Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 2. Happy Birthday, Zeek.

4 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 2. Happy Birthday, Zeek.

Parenthood // Saison 6. Episode 2. Happy Birthday, Zeek.


Pour tout vous avouer, j’ai peur de lancer chaque nouvel épisode de cette dernière saison de Parenthood. J’ai peur de perdre des personnages, peur que la vie change et s’arrête une bonne fois pour toute, surtout quand elle se fait si instante sur les problèmes de santé de Zeek et le fait qu’il pourrait probablement mourir sur la table d’opération. Mais je me demande aussi si ce n’est pas un moyen de nous éloigner de ce qui va réellement se passer. Cette semaine, Zeek doit décidé s’il veut passer sur le billard ou non, en sachant que s’il n’a pas sa chirurgie, il pourrait y passer (mais avoir une chirurgie est aussi un danger pour la vie de n’importe qui, on peut y rester sur la table d’opération). Je comprends donc le fait que Zeek ait peur, qu’il n’ait pas forcément envie dans un premier temps d’entrer dans un hôpital pour se faire opérer. Ce n’est pas quelque chose qui se fait facilement sauf que la famille de Zeek (et surtout ses enfants) ne semblent pas le comprendre. Il fête actuellement son anniversaire, se rend compte que sa vie est bientôt terminée (il est arrière grand parent tout de même, le constat final de l’épisode est à la fois touchant et terrible pour lui et Camille), etc. J’ai été bouleversé par la fête d’anniversaire que toute la famille organise pour lui. C’était tout simplement parfait car c’est ce genre de moments qui vont me manquer dans cette série.

Je pense que cela sera d’autant plus difficile de dire au revoir à Parenthood une fois qu’il n’y aura plus d’épisodes derrière à découvrir. Mais vivons donc l’instant présent. Après tout, il n’y a rien de mieux que ça. Au fond, cet épisode gère très bien les diverses crises que traversent les personnages. Cela passe par Zeek mais également d’autres personnages. Notamment Joel et Julia. Les deux parents doivent faire face au fait que Sidney, leur fille, commence à devenir une petite ado rebelle. C’est assez drôle car les parents pensent qu’ils sont la cause de tout ça. Cela doit être bien vrai, mais ils ne voient surtout pas que ce dont Sid a besoin ce n’est pas que ses parents la réconforte mais qu’ils trouvent un moyen de se réconcilier et d’avoir une relation simple, comme deux personnes qui s’aiment et se sont aimés. La scène sur le parking de l’école au milieu de l’épisode où Joel demande à Julia de faire un effort, cette dernière confie qu’elle a été blessée pendant un an par la distance qu’avait mis Joel entre lui et elle, etc. était merveilleuse. C’était encore une fois l’un de ces beaux moments dont seule Parenthood a le secret.

Je ne m’y attendais pas du tout, surtout que Joel et Julia ont consumé leur mariage depuis deux ans maintenant. Si Julia semble avoir tourné la page (au premier abord mais l’on sait pertinemment que ce n’est pas le cas), Joel a envie de tout faire pour se faire pardonner. Je trouve que ce geste est tout simplement beau comme tout et que l’on ne pouvait pas attendre mieux de la part de la série. Bien au contraire, on retrouve ici tout ce qui fait son charme. Ensuite il y a la révélation de l’épisode précédent où à la fin, Amber révélait à sa mère qu’elle est enceinte. C’est quelque chose que Sarah va digérer difficilement et cela se voit à la manière dont elle reste stoïque, sans vraiment dire quoi que ce soit. Comme si elle était en train de se dire que sa fille est en train de faire les mêmes erreurs qu’elle quand elle avait son âge. C’est le bébé de Ryan (que l’on va donc être amené à voir dans le prochain épisode je suppose), mais je me demande comment Parenthood va avoir envie de gérer cette naissance dans le sens où nous arrivons petit à petit au bout d’un chemin et que celui-ci est bien trop court (peut-être même trop pour pouvoir tout nous dire). J’ai hâte de voir la suite d’ailleurs. Je me demande cependant où est-ce que l’histoire de Kristina va nous emmener. La pauvre a énormément de mal à gérer sa nouvelle place.

Et on peut la comprendre. Mais il faut aussi qu’elle y mette du sien. Sa petite réplique sur le fait que son cuisinier a mangé trop de gluten c’était tout de même grandiose en son genre. Mais aussi typique de Kristina. Finalement, ce nouvel épisode de Parenthood nous propose quelque chose de beau, de touchant et de très réussi encore une fois. Cette saison est petit à petit en train de me faire oublier que la saison 5 n’était pas si réussie que ça.

Note : 8.5/10. En bref, des décisions sont à prendre et ce même si ce n’est pas facile de faire un choix.

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 2. Happy Birthday, Zeek.

Commenter cet article