir à Bobby au sujet d’Harris avant d’arrière à l’hôpital et forcément, Judith va mettre son petit grain de sel de son côté afin de tout révéler à Bobby et créer des tensions dans ce si joli petit couple. Je me demande ce que cela va générer par la suite surtout que l’on sait pertinemment que Bobby et Ann ne peuvent plus vraiment continuer cette relation basée sur quelques mensonges. En tout cas du côté de Ann. Ce retour de Dallas génère également quelques belles émotions de toutes parts de la série. Je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout mais le résultat est assez étonnant. J’ai moi même été très touché par ce que Dallas tente de faire et c’est quelque chose qui me plaît énormément. Surtout que les émotions c’est généralement le point fort des séries du genre de Dallas. Le soap a toujours été un terrain merveilleux et Dallas ne l’a pas toujours utilisé (surtout depuis la mort de J.R.).

Emma - « Why would I send a video of us making love to Pamela? »
John Ross - « We never made love. We screwed. »

Note : 7/10. En bref, retour réussi pour Dallas.

Critiques Séries : Dallas (2012). Saison 3. Episode 9.

Commenter cet article

evelyne 02/10/2014 11:54

Sue Helen encore et toujours alcoolique : les scénaristes faudrait ce renouveler un peu merde ! De toute façon ce reboot est nul a chier